Partagez|

Thanks for the memories. # ft. Niklaus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



ffl
posts : 3642
arrivé(e) le : 25/09/2012
disponibilité pour rp : 4/4 (Lula/Galahad & Clyde & Daryl & Niklaus) + Sms Bonnie & Galahad
avatar : Billie - perfect - Piper

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1064-you-took-my-hand-y http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1648-lyra-i-will-keep-on-doing-mistakes-until-the-day-that-you-ll-love-me-v2

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Thanks for the memories. # ft. Niklaus. Ven 16 Aoû - 16:46



Niklaus & Lyra

Allongée dans son peignoir dans son lit, entourée d'une multitude de vêtements autour d'elle, Lyra fixe le plafond. Pourquoi était-ce si dure de s'habiller ? Surtout pour une soirée entre filles. Il n'y a rien de plus simple que de venir en jean et chemise, les cheveux en bataille et aucun maquillage. Tout comme quand la blonde voulait simplement passer une journée à paresser dans son canapé, une jambe pendant de celui-ci, un livre à la main et sirotant un jus de fraise de l'autre. Tout dans la simplicité, ne jamais rien faire pour paraitre ou être parfaite à chaque moment. Et dire que certaines personnes ont besoin d'avoir le teint parfait jour après jour. Lyra n'a jamais eu trop de problèmes avec l'acné mais elle n'allait pas jusqu'à se cacher le visage par trois tonnes de maquillage superflu. Déjà, ça abime la peau. Et en plus, ça n'est pas naturel. Mais comme toujours, les gens et l'apparence de nos jours. Voilà qu'elle se met à penser comme une vieille ! Soupirant fortement, la blonde envisage de finalement rester sur ce lit douillet, emmitouflé dans son peignoir si confortable à regarder un épisode d'une série quelconque. Un programme parfait, sans souci. Sauf qu'elle devait compter sur les bornés qui font parties de ses collègues. Collègues qui commencent à la charrier de n'avoir personne dans sa vie à son âge et qu'il serait temps de mettre le grappin sur " un beau mâle en manque d'une magnifique femelle " pour reprendre leurs mots exacts. Un sourire se peint sur ses lèvres à ce souvenir et Lyra se relève rapidement sélectionnant deux robes. Pas le genre de robe que les jeunes portent pour attirer toute l'attention sur elles. Mais des robes plus subtils, que Lullaby - sa meilleure amie a de si bons goûts vestimentaires que Lyra lui laisserait bien lui refaire toute sa garde robe ! - avait spécialement choisi pour elle, soulignant que ses robes la rendaient encore plus irrésistible qu'elle ne l'est déjà. Si la blonde y croyait, bien entendu, ce qui n'est pas le cas. Son choix se porte sur la robe noir à dos nu, s'arrêtant quelques centimètres au dessus des genoux, légèrement décolleté et la jeune femme finit de se préparer, sur Girls just want to have fun, dansant sur la musique comme une dératée. Heureusement qu'Orion n'est pas là, il aurait probablement bien rit à la voir danser, la tête entourée d'une serviette pour ses cheveux humides et le peignoir rose bonbon. Ayant fini de s'habiller et de se maquiller, la femme se fixe dans le miroir. Sans être aguicheuse ni allumeuse, elle se sent bien et étrangement bien plus sexy que d'habitude. Depuis le retour de Daryl dans sa vie, pas mal de choses ont changés, principalement sa confiance en elle-même. Souriant à son reflet, elle passe une boucle de ses cheveux derrière son épaule et se rend dans la rue, talons haut de rigueur, imposé par ses collègues mais qui lui explosent les orteils, hélant un taxi au loin.

