Partagez|

Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



cmt
posts : 37
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : Oui.
avatar : Kit Harington

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2835-aaron-vous-avez-un http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2848-aaron-impose-toi-par-ton-silence

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 19:42



Aaron Dimitri, Sergueï Grey

« call me troubles for ever, featuring Kit Harington »


welcome, dude !

Nom : Grey. Prénom britannique pure souche, famille implantée dans cette chère Angleterre fière à nos coeur (j'arêtte la lèche, on s'en tape en vrai). - Prénom(s) : Aaron, prénom donné par mon père, parce qu'il en fallait bien un et que si ça commençait par un A, c'était mieux ( n'allait pas me demandé pourquoi, j'en sais toujours rien). Dimitri, parce qu'en Russie, c'est un nom très courant (genre y en avait pas assez comme ça) et que ça sonne bien apparament. Sergueï, en hommage à mon grand-père, parce qu'en Russie ça se fait bien de nommer ses gosses avec un prénom qui fait penser à un gros trafiquant. - Âge : 24 ans - Date et lieu de naissance : Né à Brigthon, le 28 février 1987. - Nationalité : Anglo-Russe. Parce qu'on aime bien la mixité de nos jours. - Situation sociale : Médium ? Disont que la paye n'est pas à la hauteur du danger qu'on prend chaque jour.  - Sexualité : Hétérosexuel, même si dans ma jeunesse, c'était pas aussi clair. - Vie amoureuse : Divorcé. Bon on s'attarde pas la-dessus, ça vaut pas le coup. - Emploi, études : Dirige une section du MI16. Une équipe de bras cassés qu'on envoi au casse pipe qui fini toujours par retomber sur ses pattes.


Pourquoi avez-vous décidé de venir à Yellowsky ? Alors là, aucune idée. Un coup du sort certainement. Il me fallait un endroit où y vivre, logique. Et même si les bureaux sont assez confortable, y a un moment où fallait que je pose mes valises, enfin ma valise, quelque part. Puis j'ai entendu parler de Yellowsky, petite terre bourgeoise au sein même de Londres. J'suis pas un riche, je suis pas désireux de me faire bien voir. Mais mon boss me poussait à me trouver quelque chose et c'est lui qui m'as foutu l'annonce sous le nez. Zelda y vivait déjà, c'est peut-être qui a valut a ma "candidature" de devenir prioritaire sur tous ces autres cons qui veulent entrer dans la popularité de la zone. Bref, je vis là parce que j'avais besoin d'un logement à moi et que je fais assez peur pour faire régner l'ordre dans ce bordel d'hypocrites et de vedettes.

Et votre particularité, c'est quoi ? Je sais pas, je suis peut-être juste un mec qui fait bien son boulot. J'ai du flaire pour dépister le mensonge, ça fait pas de moi un surhomme. Je sens quand on se fous de ma gueule ou quand quelque chose n'est pas dit dans son intégralité. Quand je regarde quelqu'un, j'arrive à savoir ce qu'il dégage, si c'est un trou du cul ou un mec bien pour être préçit. Après, j'peux pas vous dire si c'est ça qui a fait que j'ai été retenu à Yellowsky, où si c'est ma gueule cabossé. Peut-être que le fait d'être infirme pousse à la pitié des gens ou alors ils ont peur de moi avec mon côté échappé de prison. Je soupçonne mon bosse d'avoir appuyé la demande pour que je fasse un peu ma fouine ici, après tout, c'est une déformation professionnelle avec le temps.

Comment vous définiriez-vous ? Vu par Dorian, son frère : Aaron est quelqu'un de bien. Je sais, c'est vague, mais c'est pas un mauvais gars. Il joue beaucoup de son côté sportif, de sa carrure, il se fait presque passé pour un con si on l'écoute. Mais il est intelligent, une forme d’intelligence que tout le monde n'as pas. Il est loyal, ses amis sont important pour lui. Je pense qu'il garde en lui une faille, sûrement dut à l'abandon de sa mère quand il était gosse.

Vu par Leigh, son ex-femme : J'ai craquée sur Aaron dés le premier jour. Il est séduisant mais il dégage aussi quelque chose de mystérieux. Au départ, il est froid, réservé mais on sent qu'il peut s'ouvrir, avec le temps. En tant que mari, par contre, il est totalement perdu. Aaron n'est pas fait pour les relations longues, il ne se sent jamais concerné par la vie de couple. Son boulot est sa priorité. J'ai remarqué qu'il était jaloux, un brin possessif aussi mais sinon, il ne montre pas grand chose. Il s'enferme parfois dans une bulle et refuse d'être dérangé.

Vu par Dylan, ancien frère d'arme : Aaron est une vrai tête brûlée ! Il n'écoute rien, prend les choses à la légère. C'est ce que j'ai pensé au début. Avec le temps, j'ai prit conscience qu'Aaron était quelqu'un de loyal, de courageux. Il prend beaucoup de risques mais on sent qu'il est déterminé et qu'il ferait tout pour sauvés les siens. Quand on le connait un peu mieux, on le sait sensible, mais ça, jamais il l'avouera.


tell me your story

Voir en dessous.


beautiful g33k, we love you !

