Partagez|

After all of the fights and the lies guess you wanted to harm me but that won't work any more, no more. w/William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: After all of the fights and the lies guess you wanted to harm me but that won't work any more, no more. w/William Ven 30 Aoû - 21:18



William & Dexter

Londres n'est pas réputé pour son temps des plus radieux. Alternant jour de pluie sur jour de pluie, les habitants regardent avec espoir le ciel devenir bleu et le soleil pointer son nez. Une journée agréable pour une fin d'été. Les familles se baladent, main dans la main, souriant et riant d'un rien. Et parmi ses gens si heureux, il est là. Le blouson en cuir refermé sur son torse glacé, ses cheveux mal coiffés et ses yeux rouges du manque de sommeil. La dernière fois que Dexter est passé par ici, c'était pour rejoindre une de ses conquêtes dans son magnifique appartement du centre ville. Il y a si longtemps de ça semble t'il au brun. Aujourd'hui, ce n'est qu'un vague souvenir, le prénom de la femme avec qui il a partagé sa nuit ne lui revenant même pas. La Tamise paisible à sa gauche est remplie de bateaux, tous blanc. Sans aucune once de noir. Comme si le blanc était la seule couleur qui existe. Le blanc, ça lui fait mal aux yeux et ça lui soulève le coeur. C'est peut être idiot mais le brun ne supporte plus les couleurs vives. Trop de joie et d'espoir dans celles-ci. Réalisant que ses pensées repartent dans un cycle des plus morbides, Dexter se reprend et suit le chemin entre Big Ben et la Tamise, ne sachant pas vraiment pourquoi il est sorti. Ivy n'étant pas chez eux, le brun n'avait rien pour se distraire un peu ou simplement pour discuter. Une solitude à laquelle il a du mal à s'habituer. Son sommeil est court et sans rêves. Mais pourquoi ? Pourquoi s'est il laissé aller à ce point ? Pourquoi le retour de Shane l'atteint à ce point ? Et surtout, pourquoi le brun ne pense à rien d'autre que d'en finir ? Certes, à la mort de ses parents, le brun n'était plus rien. Une sorte de poupée en chiffon qui marchait, mangeait et dormait. Et il a voulu mettre un terme à ses jours. Mais maintenant ? Qu'est ce qui ne tourne pas rond chez lui ? Des rires attirent son attention et son regard se porte vers une famille où les parents tiennent chacun une de leurs filles et les font sauter en l'air, leur visage éclairé par un bonheur qu'il a depuis longtemps oublié. Un sourire triste au coin des lèvres, Dexter les fixe quelques instants, essayant de retrouver des souvenirs d'une époque où ses parents étaient avec lui et heureux. Il a beau chercher, l'image des corps calcinés lui reviennent en tête aussi rapidement qu'elles aient pu disparaitre. Son frère doit en avoir beaucoup plus, c'est certain. Un frère arrogant, prétentieux et trop "important" pour chercher à comprendre pourquoi Dexter est devenu comme ça. Probablement car le voir se droguer était un jeu pour lui, une sorte de pari qu'il s'était fait afin de voir combien son petit frère si médiocre allait prendre pour disparaitre complètement. William n'avait juste pas pris en compte que cela couterait la vie à ses parents. Grognant légèrement, le brun détache son regard de la famille typique et heureuse britannique pour poser les mains contre le rebord qui sépare la Tamise des piétons. Douleur silencieuse dans sa tête, nouveau mal de crâne qui s'échappe comme il est arrivé. Une nouvelle façon de vivre sa vie, loin des faux semblants et des sourires séducteurs. Dexter retrouve enfin le petit garçon apeuré coincé dans sa chambre. Celui qui n'osait pas sortir, de peur de se retrouver face à son frère. Frère qui aujourd'hui lui donne de l'urticaire. Une famille brisée mais qui autrefois n'était pas parfaite non plus. Ils ne sont plus que trois, en ne comptant pas son oncle et sa tante ainsi que Sam. Trois membres déchirés.