Un bar-restaurant bondé. Un vendredi soir en même temps, ça n'étonne pas Lyra. Elles s'étaient retrouvés devant le restaurant, les filles s'exclamant face à l'effort que la blonde avait fait pour s'habiller correctement - la blonde ne préférant pas soulever le sous-entendu que ses "amies" venaient de lui dire. Contrairement à elle, elles s'étaient toutes maquillés trop, robes tellement courtes qu'elle ne cachait presque rien et des talons trop haut pour pouvoir être porté par Lyra un jour. Superficielles et hypocrites, elles le sont. Mais ce sont ses collègues et si Lyra commence à leur dire non pour les sorties, la blonde ne donne pas chère de sa peau au bureau. Déjà que les rumeurs vont vite, ça pourrait encore plus dégénérer. Durant tout le repas, elle les a écoutée parler des mêmes sujets encore et encore. Garçon, sexe, argent. Comme si le monde aujourd'hui était dirigé par ses trois arguments. Et Lyra se doute être proche de la vérité. Tournant sa fourchette dans son assiette de légumes, son nom retentit soudain. Et toi Lyra ? On ne t'entend jamais parlé de garçon, tu as déjà eu un petit ami ou tu es encore une vierge effarouchée, attendant le mariage pour faire quelque chose ? Réplique qui fait rire toute la tablée mais pas la blonde. Avec un sourire condescendant, la blonde pose sa fourchette dans son assiette et fixe la brune aux faux cils. Amusant oui... Et bien, je risque de vous décevoir mais je ne le suis plus depuis longtemps. Et j'ai eu des petits amis, dont un vraiment merveilleux au lit. Mais malheureusement pour vous, je crains que vous ne trouviez jamais un amant pareil. Elle la regardent toutes, bouche bée. La blonde, fière de son petit discours, reprend une bouchée de son plat, un sourire aux lèvres. Ils cuisinent vraiment bien ici, n'est ce pas ? Leur ayant cloué le bec jusqu'à la fin du repas, Lyra s’envoie des fleurs intérieurement. Elle ne leur a pas menti, bien que la blonde se doute que les femmes doivent se poser des questions sur la véracité de ses paroles. Lyra n'a pas eu beaucoup d'ex. Simplement deux, dont un qui n'était qu'un pauvre stagiaire complètement fou amoureux d'elle, prêt à tout faire pour elle. Que la blonde a rapidement envoyé balader, loin de vouloir ce genre de relation à l'époque. Non, elle pensait à Niklaus. Sexy, impulsif, le genre d'homme que chaque femme voudrait dans leur lit chaque soir. Et elle l'avait eu. Mais c'était un souvenir maintenant. Depuis le temps, il avait du l'oublier. Surtout vu la façon dont elle avait rompu avec lui. Enfin, se dit-elle, elle gardera un bon souvenir de cet homme si charmant.

Fin du repas, les femmes ont fini par se rendre au bar pour "chasser du gibier". Paroles barbares, tout comme leur comportement. Lyra s'était posée contre un mur, un verre de vin à la main, regardant ses collègues attirer ses pauvres hommes dans leurs filets, ne répondant pas aux mecs qui l'abordaient. Et dire qu'elle a été comme ça. Ingénue, immature et séductrice, prête à chopper n'importe quel homme pour oublier Daryl. A l'époque oui. Aujourd'hui, elle n'est plus vraiment la même, ayant rapidement compris de ses erreurs. L'immaturité ne ramène aucun profit, ni de coucher avec n'importe quel homme. L'une de ses collègues, Fiona, se dirige vers la sortie avec un grand baraqué et la brune lui lance un poing en l'air du genre "j'ai gagné, je vais passer la plus belle soirée" auquel Lyra répond avec un faux sourire et un mouvement de sa main. Pathétique. Ou peut être pas. Peu importe. Ses orteils la suppliant d'être libre, la blonde enlève ses talons, soupirant d'aise. Plus jamais elle ne se laissera emporter dans un truc pareil. C'est surtout un piège pour célibataire en manque de sexe ce genre d'endroits. Posant ses chaussures dans son sac, Lyra se dirige vers le jukebox, bousculant et s'excusant toutes les deux secondes. Un coup d'oeil rapide pour s'apercevoir qu'il ne contient que des morceaux de techno et de musique électronique. Que des trucs pour se faire exploser le cerveau en soit. Prête à quitter la pièce, une musique attire pourtant son regard. Une chanson banale de Michael Jackson mais qui avait pourtant beaucoup de sens pour Lyra. Et pour Niklaus. Leur chanson, comme ils aimaient le dire à l'époque, quand ils faisaient les 400 coups ensemble. Du bon temps et surtout une meilleure époque. Grace à lui, elle avait oublié Daryl le temps qu'ils étaient ensemble. Étrangement, il avait réussi à lui faire oublier la douleur lancinante dans son coeur en la faisant rire plutôt. C'est peut être pour ça qu'elle avait mis fin à leur relation. Avant de trop s'attacher à Niklaus et ne plus pouvoir le quitter sans avoir mal. Lyra regrette. Mais c'est le passé et qui sait où il peut être aujourd'hui. Appuyant sur la musique, Lyra sourit face aux premières intonations. Les gens n'ont pas l'air d'être importuné par le choix et Lyra se retourne pour vérifier que ses "amies" sont toujours là. Mais son regard croise celui d'une personne inattendue qui venait d'occuper son esprit ses dernières minutes. Plus vieux, certes mais il n'a pas changé. Niklaus se trouve en face d'elle, à quelques mètres et la fixe. Lyra rougit, stupidement mais ne brise pas le contact visuel. L'a t'il reconnu ? Ou bien, se rappelle t'il de la chanson ? Tant qu'elle ne lui adressera pas la parole, la blonde ne pourra pas savoir. Se rapprochant assez pour qu'il puisse l'entendre, la femme se sent encore plus rougir. Il n'a vraiment pas changé, ou bien il est encore plus beau que dans ses souvenirs. Souvenirs pas si flou que ça maintenant qu'il se trouve en face d'elle. Ni...Quoi ? Elle se met à bafouiller maintenant ? Mais quelle idiote ! Se donnant une baffe mentalement, Lyra se reprend. Niklaus, c'est toi ? Sa gorge se fait sèche et la blonde est obligée d'arrêter de parler le temps d'avaler sa salive. Depuis quant il fait si chaud ici ? Tu te souviens de moi ? Lyra, Los Angeles... Tout ça quoi. Lyra lui sourit, enfin, sa main s'emparant d'une mèche bouclée et l'enroulant autour de son doigt, se mordant la lèvre inférieur et le regardant toujours, ses yeux fixant des yeux qu'elle n'a pas vu depuis plus de dix ans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 367
arrivé(e) le : 12/07/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Tiana ; Lyra ;
avatar : Michael Fssbender