Pseudo : Moms - Identité : Chameau du désert. Bon ok, femme. - Âge : 21 ans- Type de personnage : Inventé - Comment avez-vous découvert le forum ? Par margaux   Quelle sera votre fréquence de connexion ? 6/7, sauf exceptions- Comment définiriez-vous le forum, là, à chaud ?  Le contexte est géniale, les membres que je connaissent démontent tout && vos avatars sont des bombes  


Dernière édition par Aaron D.S. Grey le Lun 15 Juil - 12:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 37
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : Oui.
avatar : Kit Harington

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2835-aaron-vous-avez-un http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2848-aaron-impose-toi-par-ton-silence

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 19:42

tell me your story


« C'est en faisant n'importe quoi, qu'on devient n'importe qui »

A la fin quand tu perds quelqu’un chaque bougie, chaque prière ça ne rattrapera pas le fait que la seule chose qu’il te reste c’est un manque dans ta vie quand cette personne a qui tu tenais, disparaît, TVD

C'était moche la vie. Même un gosse de quelques mois peut s'en rendre compte, il suffit qu'il observe ce qui se passe autour de lui et la vérité lui viendra tout seul. Aaron n'avait que six mois quand le sort s'attaqua à sa famille. Famille, c'était peut-être un grand mot dans son cas, mais le terme « ensemble d'une même parité », ça fait vraiment définition du dictionnaire. Ces parents c'étaient rencontrés un peu par hasard, où alors pas du tout, ça dépend comment on voit les choses. Mr. Grey était un avocat réputé dans les grandes affaires de ce siècle. Il travaillait énormément à l'étranger, bataillant surtout pour des causes politiques perdues d'avances. C'est en Russie qu'il fit la rencontre d'Irina, jeune russe au teint parfait, aux grands yeux clair et la peau couleur ivoire. Irina devait avoir six ou huit ans de moins que lui, une jeunette comme certains l'aurait qualifiée. Elle se trouvait dans le tribunal, assis quelques rangs derrière lui, du côté des accusés. Elle portait un tailleur sombre et ses cheveux blond étaient nattés en une longue queue de cheval lui tombant dans le creux du dos. En bref, ce fut le coup de foudre pour l'avocat. En deux semaines de délégation pour cette cause, Irina sut charmer le Monsieur. Elle lui fit visiter la ville, la charma de son accent délicieux et parvint, finalement, à le faire plaider en sa faveur. Grey perdit le procès, mais gagna l'amour. Il lui demanda sa main, mais elle refusa. C'est là qu'il aurait dû tiquer, à cet instant précis, mais non, rien n'y fit. Il rentra bredouille dans son Angleterre natale. Et peu après, un coup de fil : « Tyler, c'est Irina. Je suis de passage à Londres, je dois te parler. » Leur rencontre ce fut dans un café typique et elle lui apprit attendre son enfant. C'était un peu du n'importe quoi quand on y songe, ce gosse aurait pût être de n'importe qui. Mais Tyler, dans toute sa naïveté, prit ce rôle très à coeur et accepta de jouer le papa modèle pour une étrangère qui c'était foutu de lui. Irina s'installa alors chez l'anglais le temps de sa grossesse, jouant à la perfection le rôle de la femme comblée. Jamais elle n'avoua son vrai métier, que sa couverture de témoin n'était qu'une imposture. Et quand Aaron eut six mois, elle détala. Elle était partie, laissant une petite lettre en guise d'adieu. « Tyler , comme je m'en veux de te faire subir ça, il faut que tu me crois. Je n'ai pas d'autre choix que de te laissé la garde de notre fils, je sais que tu seras un père fantastique. Je te demande simplement de ne pas chercher à me retrouver, de m'oublier. Dit à mon fils ce que tu voudras pour que cela ne soit pas trop dur. Avec le temps, je pense que tu comprendras que je ne t'ai pas toujours tout dit, que j'ai dû cacher quelques détails. Je t'en prie, ne m'en veux pas. Ma vie n'est pas faite pour tout ceci et je t'en conjure de me croire. Sache que mon amour pour toi était réel sur la fin. Adieu. » Et voilà. C'était ça la vie, une belle pute qui vous baisse de tous les côtés. Aaron grandit alors avec son père, ce qui n'était pas une mauvaise chose. Tyler était un père admirable, stricte, mais bienveillant et Aaron ne manqua pas d'amour. Bien que blessé par l'abandon de son premier amour, l'avocat n'était pas en droit d'abandonner son fils dans ce malheur. Et puis plus tard, il tomba de nouveau amoureux. C'était un peu la chance sur ce coup-ci. Dolores entra dans sa vie. Mais ce qui retint le plus l'attention d'Aaron, ce fut son fils, né le même jour que lui, aillant son  âge et portant la même tignasse brune sur le crane. Tyler demanda alors la main de cette nouvelle rencontre et c'est ainsi que Dorian devint comme son fils. Les deux gosse avaient retrouvés ce qui leur manquait, un équilibre pour grandir, une situation pour s'épanouir. Ils étaient jumeaux dans l'âme, deux gamins dressés contre le monde, prêt à en découdre si quelqu'un osait s'interposer dans leur nouveau foyer. L'adolescence, c'est un peu la merde aussi quand on y pense. Aaron n'était vraiment pas fait pour ces conneries, c'était assez évident maintenant. Bien que son père voulait lui payer des études studieuses, Aaron préférait le sport à ces idiots de bouquins. Pour Dorian, c'était l'inverse, il était clairement fait pour ça. Alors qu'il étudiait sans répit dans cette chambre d'internat, Aaron était fourré dehors avec toute sa bande de musclor à enchainer les paniers. C'était aussi l'année où Aaron se cherchait. Bien qu'attiré par les femmes, les hommes retenaient tout de même son attention. C'était difficile pour lui d'accepter l'idée qu'il puisse être bi, surtout avec les gars de son entourage, tous très macho et homophobes. Dorian c'était un peu la même chose et en y réfléchissant, c'est ensemble qu'ils essayèrent. Cette période de sa vie reste un peu flou, comme si Aaron avait cherché à l'effacer de sa mémoire, par honte et par gêne surtout. Quand ils eurent dix-huit ans, lors de leur première année à l'université, Dorian fit tout capoter. Cet abrutis avait eu l'idée de génie (sentait ici l'ironie grinçante) de mettre en place un système de tricherie pour les examens de fin de scolarité. Au départ, ça marchait plutôt bien. Leurs amis c'étaient mêlés au trafic et les résultats d'Aaron remontèrent en flèche. Ajouté à ça, la création d'un réseau de drogue sur le campus que Dorian avait mit sur pied et qu'Aaron se chargeait de revendre. Ils formaient une belle équipe ... avant que tout foire. Forcément, ils se firent attrapés, notamment à cause de la remontée spectaculaire des d'Aaron (un peu idiot sur ce coup là, je concède). « J'vais me dénoncer. » Dorian était sûr de lui. Il voulait tout avouer, réduisant la peine pour tous. Aaron était adossé à la porte, il savait que le directeur débarquerait d'une minute à l'autre et que leur sort serait réglé. « Hors de question. Toi, tu termine tes études, tu me décroche ce putain doctorat et tu rend fière ta mère. », Dorian n'avait pas saisi sur le coup, ce n'est qu'en lisant la détermination farouche dans les yeux de son frère qu'il comprit qu'il allait se sacrifier pour tous. Il voulu négocier mais le ton sec de son jumeau l'en dissuada : « J'ai rien qui m'attend Dorian. J'suis pas un intelo, au mieux, j'pourrais m'en sortir avec une place dans l'équipe de super bowl, mais qui voudrais devenir une star, hein ? » Son humour cachait maladroitement ce vrai ressentiment. Sur ce, le directeur déboula et une heure plus tard, Aaron était viré de la fac, poussé dehors pour tricherie et vente de drogue. C'est presque par dépit qu'Aaron trouva le chemin de l'armée. Après tout, que lui restait-il d'autre comme porte de sortie ? Il passa les test avec succès, s'écrasa devant plus fort que lui et intégra l'armée de terre.  



