Partagez|

Humbug (tobias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



cmt
posts : 1022
arrivé(e) le : 30/07/2012
disponibilité pour rp : U'R BASIC. BYE.
avatar : KAYA SCODELARIO

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t679-perhaps-vampires-is http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t689-antigone-bambi-is-the-son-of-the-biche

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Humbug (tobias) Sam 31 Aoû - 11:43

Il est vingt heures, Antigone se réveille en sursaut, elle a encore fait un cauchemar. Toujours le même, sa mère, le sang, les larmes, les cris. Elle va dans la salle de bain en catimini  car elle ne veut pas réveiller Sam' . Ah ? Mais elle se rappelle qui lui avait dit qu'il rentrerais tard. Alors elle ne sait pas quoi faire, il est clair qu'elle ne retrouvera pas le sommeil. Elle ne peut pas appeler Artémis, elle ne veut pas qu'il s'affole pour ses broutilles. Ses faiblesses à elle. Alors elle ne réfléchit pas trop, enfile un jean, un t-shirt et sort, juste munie de ses clés dans sa poche arrière. Antigone à retrouvé un travail de serveuse, il y'a très peu de temps, d'ailleurs il était moins une. A ce qu'on sache l'argent ne pousse pas dans les arbres et les loyers ne sont pas donnés. Elle a alors la bonne idée enfin elle va surement le regretter plus tard, mais Antigone ne réfléchit pas vraiment, elle fonce. Elle a toujours pensé que les intelligents pensent, les stupides agissent. Rien de glorieux, mais elle est de la deuxième catégorie. Elle avance vers le pub , plutôt sans problème où elle travaille. La patron n'est pas trop agaçant, à par qu'il la regarde parfois fixement. Elle a presque l'impression qu'il veut la pétrifier. Mais il lui est interdit de perdre son boulot, alors elle ne bronche pas.

Elle rentre dans le pub et le patron esquisse un sourire. Un sourire surpris et satisfait. " Je t'ai manqué ? Parce que ce n'est pas ton jour aujourd'hui ? " Elle ne relève pas ses plaisanteries quelques peu flippantes, elle répond négativement de la têt , rajoutant " J'arrivais pas à dormir alors je viens aider. Je fais ça gratuitement hein." Et là drame, le patron d'Antigone s'approche, un peu trop près de son espace vitale. Limite elle suffoque la môme, elle ne respire plus. Elle devient fragile d'un coup. Il lui serre le poignée, elle baisse le regard, elle a peur. Ses poignées font référence à la guitare. Qu'il ne les lui brisent pas. " Tout doux détends toi. " Il est hilare, elle ne l'est pas. Personne ne regarde la scène, les gens sont occupés à boire, rire, draguer. Et là elle se débat car elle a capté ce qui allait se passer sinon. Il la prend par la taille, il la serre, veut l'emmener plus loin. Elle ferme les yeux, elle espère un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 37
arrivé(e) le : 10/07/2013
avatar : james - the only one - franco.