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2836-niklaus-les-espece http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2878-niklaus-i-ve-got-a-sin-to-confess

MessageSujet: Re: Thanks for the memories. # ft. Niklaus. Ven 16 Aoû - 23:06

And be a juke box hero, got stars in his eyes, he's a juke box hero he took one guitar, juke box hero, stars in his eyes juke box hero,He'll come alive tonight.
Thanks for the memories.
Il est de notoriété publique le passé fait de nous ce que nous sommes, qu’il rythme nos changements pour arriver au présent, que c’est grâce à lui que notre caractère se forge, que notre personnalité se fait à mesure des obstacles que l’on surmonte et dont on se rappellera avec plus ou moins d’animosité en faisant une rétrospective bien des années plus tard. On tente de le cacher, de le refouler, on évite de trop s’étendre sur certains passages troubles de celui-ci, l’enjolivant, esquivant, mais au fond… Même en se donnant du mal, on n’arrive jamais à l’boulier… Il revient vous hanter, se manifestant dans vos rêves, surgissant sans prévenir au détour d’un regard, d’une odeur, d’une sensation… Mieux valait s’en accommoder et vivre avec, on n’était beaucoup moins sujet aux remords, aux regrets, aux souvenirs douloureux. « Nik… Nik… NIKLAUS ! Mais bordel de merde tu m’écoutes ? » « Plait-il ? » « Je ne sais pas où tu es mais certainement pas avec moi ! Je déteste quand tu fais ça putain ! » Pour toute excuse Niklaus esquissa un magnifique sourire à l’adresse de son agent. Son agent… Ça le faisait toujours rire de le dire, il se prenait pour beaucoup de chose mais certainement pas pour une célébrité notoire ! Il faisait juste ce qu’il savait faire de mieux… User du don qu’il avait à décrypter les gens pour en tirer le maximum, faisant miroiter au delà et autre débilité pour faibles esprits. Alors les interviews, les shootings pour les couvertures de magazines, ce n’était nullement sa priorité !

