Partagez|

« La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



sp
posts : 100
arrivé(e) le : 21/07/2013
disponibilité pour rp : Yep ;)
avatar : Hayden Christensen

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2860-hit-and-run-kieran http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2863-so-i-m-gonna-drink-my-money-kieran-c-fitzpatrick

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: « La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? » Lun 28 Oct - 21:43

Knoxslay A. Blueberry & Kieran C. Fitzpatrick
« Tantôt l'amour réunit tout en un ; et tantôt la haine divise tout en deux. »
Cela faisait quelques jours que j'avais revu Knox. Nos retrouvailles ont été assez riche en émotions et ont éveillés de vieux souvenirs douloureux. Cependant, même si j'avais voulu repousser cette rencontre le plus que possible, je n'avais pas eu d'autre choix que de devoir aller la voir et de discuter avec elle ou plutôt, la prévenir. En effet, j'avais dû lui annoncer les conséquences de mes gestes, qui lui causaient également de gros ennuis. C'était injuste pour elle et elle était furieuse contre moi. Je n'ai jamais voulu lui apporter le moindre soucis, malheureusement, je n'avais pas eu le contrôle là-dessus. C'est sûr que si j'avais su la gravité de mes gestes et les graves conséquences que cela entraînerait, je me serais ravisé et aurait agi différemment. Cependant, j'étais un garçon qui ne se souciait jamais de rien et je le regrettais amèrement aujourd'hui...

Enfin bref, elle n'avait pas été ravie d'apprendre cela et encore moins les contraintes que je lui imposais. Je lui demandais de faire d'énormes sacrifices et c'était tout à fait normal qu'elle m'en veuille encore plus. Je l'empêchais de sortir seule, je ne pouvais lui accorder une vraie vie privée et je la mettais en garde sur tout. Je lui avais même dit de douter de ses amis... C'était un énorme choc pour elle et je le regrettais vraiment...

Les jours avaient passé et j'avais fait la rencontre avec plusieurs personnes. J'avais tenté de trouver des informations sur Voltaire, sur ses allées et venues, sur ses plans... Je devais rester subtile aussi, car Voltaire ne savait pas que j'étais ici. Il ne tarderait pas à le savoir, mais tout de même, je ne pouvais risquer de me promener dans les rues et de tomber sur lui et ses hommes... J'avais également pris contact avec certains membres de l'entourage de Knox, dont une certaine Xena. Je voulais m'informer sur ce qu'elle faisait, si elle ne commettait pas des gestes qui pourraient lui être impardonnables... Je voulais savoir si elle était en sécurité...

C'est ce qui me poussa à aller même à son milieu de travail. Je voulais savoir où elle travaillait et surtout avec qui. Je me promenais sur la rue à la recherche de la boutique de chocolat où elle travaillait. Andreas m'avait averti qu'elle travaillait aujourd'hui, j'avais donc beaucoup de chances de la croiser.

Lorsque j'arrivai devant une boutique de chocolat, je regardai à travers les vitrines et tentai de l'apercevoir. C'est alors que je la vis, en train de discuter avec des clients, probablement à répondre à leurs questions. Je ne pouvais retenir ce sourire qui se dessinait sur mes lèvres. J'en ai même eu un pincement au coeur. J''étais content de la voir là, saine et sauve, souriante et forte. Elle n'avait pas l'air de se laisser atteindre par tout ce qui lui arrivait, par tout ce que je lui avais fait. J'éprouvais une grande admiration pour elle.

Après quelques secondes, je décidai de rentrer. Je fis mine de rien, je ne la regardais même pas. Je jouais le jeu du client inconnu et j'attendis qu'elle soit seule pour attirer son attention. Lorsque je la vis, du coin de l'Oeil, retourner à ses affaires après s'être occupée de quelques clients, je toussai doucement pour attirer son attention, comme si je demandais de l'aide. Je patientai près de quelques pâtisseries en attendant qu'elle vienne me voir, si elle en avait envie bien sûr...
... mots & .. lignes complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 856
arrivé(e) le : 06/12/2012
disponibilité pour rp : 1/3 (Kieran, Xena)
avatar : Teresa Palmer

