Partagez|

Never judge a book by it's cover ; read it !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



smn
posts : 13
arrivé(e) le : 10/11/2013
disponibilité pour rp : 0/4
avatar : Irina Shayk

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3170-never-judge-a-book http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3172-if-you-long-for-a-minor-joy-you-ll-get-nothing-if-you-dream-big-you-ll-get-a-supreme-bliss

MessageSujet: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 18:05



Blissandra Lieven VanDerLinde

« Say my name for ever, featuring Irina Shayk »


welcome, dude !

Nom : La seule richesse dont j'ai hérité de ma famille paternelle, est noble nom néerlandais VanDerLinde et je le porte avec fierté, malgré tout ce que cette famille nous a fait endurer à ma mère et moi. Il me rappelle que quoi qu'ils en disent, quoi qu'on puisse penser de moi, je ne suis pas n'importe qui. Je suis celle qui a survécu à leur rejet et leur mépris, celle qui à son tour les répudie. - Prénom(s) : Mes parents ont été charmés par le prénom brésilien Blissandra. Mes amis me nomment "Bliss". Pour deuxième prénom je porte celui de ma défunte aïeule paternelle, Lieven. - Âge : 27 ans - Date et lieu de naissance : Je naquis le 18 mai 1986 dans la ville d'Apeldoorn. - Nationalité : J'ai obtenu la double nationalité, c'est à dire néerlandaise et anglaise. Je reste attachée aux Pays-Bas car c'est là qu'est enracinée mon histoire, c'est ici que j'ai poussé mes premiers cri. Même si je le voulais, je ne pourrais m'en détacher ; bien que, la dernière fois que je m'y suis rendu c'était à l'occasion du procès VanDerLinde - Costa contre VanDerLinde. Et quant à l'Angleterre, c'est le sol qui m'a accueilli, qui m’a vu grandir et devenir femme. Par-dessus tout c'est le pays où je me suis épanouie et où je me suis affranchie pour de bon des VanDerLinde. Même si j'y ai connu une pauvreté extrême durant une période très longue, je ne regrette rien. Je trouve assez frappant le fait de connaître par cœur l'hymne national anglais alors que je suis incapable de retenir un seul couplet de l'hymne néerlandais. - Situation sociale : Issue de la bourgeoisie néerlandaise, avant même de voir le jour, j'ai été reniée. Notre famille a traversé des moments difficiles ; le pire. Grâce au procès j'ai pu faire des études et acheter un appartement pour ma mère et moi. Maintenant que je m'en sors, j'ai promis à ma mère de lui offrir une maison dès que j'en aurais l'occasion. - Sexualité : hétérosexuelle - Vie amoureuse : célibataire - Emploi : pendant près de quatre ans j'ai été formulatrice en cosmétique, grâce à trois années d'études. Créer des formules qui constitueront l'essence d'un parfum ou d'un rouge à lèvres, c'est ce que je fais le moi. J'étais née pour ça. Aujourd’hui je suis chef d'entreprise de ma propre société de cosmétologie bio et pour l'instant, je formule tous mes produits.


Pourquoi avez-vous décidé de venir à Yellowsky ? Pourquoi se contenter de peu quand on peut avoir le meilleur ? Dès que j'ai entendu parler de ce fameux quartier où est rassemblé la majorité de l'élite londonienne et même mondiale, j'ai sauté sur l'occasion. Tout allait crescendo dans ma vie, à quelques exceptions près : c'était le moment parfait pour changer de quartier. Si de l'enfance à l'adolescence j'ai dû me priver de beaucoup de choses, il était hors de question que je continue à jouer les Cosette.

Et votre particularité, c'est quoi ? Depuis petite, je sais que je suis destinée à la réussite. D'ailleurs, si le grand-père VanDerLinde n'avait pas été si grognon, intolérant et raciste, j'aurais déjà atteint des sommets bien plus attrayants que celui que je me suis approprié. Mais ne confondons pas tout : oui, je suis ambitieuse, fière et orgueilleuse ; mais ça ne fait pour autant de moi une fille arrogante, superficielle ou à côté de la plaque. Je ne veux pas reproduire l'exemple de mes ancêtres néerlandais en devenant une personne antipathique, ignoble et rebutante.

