Partagez|

falling in the black (henry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



mmf
posts : 124
arrivé(e) le : 25/08/2013
disponibilité pour rp : YES (HENRY, DAMIAN, ENOLA) SMS (WILL)
avatar : ADRIANA SEXY LIMA

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3010-don-t-be-a-drag-ju http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3019-nique-sa-mere-le-blizzard-alfy

MessageSujet: falling in the black (henry) Ven 30 Aoû - 20:16

Les idées en pagaille, la vue qui se brouille. Cela faisait des heures que je regardais les heures s'écouler, impuissante, sur ce réveil aux chiffres de feu. Allongée sur ce lit qui n'était pas mien, j'avais l'impression d'être coincée dans mon propre corps. Statue de pierre pour un instant, c'était certainement l'une des rares fois depuis ma naissance où je ressentais la Peur. Une peur féroce. Celle qui s'accroche à vos tripes jusqu'à ce que les larmes perlent au bord de vos yeux et où votre peau n'est plus que frissons. Ce soir, j'avais peur de fermer les yeux. Effrayée par ce que j'avais découvert un peu plus tôt, les images me revenaient par bribes plus fortes et douloureuses encore lorsque je laissais le noir envahir mon être. J'en étais sûre, je venais de trouver quelqu'un qui était mon égal. Qui me surpassait même. Ma façon d'agir et de penser n'avait jamais été celle des autres, de ce fait, j'avais toujours cru être folle. Ce sentiment n'avait fait qu'accroître lorsque j'avais entendu ces mots passer les lèvres de ma propre mère et maintenant, j'étais persuadée de la véracité de ses propos. Mais je n'aurai jamais été capable d'une telle chose. J'aurai pu fuir à la seconde même où j'avais découvert, courir à en perdre la raison jusqu'à trouver refuge ailleurs. Tout mais pas ici... c'est ce que mon cerveau me lançait. Pourtant, étrangement, quelque chose qui échappait à tout contrôle me retenait ici. J'étais consciente qu'à un moment ou à un autre... la respiration que j'écoutais attentivement depuis ce qui me paraissait être des siècles allaient s'accélérer. Il allait émerger de son sommeil. Cela marquerait le début de la guerre.

Je ne connaissais pas l'homme chez qui j'étais. Je l'avais rencontré dans un bar de la ville alors qu'il n'avait plus toutes ses idées en place. Sûrement après plusieurs verres. « Je le raccompagne chez lui... c'est plus prudent. » avais-je annoncé au barman avec un sourire avant de le faire tomber dans un taxi quelques mètres plus loin. Clairement, ce gars aurait pu crever dans une semaine, je m'en fichais royalement. J'étais simplement intéressée par ce qu'il pouvait m'offrir. Une proie de plus, voilà ce qu'il était. Quand j'avais passé la porte du n°113, je ne savais pas que je venais de mettre le pied dans le bourbier le plus dangereux de ma vie. Dont je n'arriverai sûrement jamais à m'extirper. Ce n'est qu'en menant ma petite enquête habituelle que j'étais tombée sur tout ce qu'un humain redoute de voir un jour. Il cuvait tranquillement à côté de moi et était à des kilomètres de se douter que quelqu'un reposait à côté de lui et qu'on avait franchi la limite, découvert son petit secret ; jusque là magnifiquement bien gardé par une jolie petite clé. Clé innocente mais si mal cachée pour quelqu'un comme moi.

Un chiffre changea et la pièce revêtit une toute autre atmosphère. Il venait de se réveiller, je le sentais. Dans quelques secondes, tout allait changer. Lorsqu'il posa sa main sur mon épaule, je n'avais plus peur. Je savais ce que je devais faire... je l'avais fait mille fois. Je réussissais ce numéro à la perfection. S'il tentait de me faire partir, j'utiliserai ce que je savais sur lui contre lui. « Bonjour. Oh... ne vous inquiétez pas. J'ai dû vous ramener chez vous hier soir, vous étiez dans état lamentable. Il ne s'est rien passé. » avisai-je avant qu'il ne prenne la parole. Pour l'instant, ce que je disais était vrai. Pour faire comme si je venais aussi de me réveiller, je me redressai de façon à m'asseoir sur le lit. Une main passée dans mes cheveux, je fixai le mur en face de moi. Je n'osais pas le regarder. « Et puis je suis restée, j'avais peur qu'il vous arrive quelque chose. Une mauvaise chute, c'est si vite arrivé... » dis-je avant de lui lancer un petit regard. J'avais l'air d'une petite fille pure et innocente. Avec des années de calomnies derrière moi, plus personne ne faisait la différence entre vérité et mensonge. J'attendais simplement qu'il dérape pour que je puisse enfin pointer mon arme contre sa tempe. Parce qu'au fond, nous sommes tous des bêtes sauvages...
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 466
arrivé(e) le : 19/03/2013
disponibilité pour rp : YEP :) !
avatar : Kristen Stewart (a)