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1546-knox-les-portes-de http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1551-knox-the-little-blueberry-is-here

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: « La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? » Jeu 31 Oct - 14:44

Knoxslay A. Blueberry & Kieran C. Fitzpatrick
« Tantôt l'amour réunit tout en un ; et tantôt la haine divise tout en deux. »
Cela faisait quelques jours que je dormais mal, je faisais des cauchemars, poursuivis par des inconnus, je n'avais aucun endroit où me cacher, je fuyais, encore et toujours, mais ils me retrouvaient à chaque fois. Et puis un visage apparaissait dans mon rêve, un que je pensais ne jamais revoir de ma vie, sauf parfois en rêve. Kieran se trouvait devant moi, il me disait que tout allait bien, qu'il allait me protéger, j'entendais un bruit, je me retournais pour vérifier que nous étions seul et une fois que j'étais sûre que nous ne courrions rien, je me retournais et je le voyais, une arme à la main, le visage triste mais une détermination dans les yeux. Il s'excusait à chaque fois, me demandait de lui pardonner, qu'il ne voulait pas en arriver là mais qu'il n'avait pas le choix. Je devais mourir pour lui offrir la liberté dont il aspirait tant. Je le fixais terrifiée, sans comprendre et puis il tirait, je glissais lentement dans ses bras, il s'excusait encore et toujours, me caressant les cheveux … et puis je me réveille, en sursaut, tout en sueurs, tremblante, paniquée. Je regarde à droite et à gauche, le cœur battant la chamade pour vérifier que ce n'est qu'un rêve … encore et toujours. Ce n'est pas très agréable de se réveiller ainsi et vous pouvez être sûr qu'il est très difficile de retrouver le sommeil ensuite.

C'est donc les traits tirés et un manque de fatigue évident que je me levais. La douche me réveillait complètement et le maquillage camouflait mon angoisse. Je tentais de jouer les filles pour qui tout va bien, je prétends parfois que je suis juste un peu fatiguée à cause des cours que je donne, pour le moment Prim me croit, mais combien de temps tout cela va-t-il durer ? Je me force à manger parce que je ne veux pas tomber dans les pommes et que je refuse que tout cela ait un aussi grand impact dans ma vie. Je m'habille toujours pareille, refusant de me cacher alors que je suis en pleine fleur de l'âge, rayonnante et désirable. Je vais travailler, comme toujours, ne changeant rien à mes habitudes. Est-ce que c'est bien ou mal ? Je n'en ai aucune idée mais ils n'auront pas d'emprise sur ma vie, ça je peux vous le garantir. Je sursaute par moment quand une moto passe trop prêt de moi, mais dans l'ensemble ça va. Parfois je regarde autour de moi pour vérifier s'il n'y a personne qui me suit ou si je ne vois pas Kieran. C'est de sa faute si je suis dans cette merde mais je n'arrive pas à lui en vouloir, pas complètement du moins. J'arrive bien à donner le change quand il est là, un rien m'agace chez lui, il a le don de me faire sortir de mes gons, c'est affolant. J'ai tellement de sentiments qui s'emmêlent que je ne sais plus ce que je ressens vraiment pour lui. Je tiens à lui c'est certain, mais j'ai aussi envie de l'étrangler, de le frapper … de l'embrasser ? …

Je chasse cette idée stupide de ma tête, prends le café que je viens d'acheter et m'en vais à mon travail. Je tente de faire comme si de rien n'était mais ma boss voit bien que je suis plus distraite que d'habitude. Elle pense que c'est mon projet de restaurant qui me rend si rêveuse, mais elle est bien loin du compte. Je m'occupe de clients qui la porte du magasin s'ouvre. Je ne fais pas vraiment attention, avec Halloween, nous avons plus de clients qu'en tant normal. Je finis avec mes clients et vais dans l'arrière boutique pour chercher des chocolats qui manquent sur les étagèrent quand j'entends quelqu'un tousser légèrement. Je me retourne, pensant qu'un client à besoin de mon aide, mais je reconnais cette silhouette et je sens mon cœur bondir, sans savoir si c'est de joie ou de colère. Je fais le tour sur moi même, pour voir où est ma boss – dans l'arrière boutique fort heureusement – et s'il y a d'autres personnes avec lui, avant d'aller le rejoindre.