Comment vous définiriez-vous ? Comme vous l'aurez compris, j'ai une sacrée personnalité et un fort caractère. Je sais ce que je veux et je déteste tourner autour du pot. Avec les gens que je connais peu, je suis méfiante et distante. Du coup, certaines personnes me disent froide et antipathique. Mais mes proches savent que je suis tout le contraire : sociable, généreuse et loyal. Optimiste et méritante, je me bats pour réussir tout ce que j'entreprends par mes propres moyens. Je n'ai pas peur de changer de carrière tant que j'arrive à mon unique but : être connue, reconnue et milliardaire.


tell me your story

La noblesse ne veut pas dire grand-chose sans les privilèges qui y sont rattachés
A la mi-octobre, alors que les feuilles jaunies recouvraient le sol et que l'air froidissait, Laurens VanDerLinde troisième du nom, a décidé de présenter sa future épouse à sa famille. Le jeune homme est un homme d'affaire, dirigeant d'une succursale de l'entreprise multinationale de la famille à Rio de Janeiro. Il a fait la rencontre de la ravissante Raquel Costa, d'origines brésilienne et cubaine, lors d'une soirée de charité à laquelle il fut convié. Laurens a craqué pour son sourire, son regard étincelant de vivacité... Bien qu'elle ne soit que serveuse, il décida de la courtiser et la rajouter à son tableau de chasse. La demoiselle, séduite par ce dandy élogieux, charmeur et fanfaron, tomba rapidement dans ses filets. Trop naïve et confiante, elle bu toutes ses mielleuses paroles sans se douter de sa véritable intention : la rajouter à sa longue liste de conquête. Comment ne pas faire confiance à un homme riche, élégant et instruit quand on a connu que les favelas ? De son côté, Laurens se refusait à succomber à l'amour. Fiancé à une autre héritière néerlandaise, il prenait de bon temps tandis qu'elle poursuivait ses études de droit à La Haye. Mais quelques semaines après, elle n'eut que ses yeux pour pleurer : Raquel réalisait qu'elle était enceinte et Laurens rompit ses fiançailles. S'il n'aimait personne d'autre que lui, il pensait toujours à respecter la réputation de la famille. Et un enfant s'est sacré : il ne pourrait abandonner la chair de sa chair être élever dans les favelas brésiliennes.
C'est donc ainsi qu'il décida d'emmener sa nouvelle prétendante, enceinte d'un mois, dans la demeure familiale. Oh, quel accueil cruel et méprisant leur réserva les parents de l'entrepreneur ! Après avoir dévisagé la latino à la peau très mate, de la tête au pied, ils l’ignorèrent complétement, comme si elle n'était qu'un meuble. "Est-ce ta nouvelle assistante, mon fils ?" Laurens déglutit avant d'oser prononcer les mots suivants. "Non père. Raquel est ma fiancée". Le regard du chef de famille devint trouble. Choqué, il resta stoïque pendant de longues secondes, jusqu'à ce qu'il repose les yeux sur la métisse et son petit ventre. "Ça ne pouvait être que ça. Elle attend un bâtard. Es-tu sûr qu'il soit de toi ?" Honteux et tiraillé entre son devoir filial et son désir de protéger sa progéniture, il ne savait quoi répondre. En fin de compte, son père lui posa un ultimatum : s'il se mariait avec cette fille, il le renierait. Laurens repoussa donc le mariage. Jouant l'autruche, il refusait de renoncer à sa famille et à son fils (car il était persuadé qu'il aurait un fils comme l'on fait les trois dernière épouses VanDerLinde). Sa douce et tendre promise fut conciliante, persuadée qu'il finirait par la choisir par amour. Son rêve finit par se réaliser un mois avant la naissance de leur enfant. Elle était la plus heureuse des femmes mais pas lui. Et quand Blissandra pointa le bout de son nez, il fut dévasté. Il n'avait plus d'héritage, son père l'avait viré de la société et il n'aurait pas d'héritier comme il en avait tant rêvé. Mais il parvint à aller au-delà de ses aprioris et à apprécier sa fille... Sans jamais abandonner l'idée d'être réhabilité au sein de sa famille, à Amsterdam.