Au départ ce n’était que pour gagner un peu d’argent et puis ça avait pris une telle ampleur… Il était bon tout simplement, trop peut-être ? Niklaus se cala contre le dossier de son fauteuil, s’enfonçant tant que possible pour trouver une position confortable et idéal, son coude sur l’accoudoir, sa main soutenant sa tête, essayant de faire comme si l’énoncé de son emploi du temps le transportait d’excitation, alors que honnêtement il s’en moquait autant que le temps qu’il faisait à Bangkok ! « Tu devrais donner cette exclue à la petite journaliste… Comment elle s’appelle déjà… » Niklaus poussa un profond soupir se pinçant l’arête du nez marque significatif de l’ennui profond de son interlocutrice « Ellie, elle s’appelle Ellie ! Si tu n’es pas polie soit au moins respectueuse ! » Niklaus se leva, attrapa sa veste et préféra faire un tour dans la ville plutôt que de rester assis là et finir par lui faire comprendre le sens de l’expression bouffer le sol ! Il n’était certes pas la plus honnête des personnes, mais il avait au moins le mérite d’être un parfait gentleman, parfaitement respectueux… La moindre des choses lorsque l’on rencontrait une personne était au moins de se souvenir de son prénom ! Surtout si on ne cessait de faire l’éloge de son travail et de dire à quel point cela allait servir les intérêts de Nik ! S’allumant une cigarette il en prit une profonde inspiration, laissant docilement la fumée descendre dans sa trachée, venir emplir ses poumons avant d’expulser le retour par un léger interstice qu’il forma avec ses lèvres.

On parlait des méfaits de la cigarette mais il y avait des bons côtés ! Cela avait au moins le mérite de calmer ses muscles tendus par l’énervement. Il sentit son téléphone vibrer dans sa poche, il le prit en main et pendant un moment il hésita à le mettre sur le trottoir pour l’écraser avec le talon de sa chaussure en une sorte de geste salvateur pour ses nerfs. Mauvaise idée tout de même, non ignorer l’appel et finir tranquillement sa cigarette était une meilleure option, tout en oubliant pas de le mettre sur silencieux ! Lorsqu’il remonta dans son appartement, il vit son manager au bord de la crise de nerf, il lui lança un regard qui signifiait que ce n’était même pas la peine de songer à une seule remarque ! Le jeune homme se posta devant la baie vitré et se mit à contempler les reliefs de Londres laissant son esprit vagabonder sur les toits londoniens, virevoltant d’un arbre à un autre. « Hum… Il faudrait y aller on risque d’être en retard… » La voix douce et insécure le ramena sur terre, haussant les épaules il ouvrit la porte de son appartement afin de laisser passer la demoiselle et de la suivre dans l’exercice de sa fonction. Le reste de la journée se passa plutôt sans encombre, Niklaus revêtant son masque de parfait personnage public tellement heureux d’être là… Certes son ego appréciait, mais il aurait préféré découvrir les trésors d’architecture de la ville, faire un tour dans les musées, les galeries d’art, plutôt que se prêter à ce jeu de je m’expose. Il avait le sens des priorités tout de même !

« Si j’étais vous j’irais faire un tour sur Oxford Street, il y a énormément de petits bars très sympas ! Je vais vous donner l’adresse de mon préféré, on s’y croisera peut-être… » « Sait-on jamais ce que le destin nous réserve… » Niklaus agrémenta sa réponse d’un fin sourire avant de prendre le morceau de papier qui lui tendait la jeune femme en face de lui. Pourquoi pas après tout ? Il n’avait rien de prévu pour sa soirée, et se mêler au monde, se laisser entrainant par la frénésie de la ville était un programme bien plus qu’alléchant… Accoudé au bar, sirotant une bière des plus exquises, il se prit d’observation pour le décor du bar-restaurant et de son architecture typiquement anglaise. Il avait des occupations saines au moins ! L’endroit était quelque peu bondé et par-ci par-là on pouvait entendre quelques altercations dues à des bousculades involontaires ou volontaires d’ailleurs. Bien assis sur son tabouret son regard se posait parfois sur un visage emplît de rage ou bien trop imbibé d’alcool. Un sourire au coin des lèvres il porta sa bière pour en boire quelques gorgés. « Bonsoir, quel gâchis de voir un homme seul assis au bar ! » Le jeune homme posa son regard sur son interlocutrice, le cliché typique de la fille en recherche d’un one shot et qui serait prête à s’allonger sous n’importe quoi pour peu qu’il ait un tant soit peu de muscle… Autrement dit une sorte de reste dont il n’avait absolument que faire. Gardant son flegme habituel et sa courtoisie il répondit avec un sourire. « Que de compliment, mais il se trouve hélas que je ne serais seul très longtemps, ah bah je viens de l’apercevoir, que votre soirée vous soit agréable ! ».