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: falling in the black (henry) Ven 6 Sep - 17:39




Falling in the dark


Alfy & Henry.


Henry était vraiment mal. Il repensait au passé. En effet cela faisait maintenant presque 10 ans que ses parents sont mort. Malgré qu'il en était l’auteur pour son père, sa mère lui manquait. Même s'il ne l'avouerait jamais, le manque d'un père et d'une mère a fait ce qu'il rendu totalement déséquilibré pourtant on ne dirait pas. Donc aujourd'hui il avait pour habitude de s'enfermer et de boire jusqu'à oublier le chagrin. Il s'autorisait même à verser quelques larmes. Il s'enfichait, personne ne viendrait du moins il espérait. C'était sa facette où il était vraiment faible, sa personnalité la plus détestable. Il ne l'avait jamais montré et ne compte surtout pas le faire. Il avait besoin de personne et c'était mieux ainsi. Sauf que voilà, il eut l'idée de terminer son chagrin dans un bar. A partir de ce moment-là il prolongea dans un profond trou noir. Quelque chose lui disait que ce n'était pas très bon, pas du tout même. Il sentit une présence féminine à ses côtés sûrement une femme qui l'avait ramené chez lui. Sauf que son instinct lui disait de se réveiller, de ne pas la laisser entrer mais il ne put refuser et faire quoi que ce soit, il n'était plus maître de lui-même depuis longtemps. Il était dans son lit, il se réveilla avec un affreux mal à la tête. Pour se tenir, il posa la main sur l'épaule de la jeune femme. Elle était brune. Il mit quelques secondes avant de réaliser qu'il ne la connaissait pas du tout. « Bonjour. Oh... ne vous inquiétez pas. J'ai dû vous ramener chez vous hier soir, vous étiez dans état lamentable. Il ne s'est rien passé. » Hum quelque chose lui disait qu'elle était sincère mais pas totalement. S'ils n'ont pas couché ensemble, alors qu'a t-elle fait ? Une femme cela ne s'endort pas facilement. Elle adore fouiller et mettre leur nez dans les affaires des autres. Mais il ne dit toujours rien. Son mal de tête était vraiment intense. Il essayait de se remémorer la soirée mais il n'arrivait pas du tout. « Et puis je suis restée, j'avais peur qu'il vous arrive quelque chose. Une mauvaise chute, c'est si vite arrivé... » Il lui sourit. « Merci beaucoup. » dit-il. Mais il sentait que la jeune femme lui avait pas tout dit. Ce visage innocent, il ne le connaissait trop bien. Cela lui paraissait un peu lui. Alors il se leva automatiquement, il alla vers la grande armoire, en bas un petit tiroir, une enveloppe et découvrit la clé sauf que voilà elle semblait différente. Elle était chaude comme si quelqu'un l'avait touché. Alors il comprit. Elle le savait, elle l'avait vu. Mais Henry était vraiment stupéfié. Une personne normal serait partie en courant, elle faisait semblant de rien. Il ne voulait pas la brusquer, après tout c'était si étrange mais ce n'était pas du tout bon. Et là il n'était pas au meilleure de sa forme pour jouer les faux semblants. Sa double personnalité prenait trop le dessus. Il était vraiment déstabilisé par cette inconnue. Il referma le placard. Une question lui brûlait l'esprit. Il se retourna vers elle et sourit comme si de rien n'était. Mais il savait qu'elle avait compris qu'il avait comprit. Alors il s'approcha d'elle, et la regarda droit dans les yeux. « Que voulez-vous ? Pourquoi êtes-vous resté ? Est ce de la folie ou du courage ? » Dit-il comme s'il essayait de percer son esprit. Il n'aimait pas du tout l'idée qu'elle ait vu ce qu'elle n'aurait pas du tout. C'était son secret et maintenant elle le connaissait. Surtout quand il était torse nu, elle avait pu voir son tatouage et donc son surnom ou elle n'avait pas fait attention. Mais cela pouvait sembler très étrange. Il attendit et chercher à la comprendre.