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2829-tobias-now-my-baby

MessageSujet: Re: Humbug (tobias) Sam 31 Aoû - 15:32



Citation :
désolé, enfants malades, femme en voyage d'affaires. obligation de repousser notre rdv. callaghan.
Ainsi était le message qu'on venait de lui envoyer. Eh bien, les Anglais avaient peu de remords à rater un rendez-vous. Certes, ce n'était pas quelque chose de professionnel mais Tobias aimait beaucoup voir ses collègues hors du travail quand il était libre. Ce n'était pas forcément pour faire ami-ami ou même pour les manipuler mais c'est sûr que cela aidait plus tard. Ils se sentaient plus en confiance, le trouvait plus agréable. La hiérarchie était toujours présente, on lui vouait beaucoup de respect. Pendant ces soirées, Tobias arrivait également à déchiffrer un peu comment étaient les uns et les autres : leur personnalité, leurs centres d’intérêt, leur vie familiale et leurs expériences passées. Il y accordait beaucoup d'importance cela lui permettait de mieux choisir qui pour quel mission en fonction de leurs disponibilités et de leurs aptitudes. Cela l’effrayait un peu. Il y a cinq ans, il n'aurait jamais raisonné comme ça. Il était un vrai homme d'affaires maintenant et l'un des plus redoutables. Était-ce vraiment lui ? Oui. Il l'avait en quelques sortes voulu cette carrière mais on en revenait toujours au même point. Sans Eva, rien n'était pareil. Qu'avait-elle à voir avec ses affaires ? Eh bien, pas grand chose c'est vrai, tout était très confidentiel mais elle avait maintes fois aidé à se renseigner sur des associés et l'aidait à s'organiser... comme... comme une amie, c'est vrai mais un peu comme une secrétaire. Oui, voilà, ce qu'il lui manquait affreusement, ici. Une personne pour le seconder et lui laisser le temps de respirer un peu. Mais qui ? Il n'allait pas demander à son frère, il ne s'était pas encore vus. Il lui faudrait passer une annonce dans le journal, alors. Buvant une gorgée de son whisky, ses yeux traînèrent sur une jeune femme brune qui venait d'apparaître derrière le comptoir. Le patron a pas l'air vraiment honnête. C'est même pas ses guenilles ou  sa tête qui veulent ça. Mais son regard. Il dévore la jeune femme des yeux. Tobias n'est pas vraiment sûr de ce qui se passe mais elle n'a pas vraiment l'air à l'aise. Elle a fermé les yeux mais cela ne ressemble pas vraiment à du plaisir plutôt à de la résignation... Il hésite. Que se passe-t-il doit-il y aller ? Personne n'a l'air de prêter attention à ces deux-là alors pourquoi se sent-il si mal à l'aise ? Finalement, le brun se lève et avance vers eux, d'un pas hésitant au départ puis quand il voit qu'il l'entraîne quelqu'un part et quand il croise le regard azur de la fille vers lui, il est certain qu'il vient d'accomplir une bonne action. « Attendez ! » Ouh là, quel regard de glace que celui que le boss vient de lui jeter. « Cque'voulez ? » Tobias, c'est maintenant où jamais ou tu dois trouver un mensonge réaliste avec le ton le plus naturel possible. Sans même répondre au vieux bougre, il s'adressa directement à la serveuse : « Je ne sais pas si vous vous rappelez de moi mais... euh... on s'était vu.... brièvement et vous aviez oublié quelque chose dans le bureau. » « Quel bureau ? » « C'était.... c'était une entrevue... pour un poste... euh.. un poste de secrétaire, voilà. » Le patron empoigna plus fermement la brunette et monta sur ses grands chevaux. Tobias fit un pas en avant mais le regard du patron le dissuada d'en faire un de plus. « Pourquoi tu m'as pas dit que tu voulais te barrer ? » « Non, ce n'est pas ce que vous croyez. On m'a recommandé cette jeune femme pour ses compétences et je voulais juste m'entretenir avec elle. Je suis allé la chercher. » Pendant un instant, Tobias cru qu'il allait frapper la serveuse mais finalement, il se ''contenta'' de pousser la serveuse dans ses bras. « Eh bien si c'est comme ça, va faire la pute ailleurs Antigone. T'es virée ! », s'exclama-t-il. Seulement, ce ne fut pas ça qui surprit le plus le néerlandais, ce fut la colère qu'il lut dans les yeux de la jeune femme. S'était-il trompé sur toute la ligne?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 1022
arrivé(e) le : 30/07/2012
disponibilité pour rp : U'R BASIC. BYE.
avatar : KAYA SCODELARIO

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t679-perhaps-vampires-is http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t689-antigone-bambi-is-the-son-of-the-biche

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Humbug (tobias) Sam 31 Aoû - 17:26