Les pères ne sont pas tous des héros et les héritières ne s'appellent pas toutes Paris Hilton

Je suis donc née avec une cuillère en plastique dans la bouche, à l'hôpital d'Apeldoorn, loin d'Amsterdam. Très tôt, j'ai compris que nous vivions dans le mensonge. Je devins le réceptacle que mes parents remplirent de frustration, de faux sentiments et de méfiance. J'avais pour famille, un couple désenchanté. En devenant parents, ils avaient grandis, perdu leurs désillusions et accumulé beaucoup de regrets : c'est la seule chose qu'il pouvait me transmettre. Quand j'eu atteins l'âge de cinq ans, mon géniteur pris la décision de partir pour l’Angleterre. Notre nom était source de problème selon lui, tant que nous vivrons aux Pays Bas. En effet, les gens écarquillaient les yeux lorsqu'ils entendaient notre nom et mes camarades ne voulaient pas me croire. Et c'était compréhensible. Comment des gens de revenu modeste pouvaient porter le nom d'une famille ayant fait en sorte qu'il ne soit porté par des gens ordinaires. A cause de Laurens qui ne put résister aux plaisirs de la chair, j'étais l'exception, la première métisse au sang à moitié noble.
Notre famille s'est fondue dans la populace multiculturelle de Birmingham, peut-être trop pour le néerlandais. Notre train de vie ne suffisez plus à l'héritier habitué au luxe. Il avait réussi à trouver un poste de cadre dans une moyenne entreprise, et nous pouvions nous offrir un confort sommaire. Alors que l'hiver approchait, Laurens abandonna le foyer sans prévenir et nous ne l'avons revu que bien longtemps après. Ma mère et moi étions déboussolées et anéanties. Il m'a fallu des années avant de comprendre que ce n'était pas de notre faute. Cet homme que j'appelais papa n'était qu'un lâche. Plus tard, j'appris qu'il s'était réconcilié avec son père. De notre côté, nous devions continuer à vivre, à nous battre pour affronter les obstacles. Ma mère avait du mal à trouver un emploi parce qu'elle n'avait pas fait d'études ; et malgré la misère dans laquelle nous avait laissé son mari, elle insistait pour que je reste à l'école. Pendant plus de dix ans, nous avons vécu le pire. Bien souvent, nous n'avions rien à manger et n'ayant pas les moyens de payer un loyer nous vécûmes dans la rue jusqu'à ce qu'une dame charitable nous héberge dans l'ancienne chambre de son fils. Ne pouvant laisser ma mère se battre seule, j'ai abandonné le lycée pour trouver un travail. Le temps, les revers de la vie et l'arrière-goût acre que m'avait laissé l'abandon de mon père m'avaient endurci, ils m'avaient appris à protéger les personnes qui m'aimaient réellement et à ne jamais compter sur les autres pour résoudre mes problèmes. Un jour je lu dans un journal que l'entreprise de mon grand-père allait ouvrir une succursale à Londres. Je n'étais pas bête : il était dans notre intérêt de nous battre pour ce qui nous revenez de droit. Après avoir persuadé ma mère, nous avons engagé un procès. Avec la pension et les dédommagements que nous avons perçus, nous avons pu louer un studio à Londres et j'ai finalement financé mes études supérieurs. En lisant le magazines, j'enviais ces mannequins qui semblaient parfaites, sans défaut. Et ce qui me sauta au yeux, fut le prestige ostentatoire des sociétés spécialisées dans les cosmétiques : j'ai choisi cette filière pour me faire beaucoup d'argent mais surtout pour faire connaître le prénom de la première VanDerLinde roturière et métissée, en espérant que le reste de cette famille subissent chacun une attaque cardiaque.