Reprenant sa route, Dexter met les mains dans ses poches, regardant droit devant lui, sans laisser son esprit choisir ses pensées. Le ciel bleu, son violon, Pandora et son futur neveu/nièce et tellement d'autres choses devraient pouvoir lui changer les idées. Voir un visage connu et essayer de sourire. Aller voir sa troupe et participer à une répétition pour lui rendre une envie de vivre. Marcher semble être la seule activité qui lui permet de se changer les idées. Et ses nouvelles addictions qui lui tournent la tête. Encore une preuve de son changement. Après avoir réussi à tenir contre la drogue, le voilà qui replonge à nouveau, prouvant à tout le monde qu'il n'y arrive pas. Et sur ses pensées, le brun ne distingue pas la silhouette face à lui et le bouscule assez violemment, faisant tomber un objet de la main de l'homme. S'agenouillant pour le ramasser, Dexter s'excuse rapidement et tend l'objet vers l'homme en relevant la tête. Sa gorge se fait sèche et son cœur s'arrête. Ses yeux cruels qui l'ont suivi tant de fois dans ses cauchemars d'enfants le fixent à nouveau. Glacial et arrogant, comme toujours. Parfait sur lui, ses cheveux coiffés à la perfection. Son éternel contraire, son cauchemar éveillé. Son frère. William. Se rendant compte que le brun a arrêté de respirer, il ouvre la bouche pour reprendre de l'air et regarde son frère. Une bataille farouche se joue entre eux. Sans paroles. Juste des regards significatifs. William le veut sur un plateau d'argent, prêt à se faire empailler, très certainement. Quant à lui, la peur ne le ronge pas. Étrangement, Dexter se sent même revivre. Et il rigole. Un rire faux et surtout inutile. William, William, William... J'attendais le moment où toi aussi, tu allais revenir dans ma vie pour la pourrir un peu plus. Je me demande juste pourquoi tu as attendu aussi longtemps. Si je le voulais, je t'embrasserais mais faut croire que non. Des paroles froides et vides de sens. Sauf celui de la colère. William lui en veut énormément tout comme Dexter lui en veut. Ils ont des comptes à rendre mais le blond ne doit pas croire qu'il a toutes les cartes en main. Le brun ne se laissera pas faire. C'en est fini de l'époque où il se cachait derrière sa mère. Face à face, au milieu de Londres, les deux Soulman se toisent quelques instants. Comment va notre soeur ? Tu ne l'as quand même pas emmené avec toi ? La soeur du milieu et celle qui ne prenait jamais aucun parti. Ni le sien, ni celui de William. Celle qui aurait pu l'aider mais qui lui a aussi tourné le dos. Dexter sourit en coin et tapote l'épaule de son frère comme on tapote la tête d'un enfant.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 36
arrivé(e) le : 21/08/2013
disponibilité pour rp : yep
avatar : alexander skarsgård

Voir le profil de l'utilisateur

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: After all of the fights and the lies guess you wanted to harm me but that won't work any more, no more. w/William Lun 2 Sep - 12:38




SOULMAN BROTHER.


after all of the fights and the lies guess you wanted to harm me but that won't work any more, no more.