Antigone est pas méchante au fond, la vielle môme elle ne fait que suivre son chemin. Elle en a été détournée pendant longtemps mais elle pense avoir trouvé le bon. Elle a un appart', un meilleur ami, un boulot ... Elle n'aurait définitivement pas pu imaginer qu'elle aurait tout ça. Elle en est reconnaissante, même si parfois elle se demande si elle mérite vraiment ce repos dans sa vie. Son boulot elle y tient. Elle n'a pas envie de prendre une nouvelle remontrance par Erwan, elle n'a pas envie de dire à Sam' que ce mois ci, ça va être plus compliqué que prévu. Elle n'a pas envie de dire au Luthier s'il peut lui faire un crédit. Elle n'a pas envie d'attendre pour acheter des partitions, elle n'a pas envie que sa corde de La rouille avant de la changer, elle n'a pas envie de tout cela. Elle ferme les yeux apeurée, elle espère qu'il va se passer quelque chose. Qu'il l'a trouve répugnante d'un seul coup ? Et si elle insultait sa mère ? Non non, qu'est-ce que tu racontes Anti ? Elle fabule la môme. Elle entend la voix d'un homme, une halte. Elle ne sait pas si c'est pour eux, mais elle ouvre directement les yeux. La patron à l'air contrarié. Il est son miracle ce mec, enfin pour un court instant. Il explique qu'il a déjà vu la Anti, qu'on la recommandé à elle. Doux Jésus, elle a de la chance que ce patron ne l'a connait pas encore, parce que sinon c'est juste pas probable ce qu'il vient dire. Le gérant s'énerve, empoigne fortement la brunette, et quand il s'aperçoit qu'elle a essayé de faire soit disant doublette, il l'a pousse violemment vers l'inconnu. Elle ne relève pas qu'il ait dit le mot pute, elle sourit, c'est sa mère la pute tiens. Mais au fond elle est énervée, elle s'éloigne instinctivement. Elle n'a plus de boulot, à cause de cet homme. D'accord elle ne voulait pas finir entre les mains de l'autre pauvre con, mais là c'est pire, c'est elle la PAUVRE conne. " Vous êtes content ? Merci, je n'ai plus de boulot à cause de vous. Je reconnais qu'au début j'ai été étonnée. Mais quelle idée d'inventé cette histoire de secrétaire ... Vous êtes malades." Elle le dévisage , il a de l'argent lui , c'est pas comme si demain il devra trouver une solution. " Bon laissez moi passer ." Elle veut partir, juste de rester une minute de plus ici, supplice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 37
arrivé(e) le : 10/07/2013
avatar : james - the only one - franco.

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2829-tobias-now-my-baby

MessageSujet: Re: Humbug (tobias) Sam 7 Sep - 17:27



Tobias n'étais pas vraiment un homme du genre à se mêler des affaires des autres. Au contraire, moins il était envahi par les problèmes d'autrui mieux il se portait. Lui même avait ses petits tracas. Bien sûr, cette règle ne s'appliquait pas à ses amis, au contraire, pour eux, le néerlandais était comme un ange gardien. Il essayait de se rendre le plus disponible pour eux mais en ce moment, il était très pris puisqu'il n'avait encore rencontré personne. Cela avait été un élan étrange qui l'avait poussé à essayer de prendre la défense de la jeune femme. Dans ses yeux, il avait su lire un soulagement certain et peut-être un peu de reconnaissance. Mais cela ne dura pas très longtemps. Sans plus de fioritures, son (ex)-patron l'avait virée et elle se retrouvait au chômage... par sa faute. Alors il comprenait sa haine. Pour une fois qu'il osait prendre parti de quelque chose ! Cela lui apprendra... Il voyait très bien qu'elle était dépassée par la réalité et surtout très en colère. Elle se mit à s'énerver contre lui sous l'oeil mauvais de son boss. Il écouta d'un air désolé ses reproches parce qu'il ne sut quoi répondre. Elle n'attendit pas spécialement quelconque parole de sa part, juste de la laisser passer maintenant. Tobias resta une dizaine de secondes, planté là, à ne savoir quoi faire et finalement, il se décida à la suivre. Il lui devait bien des excuses. Il la trouva dehors. Se hâtant pour la rattraper, il ne tarda pas à arriver à sa hauteur et la prit par le poignet pour la forcer à s'arrêter. « Je... Je suis vraiment désolé pour ce qui vient de se passer. Mais c'était la seule excuse valable que j'ai trouvé. Sérieusement, vous auriez supporté venir encore dans ce bar miteux et à côtoyer ce malade ? Encore une fois, je m'excuse. Et j'aimerais vraiment me faire pardonner pour cet incident. Je peux vous dédommager, le temps que vous vous trouviez un autre travail. Combien vous gagniez ? » Il commença à fouiller ses poches pour en sortir son chéquier mais finalement... une autre idée lui vint en tête. « A moins que... » Il s'était complètement stoppé dans son élan et dévisageait étrangement la jeune femme. « Quel âge avez-vous ? » C'est vrai ça. Elle n'avait peut-être pas de formation pour travailler pour lui mais il ne tarderait pas à la former et à lui faire savoir ce qu'il attendait. Ils étaient tous les deux dans le besoin de quelque chose et le travail qu'il lui promettait serait beaucoup mieux rémunéré que son petit boulot de serveuse. C'était une idée folle, vraiment, mais Tobias après quelques verres d'alcool, réfléchissait beaucoup moins que le Tobias sobre. Bonne ou mauvaise chose... seul l'avenir allait l'éclairer sur cette question. Et pour l'instant, son avenir c'était peut-être cette jeune femme perdue qui se trouvait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 1022
arrivé(e) le : 30/07/2012
disponibilité pour rp : U'R BASIC. BYE.
avatar : KAYA SCODELARIO