Je crois en la mort, la destruction, le chaos et la cupidité.  

C’est plus notre quartier c’est un champs de bataille ! On est au cœur d’un champ de bataille ce soir ! Décidez-vous ! Vous allez rester à glander sur la ligne de touche ? Sagement à attendre en regardant notre patrie se faire violer ? Est-ce qu’on va relever le défi et se décider à agir ? Alors en avant c’est parti !, American History X

L'armée. En soit, c'est un cheminement vers soit même. C'était tellement hard, tellement crevant, qu'on oublie de se plaindre. Aaron était comme un coq en patte dans ce merdier. En fait, il avait trouvé sa place toute suite, c'était un leader. Forcément, il était appelé constamment en rappel pour les étapes sportives, ce qu'il adorait. Dans le fond, il était fière de lui. Au départ, il c'était écrasé devant ses supérieurs, parce qu'annoncé à son père qu'il était AUSSI renvoyé de l'armée aurait fait beaucoup pour son petit coeur. Puis, il c'était mis en avant. Il avait fait pas mal de trou au début, le genre à rester au piquet, le dos au soleil, les bras relevés au-dessus de la tête pour apprendre à respecter ses aînés. On ne pouvait pas dire que ça fonctionnait beaucoup avec lui, mais c'était déjà ça. Et quand le général chargé de sa base avait constaté que c'était un bon élément, il l'avait convoqué. « Soldat Grey, asseyez-vous. Vous êtes un sacré emmerdeur, y a pas à dire. Certains de vos supérieurs pensent que vous êtes trop indiscipliné pour aller plus loin ou même pour monter en grade. Mais moi je pense le contraire. Vous êtes un bon élément. Vos dernières notes à l'exercice sont excellentes. Voyez vous Grey, je n'aime pas avoir tord, alors vous allez leur prouvez que vous valez mieux que trois jours à cuire contre ce foutu poteau. » Aaron vit là une chance. S'il se mettait le général dans la poche, il y avait fort à parier qu'il pourrait vite accéder au grade supérieur et se reposer un peu sur ses lauriers. Mais la suite lui fit vite oublié ces pensées : « Votre brigade est appelé à partir en Afghanistan. Vous serez des leur. Vous serez sous le commandement du Sergent Johnson. Vous aurez en charge votre propre équipe. C'est plus qu'un test sur ce coup Grey, c'est votre mine d'or. » Aaron n'avait pas eut le temps de tout assimiler qu'il était foutu d'un avion avec une trentaine de types, certains plus âgés que lui, un paquetage sur le dos. Il avait eu le temps d'écrire une lettre à Dorian, son père et Dolores. Il fallait bien qu'il leur dise où il allait être envoyé. On sait jamais, y allait peut-être y rester ...