« Mais t'es fou … qu'est-ce que tu fais là ? »
... mots & .. lignes complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 100
arrivé(e) le : 21/07/2013
disponibilité pour rp : Yep ;)
avatar : Hayden Christensen

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2860-hit-and-run-kieran http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2863-so-i-m-gonna-drink-my-money-kieran-c-fitzpatrick

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: « La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? » Dim 3 Nov - 20:35

Knoxslay A. Blueberry & Kieran C. Fitzpatrick
« Tantôt l'amour réunit tout en un ; et tantôt la haine divise tout en deux. »
Je continuais de regarder, sans vraiment regarder, les produits de cette boutique. Je ne regardais toujours pas Knox directement dans les yeux, mais je jetai des coups d'oeil rapides ou encore je la regardais du coin de l'oeil afin de voir si elle venait.

Je ne connaissais toujours pas la raison qui m'avait poussé à aller la voir à son travail. Depuis mon arrivée ici, je ne souhaitais qu'une chose : la retrouver afin d'assurer sa protection. Cependant, depuis le soir où je l'avais vu au bar, je ne souhaitais qu'une seule chose : la voir. Je pensais sans arrêt à elle, elle occupait presque toutes mes pensées. J'ignorais si c'était réellement pour sa protection que j'étais venu ici ou tout simplement pour la revoir. Cette hypothèse me troublait beaucoup, car jamais je n'avais été attaché à quelqu'un. Surtout, jamais je ne l'avais avoué à personne... Pendant des années, j'avais éprouvé envers Knox une colère et une indifférence qui, petit à petit, me l'avait sorti de la tête et du coeur. Pendant des années, je vivais librement ma vie, je réalisais mes rêves et faisais ce que je voulais. Son visage n'apparaissait plus dans ma tête et mes souvenirs étaient enfouis en moi. Cependant, il avait fallu que ce Volaire prononce son nom pour tout saboter ce travail. Toutes ses années à tenter de la sortir de ma tête avait été bousillé dans l'espace de deux secondes, simplement par la prononciation de son nom. J'avais carrément changé. Elle avait réussi à me faire marcher sur mon orgueil, à me faire admettre mes erreurs et surtout à ne pas jeter le blâme sur les autres. Elle avait également réussit à me faire changer d'idée par rapport à l'amour, à l'attachement, à la confiance... Évidemment, jamais je ne lui avouerais ceci ! Je ne voulais pas avoir l'air d'un faible... Il me restait tout de même assez d'orgueil pour m'empêcher de faire cela !

J'entendis sa voix derrière mon épaule et mon coeur se serra dans ma poitrine. Je sentais des fourmis dans mes mains et mes jambes semblaient crouler sous mon poids. J'étais toujours ainsi lorsque je la voyais ou lorsque je pensais à elle. Étais-je anxieux? Nerveux ? Énervé ? Amoureux? Peut être un peu de tout, qui sait?

Je me retournai et fit semblant d'être surpris de la voir là.

« Dis donc ! Quelle belle surprise de te voir ici ! »

Je lui souris bêtement et répondis à sa question:

« Je passai simplement dans le coin et j'avais envie de gouter à ces sucreries » dis-je en pointant les chocolats dans les vitrines. « Lequel me suggérerais-tu? »

Évidemment, ce n'était pas par hasard que je l'avais croisé ici, ce n'était pas par hasard que j'étais entré dans cette boutique de chocolat. Je n'en pouvais plus de passer mes journées dans mon appartement, à marcher dans les rues et de penser à elle.
... mots & .. lignes complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 856
arrivé(e) le : 06/12/2012
disponibilité pour rp : 1/3 (Kieran, Xena)
avatar : Teresa Palmer

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1546-knox-les-portes-de http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1551-knox-the-little-blueberry-is-here

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: « La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? » Dim 10 Nov - 15:22