Qui a dit que les bombasses étaient idiotes ?
En entrant dans l'école supérieure de chimie organique et minérale, je n'étais qu'une fille quelconque, intelligente mais n'ayant pas autant de savoir que mes camarades. J'ai dû redoubler d'effort pour rattraper l'écart lors d'un laborieux premier trimestre. Avec l'obtention du diplôme et un carnet rempli des coordonnés de nouveaux amis, je rentrais dans la vie active plus confiante et déterminé que jamais.
Ce fut une marque luxueuse qui m'invita à rejoindre les rangs des meilleurs formateurs et parfumeurs. Surchargée de travail, je faisais des heures supplémentaires, enchainant les nuits blanches. Je me faisais un devoir de tester mes produits sur moi-même, après les essais effectués sur des cobayes. Jusqu'au jour où l'une des formules chimiques déclencha une réaction allergique. Toute la zone de test fut recouverte de boutons. Cette expérience me poussa à expérimenter uniquement des éléments organiques ou minéraux puis à partager les plus simples sur un blog. Blog qui prit de l'ampleur en six mois : surprise et heureuse de l'engouement de mes lectrices pour les produits de beauté naturels et bio, dans les mois qui suivirent, je créais ma propre société, après avoir démissionné. Aujourd'hui, je suis heureuse de pouvoir réaliser tous mes rêves : voyager, m'offrir tout ce dont j'ai besoin et des fantaisies, prendre soin de ma mère, etc. Je continue de faire prospérer mon affaire en jonglant avec un agenda très chargé. Entre prendre du temps pour moi, pour sortir avec mes amis, créer de nouveaux produits et préparer un master en cours du soir ; je n'ai pas le temps de m'ennuyer. Toutes ces victoires que je remporte sur la vie, sur mon passé, me rendent plus forte.







beautiful g33k, we love you !

Pseudo : Miss Raindrop - Identité : femme à 6 bras - Âge : bientôt un 2ème siècle ;P - Type de personnage : inventé - Comment avez-vous découvert le forum ? PRD je crois- Quelle sera votre fréquence de connexion ? quasiment tous les jours, mais au moins 4j/7- Comment définiriez-vous le forum, là, à chaud ?  amazing !


Dernière édition par Blissandra L. VanDerLinde le Mar 12 Nov - 13:46, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 5290
arrivé(e) le : 06/05/2012
disponibilité pour rp : FULL ( RACHEL + DADDY A. + LANA + ANA + PRIM) (à écrire: IVAN)
avatar : Luke Worrall

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t47-russian-roulette-sam http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t98-s-demyan-armyanski-les-deux-facettes-d-un-meme-reflet

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 18:11

Bienvenue ici
Si tu as la moindre question n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 13
arrivé(e) le : 10/11/2013
disponibilité pour rp : 0/4
avatar : Irina Shayk

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3170-never-judge-a-book http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3172-if-you-long-for-a-minor-joy-you-ll-get-nothing-if-you-dream-big-you-ll-get-a-supreme-bliss

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 18:24

Merci Demyan !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 8729
arrivé(e) le : 11/09/2012
disponibilité pour rp : Close. (ERWAN, DADDY, EULALIE).
avatar : Keira Knightley

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t914-lisbeth-you-can-t-c http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t919-it-s-only-after-we-ve-lost-everything-that-we-are-free-to-do-anything#21954

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 18:51

Bienvenue ma jolie, n'hésite pas à venir nous voir avec Demyan si tu as besoin de quoi que ce soit .