Quand vous avez tout juste 20 ans et que vous êtes propulsé dans un pays en guerre avec des types peu commode, vous avez juste envie de crever. Aaron était un bon élément, c'est ce qu'il se rappelait constamment pour ne pas perdre pied. Comme lui avait dit le Général, il avait sous ses ordres six gars, donc deux qui étaient plus âgés et qui, manifestement, n'aimaient pas être commandés par un minot. Mais Aaron avait su s'imposer, par la force des choses : « Écoute Jefferson. Tu veux pas être là, moi non plus, alors c'est soit on fait au plus vite et on retrouve tous notre camp adoré, soit on se tire dans les pattes et on fini comme des canards rotis dans quelques jours. » Il avait posé les règles. C'était peu, fallait l'avouer, mais c'était déjà ça. Ce n'est que lors de leur première intervention qu'Aaron prouva son courage et sa valeur. Un village avait été assaillis par les opposant. Les maisons avaient prit feu et pas mal de villageois se retrouvaient dans des états alarmant, sans compter les massacres qu'avaient subit certains rebels.
Aaron avait mené son équipe sur le terrain et ce qui devait être une mission de sauvetage se transforma en une tuerie saignante. « Grey, derrière vous ! », hurla une voix. Aaron se retourna, nez à nez avec une machette. Le gars la leva au-dessus de sa tête et Aaron tira, droit dans l'abdomen du type qui s'effondra comme un poids mort sur lui. Aaron sentait le sang brûlant lui couler le long des jambes et la chaleur environnante lui donna la nausée. Mais il n'avait pas le temps d'attendre que ça passe, il devait agir. Des femmes et des enfants étaient retenus dans l'une des maisons encore intact mais plus pour très longtemps au vu de la torche enflammée que brandissait un Taliban. Il ne fallut qu'une minute à l'équipe pour saisir les instructions. Aaron se rapprocha le plus possible, rampant à travers les débris. D'autres Talibans encerclaient les futurs victimes, tous armés jusqu'aux dent. Puis Aaron déclencha l'assaut. Ces types, ainsi que ceux de Johnson, chargèrent, arme en avant. La première ligne réussi à passer en force, l'effet de surprise aidant. Mais la seconde ligne eut moins de chance. Certains Talibans réussirent à abattre leur ennemis avant de s'effondrer eux-même. Aaron vit alors ses collègues devenus pour certains ses amis, tomber comme des mouches. Il avait envie de tout casser, de brûler ces enfoirés qui l'avaient emmenés ici, de défoncer sans âme ses violeurs de femmes. Finalement, ce fut à lui d'entrer en scène. Il forca le barrage et balaya tout ce qui se trouvait sur son passage. Les corps tombaient comme des fétus de paille, les enfants hurlaient. Il sentit alors quelque chose lui transpercer la jambe, mais il ne s'arrêta pas. La balle avait dû ressortir, c'était une bonne chose. Il était devenu sourd à tout ce qui l'entourait, seul le Taliban prêt à tout brûler retenait son attention. Il fut prit à revers par un autre soldat. Mais tombant à la renverse, la torche lui glissa des mains et vint crépiter sur le bûcher prévu pour le final. « Non ! », hurla Aaron. Le taliban c'était prit une balle dans la tête et le soldat qui avait fait tout foiré se relevait, chancelant. « Sortez les gosses, vite ! », cria t'il aux survivants anglais et américains, tous regroupés dans cette même merde qu'ils n'avaient pas demandés. Aaron déposa son arme et se jeta dans les flammes, inconscient du risque qu'il prenait. Il attrapa deux petites filles qu'il jeta presque dehors, préférant qu'elles se cassent un bras plutôt qu'elles perdent la vie. Autour de lui, ses soldats faisaient de leur mieux, luttant contre la fournaise qui s'emparait d'eux. Une femme hurla, elle tenait contre elle un nourrisson. Aaron chercha à l'aider, mais sa jambe était coincé. Il commençait à suffoquer, mais pour lui, c'était impensable de la laisser là. Implorante, elle souleva le bébé vers lui. Il ne pouvait pas priver un enfant de sa mère, non. « Aaron, tout va s'effondrer, sors de là ! », cria une voix dans son dos, mais il était déterminé à dégager la mère de là.  Sa jambe était noircie de suie et du sang coulait à profusion sur la terre sèche. Le bébé s'époumonait, il n'allait pas tarder à s'intoxiquer. Des larmes de rages s'emparèrent d'Aaron quand il comprit qu'il n'y avait pas d'autre choix. « Je suis désolé » lui dit-il en prenant le petit contre lui. Avec difficulté, il recula et couru pour échapper au toit qui venait de s'effondrer dans une gerbe d'étincelle. Aaron leva des yeux remplit de haine, de peine et d'incompréhension vers la battisse en flamme. Contre son torse, le bébé brûlant criait de plus belle. « T'as fais tout ce que t'as pût » Jefferson c'était rapproché de lui et posa une main bienveillante sur son épaule. Alors qu'ils en étaient presque venus aux mains le matin même, ils avaient renoncés aujourd'hui devant un tel drame. Jefferson voulu prendre le bébé mais Aaron s'y accrochait comme à une bouée. « On rentre. », dit-il simplement, les épaules droites, le regard rivé vers l'horizon.  « Grey, vous êtes blessés. » Johnson, qui avait survécu miraculeusement à une balle, venait de remarquer la trace rouge dégoulinante du pantalon de son soldat. Aaron avait oublié mais maintenant qu'il lui faisait remarquer, il avait bien prit une balle. 



Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier.

Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière.
Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.; Le seigneur des anneaux.