Knoxslay A. Blueberry & Kieran C. Fitzpatrick
« Tantôt l'amour réunit tout en un ; et tantôt la haine divise tout en deux. »
Etais-je contante de le voir ? Je crois que même si je refusais de l'avouer, je l'étais. Depuis qu'il m'était revenu, je réalisais qu'il m'avait vraiment manqué et qu'un vide s'était créé quand il était parti, vide que lui seul pouvait combler. Cela me faisait vraiment chier de l'avouer, pourtant c'était vrai. Pourtant en le voyant au milieu de mon magasin, la peur me reprit. Il était peut-être l'incarnation de mon passé, mais il était aussi celle du danger qui planait au dessus de ma tête et ce n'était pas vraiment pour me plaire. Depuis son retour dans ma vie, tout partait en sucette. Je vivais dans l'angoisse qu'un type sorte de nulle part pour me coller une balle entre les deux yeux. A chaque fois qu'un de mes proches s'en aller, je ne savais pas si j'allais le revoir un jour. J'ai toujours vécu dans une sorte d'insouciance, je n'avais jamais vraiment eu de raison d'avoir peur de quoi que ce soit, pas jusqu'au retour de Kieran en tout cas. Quand je m'approchais de lui, mon coeur battait la chamade, de peur, cela allait s'en dire, mais pas seulement. Je vérifiais qu'il n'y avait aucun danger, refusant de risquer la vie de ma patronne inutilement. Il n'y avait rien d'anormal, rien qui tendrait à prouver qu'un psychopathe sorte de nulle part pour nous agresser en tout cas. Une fois rassurée, je finis de traverser les quelques mètres qui me séparaient de Kieran pour me trouver juste à côté de lui, tentant de prendre une posture normale, au cas où ma patronne sorte de l'arrière boutique. Je ne voudrais pas qu'elle se fasse de fausses idées - ou pas d'ailleurs - sur l'identité de Kieran. Il devait passer pour un client lambda, point.

« Dis donc ! Quelle belle surprise de te voir ici ! »

Je le fixais un instant, lui faisant comprendre par mon regard incendiaire que je n'étais pas dupe de son mensonge. S'il était ici, c'était parce qu'il savait pertinemment que je travaillais dans ce magasin. Il n'y avait aucun hasard dans les gestes de Kieran, jamais.

« Ben voyons ... blonde mais pas encore donne Kieran ! »

J'aurais voulu mon ton plus sec et froid qu'il ne l'était à l'heure actuelle. J'étais en colère, je ne devrais pas avoir autant de chaleur dans ma voix, surtout pas pour lui. Je me raclais la gorge, fixant de temps en temps la porte de l'arrière boutique pour voir si elle allait s'ouvrir et Kieran. Je ne voulais pas trop le fixer, il était capable de me faire flancher en un rien de temps et je voulais rester en colère contre lui, il le méritait amplement.

« Je passai simplement dans le coin et j'avais envie de gouter à ces sucreries. Lequel me suggérerais-tu? »

Je détestais son sourire, je détestais son regard, son air détaché. Il avait l'air tellement à l'aise, comme s'il n'y avait aucun problème, comme si c'était normal qu'il soit là, que sa place a toujours été là, à mes côtés, qu'il n'en est jamais parti. Je le fixais une dernière fois avant de tourner mon regard bleuté vers les chocolats qui s'étendaient devant nous. Lesquels pourraient le mieux le correspondre. Les fourrés, car comme eux, on ne s'est jamais à quoi s'attendre avec lui, son apparence cache toujours quelque chose. L'enrobage au chocolat au lait lui correspondrait, doux et voluptueux dans la bouche, comme lui. Son apparence calme et charmeur ne laissait pas deviner qu'il était loin d'être un saint et qu'il pensait à lui avant de penser aux autres. Peut-être des chocolats à la liqueur, qui surprend les goûteurs en leur lançant le goût de l'alcool encore longtemps dans la bouche ou quelque chose d'un peu pimenté parce qu'il a l'art de pimenter la vie des gens, sans que ce soit toujours très agréable pour les autres.