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t679-perhaps-vampires-is http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t689-antigone-bambi-is-the-son-of-the-biche

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Humbug (tobias) Dim 8 Sep - 11:10

 Antigone n'était pas le genre de personne à se dire qu'il fallait payer l'électricité, s'il fallait acheter des prunes pour ce midi ? Non elle était du genre à patienter et à attendre que ça casse. Elle était du genre destructrice , sans aucun regrets. Néanmoins, cette Antigone s'évapore de plus en plus. Une Antigone responsable s'annonce. Et le fait que cet homme lui fasse perdre son boulot, faisait réapparaître l'Antigone défaitiste. Et puis merde, un boulot, par les temps qui courent c'était pas le moment, le siècle , l'année , pas elle . Alors elle lui lance ce regard qui veut tout dire et en même temps assez vide. Parce que elle est désespérée, qu'es-ce qu'elle va faire maintenant ? Que-va-t-elle dire à Sam ' ? Elle s'enfuit, marchant à la hâte sous la pluie. Elle allume une clope.
- ça faisait longtemps. Elle voulait arrêter mais savait qu'Arty serait trop content alors elle avait continué. On lui attrape le poignet , elle se retourne brusquement. Elle le voit, celui qui l'a fait perdre son boulot. Celui qui l'avait rendu plus pauvre que pauvre en une fraction de seconde. " Quoi encore ?"  Elle ne l'écoute même pas quand il daigne s'excuser. Elle s'en cure royal pour être précis. Il sort son chéquier, et puis elle fait de gros yeux. Elle n'a pas le temps de lui dire qu'il faut vraiment qu'il la laisse tranquille qu'il rajoute autre chose. Il lui demande son âge , l'Antigone elle a pas d'âge , elle est perdue. " 21 . " Elle le regarde l'air de dire que s'il n'a rien à rajouter , elle continuera son chemin. Maudissant ces gens trop heureux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 37
arrivé(e) le : 10/07/2013
avatar : james - the only one - franco.

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2829-tobias-now-my-baby

MessageSujet: Re: Humbug (tobias) Lun 16 Sep - 19:40



Il n'a jamais manqué de rien. Il ne connaît pas réellement l'échec, professionellement parlant alors il ne peut pas vraiment se mettre à la place de cette pauvre fille. Il ne sait pas ce que c'est de perdre son boulot, d'être au chômage. Et même si un jour, il se retrouvait loin de ses fonctions et avec aucun emploi, il aurait de quoi filer des jours heureux jusqu'à la fin de sa vie. Bien sûr, si vraiment il allait en profiter, il dépenserait tout. Seulement, le presque-trentenaire n'était pas ce genre de personnes. Il pensait à l'héritage qu'il laissait après lui comme le lui avait appris son grand-père. Il s'imaginait entouré et fier de sa descendance, seulement, pour l'instant il n'était pas question de ça. Rien que de parler de ça le rendait un peu aigri, un peu contrarié et peut-être triste. Il avait lu quelque part que la colère n'était qu'une émotion secondaire, que si on la ressentait c'est qu'auparavant, cela avait blessé quelque chose d'autre. Il sortit de ses pensées quand la jeune brune lui demanda ce qu'il voulait encore. En y réfléchissant bien, c'est vrai que ça pouvait sembler étrange et gonflé de revenir lui parler après ça, mais cela partait d'une bonne intention, il était réellement désolé et il était prêt à tout pour se rattraper. Seulement, il ne regrettait pas son geste. Comment réussissait-elle à travailler dans de pareilles conditions et avec un tel patron ? Il avait toujours méprisé le genre d'hommes qu'était son patron. Il n'allait pas épiloguer plus que ça mais il était grand, éduqué et pouvait parfaitement contenir ses pulsions sexuelles. Alors, bon, un chèque la dédommagerait sûrement quelques temps mais quand tout serait dépensé, elle reviendrait sûrement frapper à cette porte et le patron lui fera un chantage énorme après ça. Et... non ! Il ne pouvait pas laisser faire ça. Il avait peut-être une solution en plus. Bien... 21, elle était majeure, il n'y avait donc aucun problèmes. « Euh... mademoiselle... » Lui avait-elle dit son prénom ? « Je... Comment vous appelez-vous ? » Instinctivement, il prit les mains de la jeune femme qui tenait encore sa cigarette pour la forcer à le regarder. « J'ai une proposition à vous faire, accepteriez-vous de travailler pour moi ? Je veux dire, non, je ne suis pas le patron d'un réseau de prostituton, ne me regardez pas comme ça. Je co-dirige une boîte et ici, à Londres, j'ai vraiment besoin d'une secrétaire. » A la regarder plein d'espoir dans les yeux, il devait sûrement ressembler à un cocker mais elle ne pouvait lui dire non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 1022
arrivé(e) le : 30/07/2012
disponibilité pour rp : U'R BASIC. BYE.
avatar : KAYA SCODELARIO