Le retour au camp de base fut difficile. Ils avaient perdu beaucoup d'hommes dans la bataille et certains avaient du mal à faire leur deuil. Aaron avait été transféré à l'infirmerie du camp. Le bébé qu'il avait sauvé était une petite fille, comme il avait pu le remarquer par la suite. Une survivante avait fini par enlever la fillette des bras tremblant de son sauveur pour l'emporter avec les autres. Combien d'orphelins ? Aaron avait alors trouvé un interprète : « Demandez lui comment s'appelle la petite. » Le traducteur lui avait aussitôt répondu : « Elle s'appelle Kaya, mais elle dit que maintenant, elle s'appellera comme vous. Quel est votre nom ? » Aaron se sentit stupide. Il ne voulait pas que la petite porte le nom de l'homme qui avait laissé sa mère mourir. Ce fut alors la femme qui intervint, posant une main rassurante contre sa joue humide. Elle brandit la petite devant lui, comme pour lui montrer que grâce à lui, elle était en vie. « Grey. Aaron Grey. » C'est ainsi que Kaya fut prénommée Grey. C'était un peu étrange, mais ceux qui avaient survécu y voyaient là un remerciement qu'Aaron ne voulait pas mériter. Quand il fut reçu sous la tente médicale, le médecin avait qui il s'était lié d'amitié ne fut pas très optimiste : « C'est moche ce que tu a là Aaron. La balle et ressortie, mais elle a touché quelques nerfs.  Il faut que je te fasse rapatrié. » Non, il en était hors de question. Aaron ne laisserait pas ses hommes, du moins ceux qui avaient survécus dans cet enfer. Il n'abandonnerait pas de si tôt le petite Grey. Il fallut beaucoup de négociation pour que le toubib accepte de ne rien dire et de faire au mieux pour qu'Aaron gagne un peu de temps. Il boitait, mais rassurait tout le monde en disant que ce n'était que provisoire. Il écrivit une lettre à sa famille ce soir-là, pour les rassurer, leur dire que tout allait bien pour lui. Ce mensonge était ce qu'il avait de mieux à dire pour ne pas sombrer lui-même. Ils restèrent un mois ainsi, ne faisant que quelques raids dans le coin. Ils escortaient certains hommes politiques pour éviter toute émeute. Aaron marchait de plus en plus mal mais refusait catégoriquement de rentrer au pays. Dylan, Jefferson si vous préférez, était devenu son plus fidèle ami, son frère en vérité. Les deux hommes se confiaient l'un à l'autre, cherchant à oublier le temps d'une seconde leur quotidien. Puis ce fut la panique. En une nuit, leurs camps fut assiégé. Les centaines d'hommes présents et leurs ennemis luttèrent toute la nuit. Aaron avait ét& réveillé en sursaut par les cris des chefs de garde. Dylan lui avait jeté son arme tandis qu'Aaron enfilait à la vas vite son équipement. Les talibans étaient nombreux et déjà, ils étaient dans le camps à mitraillé tout sur leur passage. Aaron esquiva les balles avec agilité malgré sa jambe en vrac. C'était le chaos et aucun moyen de repli ne s'imposait à eux. Ils étaient piégés comme des rats. Aaron vit son commandant tomber, une balle entre les deux yeux. Malgré les différents qui opposaient entre les deux hommes, Aaron avait toujours voué un véritable respecté au gradé. Le combat dura plusieurs heures jusqu'à que le silence s'impose sur le camp ravagé. Aaron était salement blessé au visage mais indemne.  Où étaient passés les autres ? C'est alors qu'il sentit un métal froid pointé sur sa nuque. Une voix froide lui ordonna de se relever dans un anglais approximatif. Aaron fut poussé contre un mur tandis qu'on lui passait un foulard sur les yeux et qu'on lui menotté les poignets et ensuite, ce fut le trou noir, un coup sur la tête venait de le ramener aux pays des cauchemars.

A son réveil, Aaron était attaché à un poteau, les bras relevés au-dessus de sa tête. Il était séquestré dans une cellule ou une cave, mais quelque chose dénué de lumière ou de fenêtre. Seul un rayon venant de sous la porte éclairait faiblement la pièce. A côté de lui, deux autres soldats étaient dans le même état que lui et avec surprise, il retrouva Dylan. « Bien dormis ? », ironisa Dylan, le visage rougis par les coups. « On est où ? C'est quoi ce plan ? », demanda Aaron en sentant un gout acide dans sa bouche. « Aucune idée. Tout ce que je sais, c'est qu'on est dans un beau merdier. Ces types sont des extrémistes, ils ont une artillerie de pointe la-bas derrière et ils sont pas très marrants. » Aaron avait toujours apprécié l'humour noir de son collègue, mais sur ce coup, il n'avait pas envie de rire. Alors, la porte s'ouvrit et deux hommes entrèrent , le visage camouflé par un foulard, une mitraillette en main. « Notre jeune chef est de nouveau parmi nous. On va allez faire un petit tour. », dit l'un deux en soulevant Aaron. Celui-ci savait qu'il ne servait à rien de se rebeller. Tout était dans la négociation. Il suivit les deux gars à l'extérieur et la lumière du soleil éblouie Aaron. Il était fut jeté sur le sable, celui-ci lui brûlant les genoux.
« Vous allez nous donner quelques renseignements et on pourra vous relâchez. » Premier mensonge. Aaron n'était pas dupe. Ces gars n'avaient aucune intention de les libérez. Ils venaient tous d'ôter leurs châles, dévoilant leurs visages burinés et sauvages. En fait, Aaron ne voyait pas vraiment ce qu'il pouvait leur dire. La plupart de leurs alliés étaient mort et il ne savait rien des plans des autres bases. Alors il enchaîna les coups, les humiliations et les tortures durant plus de onze mois. A la fin, il avait perdu le sens des réalités, du temps. Sa jambe était devenue un lambeau de chair que ses tortionnaires prenaient plaisir à ravagé un peu plus. Dylan était mort, l'autre aussi. Un jour, ils n'étaient pas revenus. Pour être encore plus horrible, Aaron avait été obligé d'assister à l'exécution de son plus fidèle ami. La morsure du venin de scorpion avait mit quelques minutes à arrêter son coeur. Aaron ne voyait presque plus, cependant. Ses yeux étaient tuméfiés, sa mâchoire rejetait peu à peu toute alimentation. Il n'était plus que l'ombre de lui-même, un mourant, un infirme. Et puis un jour, un miracle. Alors qu'Aaron était encore plongé dans des songes lugubres, enfermé dans cette cave devenue son donjon, la porte vola en éclat. Des hommes débarquèrent dans la pièce tous vêtus de la même façon. Il fallut un moment à Aaron pour les reconnaître, des américains, des soldats. Ils le soulevèrent du sol, le portant à l'extérieur où Aaron aperçut d'autre hommes. Il fut placé dans une civière puis dans un hélicoptère et là, il perdit le fil.  