« Du chocolat amer t'irait à merveille, comme les nouvelles que tu apportes avec toi ! »
... mots & .. lignes complètes / fiche crée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 100
arrivé(e) le : 21/07/2013
disponibilité pour rp : Yep ;)
avatar : Hayden Christensen

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2860-hit-and-run-kieran http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2863-so-i-m-gonna-drink-my-money-kieran-c-fitzpatrick

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: « La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? » Jeu 28 Nov - 0:10

Knoxslay A. Blueberry & Kieran C. Fitzpatrick
« Tantôt l'amour réunit tout en un ; et tantôt la haine divise tout en deux. »
J'étais arrogant et je ne le regrettais pas, au contraire, j'aimais cela. Je savais très bien que Knox n'était pas très heureuse de me voir et elle ne s'attendait pas de me revoir peu de temps après « nos retrouvailles ». Pourtant, j'étais là, à son milieu de travail, à la déranger alors qu'elle tentait de continuer sa vie sans moi. J'aurai été le premier à gueuler si les rôles avaient été inversés, je n'aurais jamais accepté qu'elle me rendre visite si souvent. Pourtant, je lui faisais subir ce que je n'aurais pas accepté, je venais carrément envahir son espace, je m'incrustais dans sa vie sans éprouver aucun malaise. Je dois dire que cela me faisait plaisir même. Bien malgré moi, je m'étais réellement ennuyé de cette fille et j'adorais la voir. Malgré tout ce qui pouvait m'arriver, tout le stress que j'éprouvais, la colère te la tristesse, sa présence m'était réconfortante. Je ne lui dirais jamais, évidemment, je tenais beaucoup trop à mon orgueil pour admettre ce genre de sentiment...

Je rigolai à son commentaire et lui posai une question. Elle me répondit d'une réplique dont je ne pouvais m'empêcher de ridiculiser:

« Non, j'ai déjà essayé... J'aime pas trop... »

Je rigolai avant d'ajouter:

« Mes nouvelles ne sont pas toutes amers, voyons ! Je venais justement t'annoncer une bonne nouvelle

La voyant surprise de ces mots, je m'empressai d'ajouter sur un ton arroguant:

« En effet, je t'annonce que tu as la chance de passer une soirée avec moi, ce soir, au bar ou restaurant de ton choix

Je savais très bien que cela la dérangerait. Il y avait d'énormes chances qu'elle refuse, mais j'allais insister, en prenant soin de rester aussi arrogant et prétentieux que je le pouvais. Je voulais passer une soirée avec elle, question de discuter, de prendre de ces nouvelles, de savoir ce qu'elle était devenue, de m'assurer de sa sécurité... Évidemment, dit de cette façon, en étant doux et sincère, j'aurais plus de chance qu'elle accepte mon invitation. Malheureusement, ce n'était pas moi. Je n'étais pas capable d'être ainsi avec quelqu'un, même avec Knox... Sauf qu'avec elle, je me permettais certains comportements que je ne montrerai jamais à personne. En effet, elle pouvait voir certaines facettes de ma personnalité que je préférais cacher, comme par exemple ma vulnérabilité. Avec ce foutu Voltaire, elle avait pu voir toute mon anxiété ce soir-là, au bar. Elle avait pu voir également mon attachement à elle et les regrets que j'avais éprouvés, ce que je n'avais jamais fait auparavant...

Enfin bref, il fallait que je retrouve la face devant elle, car ayant marché sur mon orgueil ce soir-là, je devais reconstruire ma réputation du gars qui n'a pas peur de rien et qui ferait tout pour obtenir ce qu'il veut, comme pour ce soir. Je tenais absolument à la revoir pour discuter et j'allais tout faire pour obtenir ce rancard.
... mots & .. lignes complètes / fiche crée par © Summers


HJ: Je suis affreussement désolée du retard !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? »

Revenir en haut Aller en bas

« La haine et l'amour sont si proches. La passion nous charrie sans ménagement de l'une à l'autre. La haine serait-elle donc la plus violente, la plus exacerbée des formes de l'amour ? »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Relation Homme-Femme: l'amour serait-elle chimique???
» Au fond, l'amour et la haine sont de proches contraires .Δ. [Ita/Ever]
» Harys Tyrell ¤ 'Les relations sont comme des cordes qui nous entravent et l'amour est un noeud coulant."
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Groupe #4 : Les dieux sont-ils avec ou contre nous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: Oxford Street-