Un dernier sourire, une légère courbette et il s’était engouffré dans la masse de personne qui se trouvait devant lui. Il ne connaissait que trop bien ce genre de fille, dès le moment où elle s’accrochait à vous pour les faire partir c’était peine perdu ! Prendre la tangente était la meilleure solution. Il n’avait pas la moindre idée de comment il allait sortir de là, et puis un son lui vint aux oreilles… Une musique plus qu’équivoque pour lui, une réminiscence de souvenir plaisant revenant à sa mémoire. « Lyra » lâcha-t-il dans un souffle, sourire aux lèvres avant que ses yeux ne se pose sur une silhouette blonde juste devant lui… La connexion de son cerveau ce fit tellement vite qu’il en eut le tournis, bien qu’il se demandait s’il s’agissait d’un jeu d’esprit ou si cette coïncidence troublante se passait réellement. « Niklaus, c'est toi ? » Il aurait voulu répondre quelque chose, mais il était bien trop abasourdi de ce qu’il commençait à comprendre, qu’il s’agissait bien de la réalité. « Tu te souviens de moi ? Lyra, Los Angeles... Tout ça quoi. » Cette phrase eut le don de le dérider d’un coup, le faisant rire légèrement. « Lyra… Tu penses réellement que j’aurais pu oublier la fille qui a essayé de voler la tour Eiffel miniature de Las Vegas ? » Il ria de plus belle à l’évocation de ce souvenir avant de rompre l’espace qu’il y avait entre eux et de l’enlacer délicatement. « Si on m’avait dit que je te retrouverais dans un bar de Londres, je pense que j’aurais pris pour folle la personne qui me l’aurait dit ! Et puis sur cette musique… Certains diraient que c’est le destin ! ».

Niklaus desserra son étreinte reprenant sa place initiale. « Cela doit faire une vie ou deux depuis la dernière fois que je t’ai vu, mais le temps joue en ton avantage, tu es encore plus belle que dans mes souvenirs, et cette robe te sied à merveille ! »  Il esquissa un fon sourire « Alors qu’est-ce que tu deviens, et qu’est-ce qu’il t’est arrivée depuis tout ce temps, je veux tout savoir ! ».


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 3642
arrivé(e) le : 25/09/2012
disponibilité pour rp : 4/4 (Lula/Galahad & Clyde & Daryl & Niklaus) + Sms Bonnie & Galahad
avatar : Billie - perfect - Piper

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1064-you-took-my-hand-y http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1648-lyra-i-will-keep-on-doing-mistakes-until-the-day-that-you-ll-love-me-v2

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Thanks for the memories. # ft. Niklaus. Lun 30 Sep - 21:25



Niklaus & Lyra

Depuis aussi longtemps que Lyra se souvienne, la blonde a toujours cru au prince charmant. Celui qui un jour l'emmènerait loin, lui faisant visiter le monde, la portant comme une princesse et la couvrant d'amour. Des illusions d'une époque passée depuis bien trop longtemps. Elle ne sait plus vraiment quand la blonde a cessée d'y croire. Peut être quand Daryl est parti. Ou peut être quand elle a quittée Niklaus. Parce qu'on ne peut pas toujours avoir ce qu'on veut. Et malgré tous les contes de fées qu'elle avait pu lire, tout n'est pas aussi rose que dans la réalité. Loin de là. Le coeur gros, Lyra s'est vu changer, se réduire à une poupée dans les mains de sa soeur, devenir une sorte de post-adolescente en manque d'action pour enfin retrouver un sens. Choisir entre un idéal lointain et une nouvelle vie. Oublier un regard voilé et perdu pour se tourner vers quelque chose de neuf. De nouvelles possibilités, une nouvelle vie en soit. Grâce à Bonnie. Un regard en arrière lui a suffi pour comprendre que lorsqu'on perd quelque chose qui a énormément compté,  le reste ne change pas pour autant. Des réalisations qu'elle aurait bien mis de côté ses derniers jours. En passant de Clyde à Niklaus, la liste des personnes qu'elle a pu blessée quand son coeur n'était plus qu'un désert aride se fait lourde. Changer pour mieux repartir de zéro. Toucher le fond pour mieux se relever. Un belle exemple de cet exemple. La grande romantique qu'elle est, Lyra a souvent vu le fait qu'elle reste accroché à Daryl comme une réelle preuve d'amour. Et Niklaus dans tout ça ?