And my heart is so jet lag

C’est exactement là que je voulais en venir, qu’est ce que ça signifie l’amour, vous le savez ? Et vous ? Quelqu’un le sait ? Si on m’offrait cette carte monsieur, je la boufferais. Ce sont, ce sont ces cartes, les films et les tubes de l’été qui sont à blâmer pour ces mensonges, ces chagrins, tout le reste.; 500 jours ensemble


Londres. Il y était retourné. A l'hôpital militaire, il fut soigné au mieux. Sa jambe ne lui fut pas amputé, mais son état était préoccupant. Psychologiquement, Aaron était suivit mais ne montrait aucun signe de démence ou de repli sur soit. Il ne parlait pas beaucoup cependant, mais ne se montrait pas hostile à son nouvel entourage. Il fut reçu par des camarades de sa base, tous venu le réconforter mais aussi en savoir un peu plus. Aaron refusait de contacter sa famille, c'était trop tôt, il n'était pas prêt à affronter leurs regards inquiets. Trois semaines seulement après son retour, un étranger se présenta à sa porte. « Sergent Grey ? Je me présente, agent Howard du MI16, j'aimerais pouvoir m'entretenir avec vous. » Oui, Aaron avait été gradé, mais il s'en foutait totalement. Il n'était que deux a être revenus « indemnes » de cette tuerie et le second, un petit jeune nommé Ralf, souffrait de délires et crises de paranoïa, il n'y avait vraiment pas de quoi être fière d'être rentré en vie. Howard était un homme imposant et Aaron vu toute suite en lui une loyauté imparable et un sens très aigu des responsabilités. Il l'invita à s'asseoir sur le fauteuil destiné aux visiteurs. « Nous avons beaucoup entendus parlés de vous. Je vais allez droit au but : nous sommes très intéressé par votre parcours et aimerions vous proposez ... un emploi. » Aaron le toisa. Il était alité. Même si son visage ne souffrait que de quelques cicatrices, ainsi que des traces de brûlures un peu partout, sa jambe restait un problème préoccupant. Il marchait peu, aidé de béquille. Et cet homme lui proposait de l'engager au service du gouvernement secret britannique ? « Avant de refusez, laissez moi vous montrer ce à quoi vous allez dire non, sergent Grey. » Et Howard lui détailla ses futurs fonctions. Pour lui, c'était un peu comme apprendre à manier un nouveau jouet dont on n'avait jamais rêvé. Aaron n'avait jamais songé à l'après. Il savait qu'il y avait un moment où il devrait trouver autre chose, bouger. Cette opportunité lui permettrait de défendre son pays, de ne plus s'éloigner autant de sa patrie. « Et pour finir, sachez que nous vous dédommagerons considérablement pour toute perte. Le poste que je vous propose n'est pas à prendre à la légère. Nous envisageons réellement de créer une ... une sorte d'équipe de survie au sein de notre société et les commandes seraient à vous. » Sur ce, Howard prit congé. Quelques jours plus tard, il accepta. Il fut formé durant trois mois intensif, une formation plus usante qu'autre chose. Il boitait toujours et les médecins avaient été clair : se serait toujours le cas. Une greffe lui avait été proposé mais Aaron avait refusé. Finalement, il intégra le MI16, devenant gérant de sa propre section. Très vite, il comprit à qui il avait affaire : à des jeunes inexpérimentés, des laissés pour compte qui n'avaient pas le niveau suffisant pour entrer dans la cour des grands. Tous, néanmoins, pourvu d'une grande qualité : la détermination. Aaron était à la tête d'un groupe de bras cassés mais c'était là, son véritable challenge, les formés, faire de cette équipe un précieux atout pour le gouvernement britannique. C'est dans cette équipe qu'il rencontra Leigh. Elle avait son âge, avait intégré l'équipe quelques semaines seulement avant lui. Leigh était une emmerdeuse, mais elle avait quelque chose en plus. Elle était forte et à la fois faible, désireuse d'apprendre sans pour autant accepter de l'aide. Aaron craqua et elle aussi. C'était con l'amour parfois. Ils se cachèrent, parce que sortir avec quelqu'un de l'équipe était prohibé. Mais Aaron se foutait des règles et elle en valait la peine. « Épouse moi. » C'était elle qui avait fait cette demande. Surprit, Aaron se tourna vers elle, la fixant elle plutôt que son corps nu. « C'est la seule façon pour qu'on soit ensemble, réellement. Juste nous. » C'était idiot, certainement la chose le plus stupide qu'il est jamais fait, mais il accepta. Une chapelle, deux témoins choisit pour leur confiance et leurs discrétions et ils étaient mariés. Mais un mariage, ça ne réussit pas toujours. Très vite, les mésententes apparurent. Leigh avait été blâmé pour erreur professionnelle et se retrouvait enfermé chez eux. Aaron, plutôt que de la consolé, préférait fuir ses sauts d'humeur en rentrant de plus en plus tard, s'absentant toujours plus. Elle voulait un enfant, lui non. Elle voulait réintégrer l'équipe mais Aaron refusait. Tout était allé trop vite et leur amour se dissipa aussi vite que leur passion. Le divorce fut prononcé et Leigh fut mutée. C'était mieux ainsi. Aaron se concentra alors sur son travail, sur son équipe. Il avait sous ses ordres une certaine Zelda. En vérité, tous deux s'appréciaient énormément. Leur première mission ensemble les avaient liées, devenus une même famille, Zelda représentait la soeur qu'il n'avait jamais eu. Bien qu'elle était une emmerdeuse née, respectant le protocole et lui suivant son instinct, ils étaient toujours à veillés sur l'autre. Et puis il y avait Marla ... Aaron ne pouvait nier que la jolie novice était séduisante. Rousse au teint pâle, elle avait quelque chose de presque irréel. Mais il avait commit l'erreur une fois, on ne le reprendrait pas de si tôt ...   