Enfin une journée à peu près correcte pour Londres. Il aura fallu attendre la fin de l'été pour que la pluie cesse une journée. Voilà ce que pensent une bonne majorité de la ville en ce moment, mais ailleurs, dans un bâtiment bien connu de Londres, là où hommes et femmes d'affaires impeccables se rencontrent, les personnes n'ont pas le temps de s'attarder sur ce genre de remarque. Dans le tribunal, se trouve un homme impeccable lui aussi. Les cheveux laqués et peignés avec minutie, le regard dur, il ressort d'une affaire compliquée, demandant sang-froid et courage. William s'en est sorti, comme toujours, avec brio. Troquant sa robe de procureur contre une veste en cuir noir, il est temps pour l'homme de sortir. Prendre l'air, manger. Emportant son smartphone, son agenda et son porte-monnaie, il est fin prêt à sortir de ce lieu où il passe un temps fou. Un temps fou à se donner, à trier des dossiers tous plus insensés les uns que les autres. C'est son endroit pour oublier cette douleur nouvelle que lui procure la mort de ses parents. Sans ce métier, sans toute cette énergie qu'il dépense, Soulman ne peut s'en sortir indemne. Il se rongerait à songer à ses parents, à son frère, à sa famille en soit. Ses parents l'avaient parfaitement éduqué, faisant de lui ce qu'ils avaient toujours voulus qu'il devienne : quelqu'un de brillant. Il le sait, ses parents étaient fiers, comme lui, était fier d'eux, de ce qu'ils avaient accompli. William est ce que l'on peut dire quelqu'un de chanceux, ou futé. Il a su faire tourner la roue de son côté, lui permettant ce poste de procureur, cette vie dont rêvent certaines personnes. Il s'est toujours dit que cette réussite était grâce à ses parents. Voilà pourquoi il les aimait tant. Mais maintenant, ils ne sont plus là. Pestant quelques injures presque silencieuses et incompréhensibles, le blond marche le long de la Tamise, sûr de lui, regardant droit devant, comme si rien ne pouvait le toucher, ne profitant même pas de la Tamise à sa droite. Attitude admirée par certains, détestée par d'autres. Il ne connait pas bien Londres, sans doute un jour, il apprendrait le nom des rues par cœur, mais il n'est pas venu pour ça. Il est venu pour trouver quelqu'un.

Marchant à l'allure d'un homme pressé qu'il est, William consulte son smartphone. Concentré, il lit un mail provenant de son lieu de travail. Encore une nouvelle affaire, encore un nouveau meurtre dans les rues de la petite ville aux apparences tranquilles. Il est difficile de défaire le procureur de sa lecture, qui continue tout de même à marcher, il est hors de question de perdre du temps. Et puis, un élément perturbateur qu'il ne voit pas, il le bouscule, ou on le bouscule. Le téléphone tombe, William laisse échapper un juron, espérant que l'écran tienne le coup. L'homme l'ayant bousculé se baisse pour récupérer l'objet et là, il le reconnait. Dexter, celui qu'il s'est promis de retrouver une fois à Londres. Il est là, face à lui. Les yeux de William scrute froidement ceux de son petit-frère qui n'est qu'une erreur de la nature à ses yeux en ce moment même. Leurs regards en disent long. Dexter est le premier à briser le silence de plomb dans un rire déconcertant, mais stupide. L'aîné ne réagit pas, il ne se laisse pas avoir. « Remercie le hasard de m'avoir enfin permis de te retrouver, Dexter. » Il veut en dire plus, mais les mots restent bloqués, ne veulent pas sortir. C'est encore trop tôt, chaque chose en son temps. Le blond le sait. Il toise son frère de ce regard noir que le cadet connaît bien, c'est le seul regard que William ait toujours eu sur lui. « Ne commençons pas à parler de la famille, d'accord ? Je pense que c'est préférable pour toi. » La tape que donne Dexter à William sur son épaule ne l'étonne même pas. Il se contente de lui sourire. Ironiquement bien sûr, c'est un sourire pour accompagner sa dernière phrase, pour faire comprendre à son frère que maintenant qu'il l'a retrouvé, il ne le laissera plus s'échapper.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas

After all of the fights and the lies guess you wanted to harm me but that won't work any more, no more. w/William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» « I've lost myself in all these fights, I've lost my sense of wrong and right » Ҩ CAT&KATH
» "White Lies." [A.]
» Haiti: Mesures pour réduire l’inflation
» Jamaica struggles to fight crime
» Episode 7: Body of Lies (2).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: the riverbanks of our tamise-