love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
avatar



mmf
posts : 124
arrivé(e) le : 25/08/2013
disponibilité pour rp : YES (HENRY, DAMIAN, ENOLA) SMS (WILL)
avatar : ADRIANA SEXY LIMA

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3010-don-t-be-a-drag-ju http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t3019-nique-sa-mere-le-blizzard-alfy

MessageSujet: Re: falling in the black (henry) Dim 8 Sep - 15:22

La plupart du temps, lorsque j'avais la situation en main, je ne la laissais jamais m'échapper. Au fil du temps, j'avais compris qu'il fallait retenir la vie et ne pas la laisser filer comme des vulgaires grains de sable entre nos doigts... si frêles. Pour l'instant, mon plan fonctionnait à merveille. Je n'avais même pas eu besoin de me forcer pour jouer la jeune et gentille fille, ce rôle était ancré. Gravé en moi. J'aimais ça, mais il fallait que je sache retourner la situation à mon avantage le moment venu. Je devais jouer le plus longtemps possible pour ne pas me faire prendre à mon propre jeu. Apparemment, l'homme n'y voyait que du feu. Un sourire venait même de se dessiner sur son visage. Mais je savais que les apparences étaient trompeuses, derrière ce sourire se cachait un diable et il était hors de question que je me laisse entraîner par ce sourire enjôleur. « De rien. » répondis-je doucement. Après tout, si j'avais été celle que je prétendais être aujourd'hui, c'était ce que j'aurai répondu. Une âme charitable, voilà pour qui je devais me faire passer.

Pourtant il avait sentit quelque chose. Je le vis se lever et chercher après la clef menant à la pièce que j'avais ouverte il y a seulement quelques heures... Cela devait vraiment le tourmenter pour qu'il pense à cela dès le réveil, avec une gueule de bois en plus ! J'avais assez d'expérience pour avoir penser à la remettre à sa place et à ne pas la garder sous l'oreiller ou cachée au creux de ma main, comme j'aurai pu le faire si cela m'était arrivé quelques années plus tôt... Mais je n'avais pas assez d'années au compteur pour avoir observé la position de l'enveloppe dans laquelle elle était dissimulée. C'était fait, et il avait compris. Il savait que je savais. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. Si c'était réellement un fou furieux, il m'aurait sûrement poser le canon de son arme sur la tempe. Mais s'il était doté de logique et d'intelligence... il n'allait pas me braquer. Après tout, je détenais certainement le secret le plus lourd de son existence, il avait tout intérêt à s'y prendre avec des pincettes. De la folie, ou du courage... Bonne question. Je ne savais y répondre moi-même, peut-être allait-il me donner la réponse? « Pardon? » lui demandai-je, toujours aussi innocemment. Je n'allais pas me dégonfler tout de suite, il n'avait pas eu la réaction escomptée mais je ne devais pas perdre la face. Il fallait continuer encore quelques instants... « Expliquez-vous, je ne comprends pas. »  finis-je par dire, faisant une mine intriguée. Ajoutant le geste à la parole, je repoussai les couvertures pour me lever et m'approcher de lui. « Allez-y. » lançai-je avec un ton de défi. La situation était devenue bizarre, complexe. Il était maintenant clair pour lui que je savais même si je faisais tout pour le cacher. Je lui demandais des explications. Mais pour ce qu'il avait commis ou pour la raison de ses questions ? Il n'allait sûrement pas tout avouer parce que je venais de lui demander. Je ne savais pas ce qu'il allait faire mais pour la première fois, la situation m'échappait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: falling in the black (henry)

Revenir en haut Aller en bas

falling in the black (henry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» DERNIERE HEURE !DERNIERE HEURE ATTANTAT MANQUE CONTRE MARC AK HENRY ...
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: dancing cat road-