Dernière édition par Aaron D.S. Grey le Lun 15 Juil - 12:12, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 1787
arrivé(e) le : 06/10/2012
disponibilité pour rp : Close. (AARON/ZELDA, ANOREXIE & SO RA).
avatar : Lily Cole

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1144-all-that-is-necess http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1157-marla-chase-the-rainbows-in-my-mind-and-i-will-try-to-stay-alive

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 19:49

Oh oui, toi je t'aime .
Bienvenue chez nous . Et puis si tu as la moindre question, n'hésite pas .

_________________



    ⊹ On the highway to hell
    LIVIN' EASY, LOVIN' FREE. SEASON TICKET ON A ONE WAY RIDE. ASKIN' NOTHIN', LEAVE ME BE. TAKIN' EVERYTHIN' IN MY STRIDE. DON'T NEED REASON, DON'T NEED RHYME. AIN'T NOTHIN' THAT I'D RATHER DO. NOBODY'S GONNA MESS ME AROUND. Hey Satan, paid my dues, playing in a rocking band. Hey Momma, look at me, I'm on my way to the promised land.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 19:52

KIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIT   quel choix d'avatar ! Ça plus le pseudo, j'suis amoureuse. Serait-ce un scéna ? Bref, bienvenuuuue et réserve moi un lien bien au chaud.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 37
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : Oui.
avatar : Kit Harington

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2835-aaron-vous-avez-un http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2848-aaron-impose-toi-par-ton-silence

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 20:12

Marla;    

Ivy; c'est pas un scénario, plutôt un perso fait sur mesure Very Happy 
&& je te retourne le compliment, Amber quoi  
Pas de souçi pour le lien (aa)
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 20:19

Tu veux ma mort toi Kit est tellement sexy quoi Bienvenue parmi nous et réserves moi un lien quoi Bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 1787
arrivé(e) le : 06/10/2012
disponibilité pour rp : Close. (AARON/ZELDA, ANOREXIE & SO RA).
avatar : Lily Cole

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1144-all-that-is-necess http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1157-marla-chase-the-rainbows-in-my-mind-and-i-will-try-to-stay-alive

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 20:23

On va faire de beaux bébés toi et moi .

_________________



    ⊹ On the highway to hell
    LIVIN' EASY, LOVIN' FREE. SEASON TICKET ON A ONE WAY RIDE. ASKIN' NOTHIN', LEAVE ME BE. TAKIN' EVERYTHIN' IN MY STRIDE. DON'T NEED REASON, DON'T NEED RHYME. AIN'T NOTHIN' THAT I'D RATHER DO. NOBODY'S GONNA MESS ME AROUND. Hey Satan, paid my dues, playing in a rocking band. Hey Momma, look at me, I'm on my way to the promised land.



Revenir en haut Aller en bas
avatar



soa
posts : 1452
arrivé(e) le : 12/06/2012
disponibilité pour rp : OPEN envoie un mp mon p'tit (Arty + Eden + SMS Lana + SMS Arty)
avatar : Barbara sosexy Palvin

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t260-anthea-s-hamilton-p http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t266-thea-come-on-honey-don-t-be-shy-with-me#5482

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 20:28

Kit. Ok, dans ma tête le FanGirling est activé Laughing J'vais calmer ma légère hystérie pour pas faire peur  

BREF.

En tout cas, Super-Bienvenue et Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 20:28

TU VEUX LA MIENNE AUSSI ? AVOUE-LE. JE ME MEURS, EXCUSEZ-MOI.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 9811
arrivé(e) le : 13/09/2012
disponibilité pour rp : Full - Aaron & Marla ; Dimitri ; Dexter ; Henry
avatar : Scarlett Johansson

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t936-zelda-il-y-a-deux-s http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t956-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 21:12

Bienvenue bichetteeeeeeeeeeeeeeeeeeee            

Ravie que tu te joignes à nous et on va bien s'amuser  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



mmf
posts : 600
arrivé(e) le : 11/12/2012
disponibilité pour rp : ASK AND SEE (JO/ENOLA)
avatar : Jared Padalecki

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Ven 12 Juil - 21:36

MOOOOOOON FREEEEEERE CHERIIIII D'AMOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUR   
J'te baise les pieds !  
Tu sais que ça va de soit que tu vas devoir te coltiner des liens de la mort qui tue avec touuuuut mes persos (a)

Tsais on est une famille trop de beau gosse même si on a pas les mêmes gênes !  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cot
posts : 389
arrivé(e) le : 01/05/2013
disponibilité pour rp : Un peu, beaucoup overbooké. (Téléphone Ellie + Emma-Rose + Lyra/Lulla & prochainement Dexter.)
avatar : Matt Smith.

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2496-you-re-my-chemical http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2520-qui-pisse-contre-le-vent-se-rince-les-dents-galahad

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Sam 13 Juil - 0:28

Kit. Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 9350
arrivé(e) le : 24/04/2012
disponibilité pour rp : CHILD + CALVIN (+ KNOX + DEMY)
avatar : DOUTZEN KROES.

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t22-primrosae-si-tu-veux http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2908-primrosae-et-construire-un-empire-juste-pour-ton-sourire

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Sam 13 Juil - 7:55

KIT KIT KIT Superbe choix d'avatar Bienvenue ici en tout cas et bon courage pour ta fiche

_________________


From underneath the trees, we watch the sky, confusing stars for satellites. I never dreamed that you'd be mine but here we are, we're here tonight. If they could love like you and me, imagine what the world could be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 230
arrivé(e) le : 24/04/2013
disponibilité pour rp : 1/2
avatar : Tom Hardy

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2464-scenario-dimitri-i http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2515-dimitri-you-re-alone-i-am#85033

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Sam 13 Juil - 18:54

KIT ! Comment ça s'amuser ? Nan tu t'amuses pas avec kit... ET LOGAN HEIN ? *boude* ET DIMITRI ?