En allant dans ce bar-restaurant, la blonde savait que c'était une mauvaise idée. Ses "amies" étaient trop occupées à se faire draguer par des hommes plus saouls les uns que les autres, l'oubliant dans un coin à siroter son verre lentement, son esprit vagabondant à des lieux d'ici. Dans son pays natal, à Chicago. Assise sur le perron à discuter avec Daryl, celui-ci sortant d'une vive dispute avec "son père". A le consoler, sa tête sur ses genoux et à écouter le silence qui les entourait. Rien qu'eux deux. La blonde soupire et se retrouve étrangement face au jukebox, ses chaussures à talons sous le coude. Jusqu'au début de la chanson. Jusqu'aux nouveaux souvenirs qui ont afflués dans son esprit et au moment où elle l'a vu derrière elle. Niklaus. Les années ont passés mais son regard reste le même. Un regard que Lyra n'a pas oubliée malgré leur passé. Il semble tout aussi perdu qu'elle. Compréhensif. A des milliers de kilomètres de distance, qui aurait pu penser que cet endroit favoriserait les retrouvailles ? Yellowsky semble avoir cette particularité pour ramener tout ceux qui ont été séparés. Clyde, Daryl et maintenant Niklaus. Mettant une mèche blonde derrière son oreille, la jeune femme se fige quand celui-ci la prend dans ses bras, un rire finissant par la tirer de son état statique. Plaçant ses bras contre lui pour le serrer en retour, la blonde revoit les images dans sa tête. Un si bon souvenir qu'elle n'a jamais vraiment oubliée. Pour ma défense, tu m'avais promis que si j'y arrivais, tu me laissais conduire ta décapotable sans faire de remarques. Et crois moi, ça en valait le coup ! On est d'accord pour la musique ! Je pensais d'ailleurs à toi en tombant dessus. Comme quoi, tout le monde finit toujours par se retrouver. Lyra rigole à nouveau et se retire de leur étreinte. Le revoir la comble étrangement. Il est celui envers qui elle s'est réfugié à une époque, son amant, son ex. Tout ça à la fois et surement plus. Lyra lui sourit et s'éloigne de quelques centimètres, remarquant les regards choqués et noires de ses amies. Une vague de fierté monte en elle et son sourire s'élargit. Elles qui la croyaient si prude et chaste en prennent pour leur grade, se dit-elle reportant son regard sur son compagnon, l'inspectant de haut en bas par réflexe. Pas changé serait un euphémisme, il est encore mieux que dans ses souvenirs. Rougissant face à son compliment, la blonde baisse la tête et la relève rapidement, faisant virevolter ses boucles blondes tout en le remerciant avec le sourire. C'était comme retrouver un ancien ami de longue date. Se sentir bien en n'ayant presque rien dit, juste la présence l'un de l'autre pour lui réchauffer le cœur. Tu n'es pas mal non plus, je dois dire, très cher. Toujours aussi séducteur et séduisant à ce que j'ai pu remarquer. Saches que mes "amies" adoreraient être à ma place en ce moment, place que je ne céderai probablement pas. Tirant la langue comme une enfant, Lyra regarde à nouveau du côté de ses compagnes de la soirée - pour les voir se morfondre autour d'un verre, oubliant les hommes qu'elles venaient de draguer - et retourne son regard vers Niklaus. Il m'en est arrivée des choses, vois-tu ? Comment veux-tu que je résume ça : mère, boulot, Londres ? En gros, après avoir quittée Los Angeles, j'ai adoptée une fille, je suis devenue illustratrice de livres pour enfants et je suis à Londres depuis un an ! Et de ton côté, qu'est tu devenu ? Tant de temps à rattraper et une soirée pour tenter le tout pour le tout. Après tout, elle et lui ont toujours su passer le temps ensemble avant. Parler ne les changera surement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thanks for the memories. # ft. Niklaus.

Revenir en haut Aller en bas

Thanks for the memories. # ft. Niklaus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» Souviens-toi. People change, memories don't.
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories
» Niklaus Mikaelson - Feat. Joseph Morgan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: Oxford Street-