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t679-perhaps-vampires-is http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t689-antigone-bambi-is-the-son-of-the-biche

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Humbug (tobias) Lun 23 Sep - 16:59


Elle fumait pour oublier, elle oubliait de fumer pour essayer d'oublier, Antigone elle fume cigarette sur cigarette quand ça va mal. Et là c'était le cas. Elle était perplexe plus qu'énervée par la situation, tout compte fait. Comment allait-elle faire pour dire à Sam' qu'elle avait une nouvelle fois perdu son boulot ? ET QU'EN PLUS CE N'ETAIT PAS DE SA FAUTE MERDE. Pour que fois elle s'était tenu e à carreaux de sorte d'éviter justement ce qui lui arrivait c'était le comble. Alors elle s'enfuit, claquant la porte, s'aventurant dans cette pluie qui n'en finissait pas. Elle voulait appeler Sam', lui expliquer qu'un pauvre mec, l'avait mit la paille en deux trois mouvements et qu'en plus lui , surement qu'il n'avait pas de problèmes d'argent. Elle se sentait piégée. Vraiment. Il l'a rattrapa , Antigone soupire, regard furtif, l'air de dire que ses excuses ne valent pas un kopeck. Limite cela lui fait perdre du temps, et le temps c'est de l'argent. Tout le monde le sait. Il lui demande son âge, elle répond sèchement et ennuyée. Elle veut partir ça se voit non ? Elle emboîte le pas, l'entendant être hésitant comme un gosse de 5 ans . Franchement ? Elle est à son maximum de patience. Elle est s'éloigne et entends qui lui demande comment s'appelle t-elle. Elle revient sur ses pas. Elle fronce les sourcils, elle est prête à lui verser les insultes à la sauce Palecolm. Et puis il prend ses mains, elle relève la tête en disant. " Vous pensez pas que vous en faites vraiment trop ?" Elle reprend amusée , malgré le fait qu'elle ne l'est pas du tout. Son sourire ironique est la seule façon de caché qu'elle essaye de rester calme mais en vain. " Et puis mon prénom c'est Allez vous faire foutre tiens." Il fallait que sa sorte, depuis le début elle veut lui cracher ceci. Ça va beaucoup mieux étrangement.   Il lui demande de travailler pour elle, et bien sur elle ne peut s'empêcher de se demander quel genre de symptôme il a le gusse. " Je m'appelle Antigone. Mais ... j'ai pas du tout les qualifications pour ce poste. Je fais des études de musique donc bon c'est gentil de se racheter mais c'est pas si simple que ça."Elle le regarde encore une fois, elle voit son air désespéré et elle répond. " Bon je vois que vous êtes bien désespéré . Un peu comme moi ... sauf que contrairement à vous ce n'est pas de ma faute. Alors je n'y connais rien à votre job de secrétaire.  Donc ok , je vais tester mais ne chialer pas si je pars, parce que ça me fait chier ou encore parce que vous me faites chier. Ce qui est déjà arrivé , donc je prévois hein. Néanmoins vous m'en devez une." Elle sourit , sort son portable et envoie un sms à Sam. Elle est secrétaire si elle s'attendait à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Humbug (tobias)

Revenir en haut Aller en bas

Humbug (tobias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» père Tobias
» Mais c'est qui Père Tobias en fait ?
» Je blablate, tu blablates, il blablate ... (39eme edition)
» Qui a dit qu'une femme ne pouvait pas se défendre [PV: Tobias Grant]
» tobias ≡ every step you take.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: Leicester Square :: the moon under water-