_________________



    ⊹ Frozen as snow.
    You must be a sorcerous cause you just did the impossible, gained my trust. Don't play games, if you fuck me over, if I get burnt, I'll show ya what it's like to hurt cause I've been treated like dirt befo' ya. And love is "evol", spell it backwards, I'll show ya. Nobody knows me, I'm cold, walk down this road all alone. It's no one's fault but my own, it's the path I've chosen to go. I show no emotion what'so ever, so



Revenir en haut Aller en bas
avatar



soa
posts : 179
arrivé(e) le : 03/03/2013
disponibilité pour rp : 2/2 (Robin & Rachel)
avatar : Toni Garrn

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 19:04

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 13
arrivé(e) le : 10/11/2013
disponibilité pour rp : 0/4
avatar : Irina Shayk

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3170-never-judge-a-book http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3172-if-you-long-for-a-minor-joy-you-ll-get-nothing-if-you-dream-big-you-ll-get-a-supreme-bliss

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 19:19

Ton vava est magnifique Lisbeth !

Merci Léa  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 35
arrivé(e) le : 07/10/2013
disponibilité pour rp : yep
avatar : Josh Hutcherson

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Dim 10 Nov - 21:18

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 3642
arrivé(e) le : 25/09/2012
disponibilité pour rp : 4/4 (Lula/Galahad & Clyde & Daryl & Niklaus) + Sms Bonnie & Galahad
avatar : Billie - perfect - Piper

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1064-you-took-my-hand-y http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1648-lyra-i-will-keep-on-doing-mistakes-until-the-day-that-you-ll-love-me-v2

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Lun 11 Nov - 0:15

Bienvenue parmi nous, ton avatar est magnifique I love you Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 13
arrivé(e) le : 10/11/2013
disponibilité pour rp : 0/4
avatar : Irina Shayk

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3170-never-judge-a-book http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3172-if-you-long-for-a-minor-joy-you-ll-get-nothing-if-you-dream-big-you-ll-get-a-supreme-bliss

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Lun 11 Nov - 0:37

Merci, je te retourne le compliment  .
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 8729
arrivé(e) le : 11/09/2012
disponibilité pour rp : Close. (ERWAN, DADDY, EULALIE).
avatar : Keira Knightley

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t914-lisbeth-you-can-t-c http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t919-it-s-only-after-we-ve-lost-everything-that-we-are-free-to-do-anything#21954

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Mar 12 Nov - 8:48

J'ai beaucoup aimé ton histoire . Et puis les Néerlandais sont les meilleurs . Je te valide donc avec plaisir ma jolie, n'oublie pas de réserver ton avatar et amuse-toi bien I love you.

_________________



    ⊹ Frozen as snow.
    You must be a sorcerous cause you just did the impossible, gained my trust. Don't play games, if you fuck me over, if I get burnt, I'll show ya what it's like to hurt cause I've been treated like dirt befo' ya. And love is "evol", spell it backwards, I'll show ya. Nobody knows me, I'm cold, walk down this road all alone. It's no one's fault but my own, it's the path I've chosen to go. I show no emotion what'so ever, so



Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 5290
arrivé(e) le : 06/05/2012
disponibilité pour rp : FULL ( RACHEL + DADDY A. + LANA + ANA + PRIM) (à écrire: IVAN)
avatar : Luke Worrall

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t47-russian-roulette-sam http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t98-s-demyan-armyanski-les-deux-facettes-d-un-meme-reflet

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Mar 12 Nov - 9:42

Je te mets ta couleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 13
arrivé(e) le : 10/11/2013
disponibilité pour rp : 0/4
avatar : Irina Shayk

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3170-never-judge-a-book http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3172-if-you-long-for-a-minor-joy-you-ll-get-nothing-if-you-dream-big-you-ll-get-a-supreme-bliss

MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it ! Mar 12 Nov - 13:35

 Merci à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Never judge a book by it's cover ; read it !

Revenir en haut Aller en bas

Never judge a book by it's cover ; read it !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» You can't judge a book by its cover | #JERA ♥
» 05. A book club ? Yes sir !
» Book 102
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» only god can judge me → le 27 septembre 2011 à 16h14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: i call them friends-