Sinon en tant que fan de kit, de got BIENVENUE.
*s'en repart mourir de chaud*
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 37
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : Oui.
avatar : Kit Harington

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2835-aaron-vous-avez-un http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2848-aaron-impose-toi-par-ton-silence

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 7:22

Merci à tous Very Happy 
Vous êtes beaux  

Les filles, y en aura pour tout le monde Cool 

Marla, c'est où tu veux, quand tu veux (aa)

Zelda, je sens que le MI16 va vite connaitre du mouvement  

&& Dorian, chouchou, je t'aime déjà depuis loooongtemps  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 1920
arrivé(e) le : 02/07/2012
disponibilité pour rp : Sorry, I'm Busy. (Erthéa + Lis + Anti )
avatar : Ben Barnes

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t465-life-is-like-a-box- http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t496-a-erwan-palecolm-there-are-two-people-who-i-trust-the-first-person-is-me-the-other-is-not-you#11302

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 7:51



(Je test un nouveau concept de message de bienvenue monosmileyique. Je trouve que la licorne est le meilleur acte de bienvenue possible. Kit + pseudo + frère de Dorian + MI16 = )
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 37
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : Oui.
avatar : Kit Harington

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2835-aaron-vous-avez-un http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2848-aaron-impose-toi-par-ton-silence

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 8:32

J'adore ce concept quoi  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 9:49

KIT    
Bienvenue par ici, super choix d'avatar et super pseudo  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 856
arrivé(e) le : 06/12/2012
disponibilité pour rp : 1/3 (Kieran, Xena)
avatar : Teresa Palmer

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1546-knox-les-portes-de http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1551-knox-the-little-blueberry-is-here

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 12:28

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 8729
arrivé(e) le : 11/09/2012
disponibilité pour rp : Close. (ERWAN, DADDY, EULALIE).
avatar : Keira Knightley

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t914-lisbeth-you-can-t-c http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t919-it-s-only-after-we-ve-lost-everything-that-we-are-free-to-do-anything#21954

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 18:43

On va bien voir si tu ne vas pas craquer pour Marla .
J'ai remarqué quelques petites fautes d'orthographe mais vraiment rien de grave et puis ta fiche est tellement cool que voilà quoi . Je te valide mon chou, n'oublie pas de réserver ton avatar et tout le tralala. Amuse-toi bien surtout .
(Marla t'attend sagement ).

_________________



    ⊹ Frozen as snow.
    You must be a sorcerous cause you just did the impossible, gained my trust. Don't play games, if you fuck me over, if I get burnt, I'll show ya what it's like to hurt cause I've been treated like dirt befo' ya. And love is "evol", spell it backwards, I'll show ya. Nobody knows me, I'm cold, walk down this road all alone. It's no one's fault but my own, it's the path I've chosen to go. I show no emotion what'so ever, so



Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 230
arrivé(e) le : 24/04/2013
disponibilité pour rp : 1/2
avatar : Tom Hardy

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2464-scenario-dimitri-i http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2515-dimitri-you-re-alone-i-am#85033

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Lun 15 Juil - 20:36

Aaron D.S. Grey a écrit:
Merci à tous Very Happy 
Vous êtes beaux  

Les filles, y en aura pour tout le monde Cool 

Marla, c'est où tu veux, quand tu veux (aa)

Zelda, je sens que le MI16 va vite connaitre du mouvement  

&& Dorian, chouchou, je t'aime déjà depuis loooongtemps  

Moi je sens que je vais pas t'aimer xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 37
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : Oui.
avatar : Kit Harington

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2835-aaron-vous-avez-un http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2848-aaron-impose-toi-par-ton-silence

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Mar 16 Juil - 12:14

Merci beaucoup pour l'accueil en tout cas Very Happy 

Si je suis validé, pourquoi mon pseudo il apparaît pas en couleur ? Laughing 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 1787
arrivé(e) le : 06/10/2012
disponibilité pour rp : Close. (AARON/ZELDA, ANOREXIE & SO RA).
avatar : Lily Cole

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1144-all-that-is-necess http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1157-marla-chase-the-rainbows-in-my-mind-and-i-will-try-to-stay-alive

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Mar 16 Juil - 12:16

Parce que je ne peux pas mettre les couleurs, seuls Primrosae et Demyan le peuvent. L'un des deux viendra le faire ne t'inquiète pas, tu es bien validé .

_________________



    ⊹ On the highway to hell
    LIVIN' EASY, LOVIN' FREE. SEASON TICKET ON A ONE WAY RIDE. ASKIN' NOTHIN', LEAVE ME BE. TAKIN' EVERYTHIN' IN MY STRIDE. DON'T NEED REASON, DON'T NEED RHYME. AIN'T NOTHIN' THAT I'D RATHER DO. NOBODY'S GONNA MESS ME AROUND. Hey Satan, paid my dues, playing in a rocking band. Hey Momma, look at me, I'm on my way to the promised land.



Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Mar 16 Juil - 18:58

Je vais te mettre ta couleur ^^'
Désolé je bosse de 8h à 18h tous les jours et quand je rentre je vois pas tout parce que j'ai pas totalement les yeux en face des trous tellement l'animation me crève xDD

Donc tu n'es pas oublié ne t'en fais pas, juste que Prim & moi ne sommes pas vraiment en vacances pour l'instant xDD

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 1608
arrivé(e) le : 03/03/2013
disponibilité pour rp : open.
avatar : Jared Joseph Leto

Voir le profil de l'utilisateur

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie Dim 28 Juil - 15:06

bienvenue ♥

yum, bon choix !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie

Revenir en haut Aller en bas

Aaron ♠ Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vous avez une sorte de désespoir hystérique dans votre rire
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: i call them friends-