Partagez

Who the hell are you ? ⊹ logand and elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Anonymous
Invité




Who the hell are you ? ⊹ logand and elle Empty
MessageSujet: Who the hell are you ? ⊹ logand and elle Who the hell are you ? ⊹ logand and elle EmptyJeu 18 Juil - 21:27





Cause all i can think about is you





La journée avait été longue ... Si il y'a bien une chose qu'il n'aimait pas c'était d'avoir affaire aux investisseurs, bien entendu c'était grâce à eux que tout pouvait tourner comme il le fallait, c'était eux qui étaient à l'origine du fait qu'il était aussi grassement payé. Et quasiment une fois par mois il ce devait de leur faire face, ce n'était pas quelque chose qu'il aimait mais c'était une obligation à laquelle il ne pouvait déroger. Seulement, le simple fait de les savoirs tous prêts de lui dans une salle exiguë pendant toute une après midi ne lui plaisait guerre, et il lui avait fallut un certain temps avant d'arriver à contenir sa frustration. La réunion parut durer des heures, des heures pendant lesquels chaque parties du journal défendaient son bout de gras, espérant tant bien que mal de ne pas être supprimé, pour ses personnes là ce genre de réunions semblaient tout à fait nécessaire. Au contraire de cela l'équipe de Logan Gray et son équipe se portait à merveille, c'était en partie grâce à eux que les ventes se portaient aussi bien depuis quelques années déjà et cela ne semblait pas prêt de s'arrêter. Quand vint son tour de parler, il fit rapidement le tour sur le travail de ses journalistes se trouvant sur sa direction, n'en complimentant jamais un seul mais admettant qu'ils faisait un travail convenable. Il était rare de l'entendre faire des compliments, en soit il ne savait pas vraiment en quoi cela pouvait bien consister car souvent il s'agissait plus d'exagération qu'autre choses. Aucune personne humaine ne pouvait être extraordinaire à ses yeux, mais toujours assez bien, passable ou vraiment nulle, son échelle de critère n'excédait pas ses trois termes. Mais il était bien rare de l'entendre dire d'une personnes qu'elle était assez bien, c'était quelque chose qu'il avait bannit de son vocabulaire certain que les autres termes motivaient bien plus les gens, ce qu'il prouva d'ailleurs maintes fois par la suite. La réunion finit, la libération ne fit pas totalement de mise, en effet quelques unes de ses riches personnes eurent l'envie soudaine de converser avec lui, peut être c'étaient ils tous entretenus afin de savoir qui tiendrais plus de deux secondes face à Logan, et personne n'arriva à ce résultat. Il ce rendit rapidement au bureau, il ce faisait déjà tard et la plupart des journalistes avaient du rentrer chez eux, et c'était à ce moment précis qu'il aimait être là. Il prenait toujours deux ou trois heures à relire des articles qu'il avait déjà lu, il ne pouvait permettre une quelconque erreur pour l'impression et de ce fait ne pouvait empêcher son côté perfectionniste de prendre le dessus. Cependant lorsqu'il entra dans les bureaux ses derniers étaient vides, et il ne pu s'empêcher une pointe de regret qu'il réprima aussitôt ... Ce n'était pas le genre de chose qu'il avait l'habitude de ressentir, pourtant lorsqu'il tourna son regard vers le bureau d'une jeune journaliste il regretta qu'elle ne soit pas là.

Après avoir rapidement fait le tour Logan éteignit son ordinateur et rassembla ses affaires. Il n'avait pas eu a rester longtemps, puisqu'il avait vérifier la plupart des articles sur sa tablette numérique afin de s'occuper lors de la réunion. Aussi pas moins d'une dizaines de minutes plus tard il se trouvait dans l'ascenseur afin de rejoindre le grand hall leur servant d'entrée et de rejoindre le premier taxis qui passerait. Le bâtiment étant entièrement constitué de verre il ne pu s'empêcher de laisser traîner son regard sur les rues adjacentes, regardant les passants faire leurs petites vies quand son regard s'arrêta sur une silhouette qu'il ne connaissait que trop bien. De toute évidence elle l'avait marqué la première fois qu'il l'avait vu et il n'avait pas du tout apprécier cela. Elle avait réussit à créer une brèche minuscule dans cette forteresse qu'il avait passé toute sa vie à construire avec un simple sourire. Il n'était pas évident pour Logan de reconnaître qu'elle l'avait chamboulé, seulement son cerveau agissait sans prendre connaissance de ce que pouvait lui indiquer sa raison, et cela pour la première fois de sa vie! Il lisait toujours ses articles car elle avait une plume hors du commun, il ne pouvait s'empêcher parfois de la regarder quand personne ne pouvait le surprendre, il n'avait jamais vraiment engagé la conversation avec elle puisqu'elle n'était après tout qu'une employée, mais pourtant cela l'intriguait ... Après tout, jamais il n'avait agis de la sorte avec qui que ce soit, pas bien même avec son ex-femme. Aussi la jeune journaliste soulevait chez lui bien des questions, qui était-elle ? Mais surtout pourquoi ne pouvait-il pas s'arrêter de penser à elle ?

Tandis qu'il traversa la porte d'entrée et s'engouffra dans les rues Londonienne, son corps le mena dans le sens inverse de celui ou il voulait ce rendre. Il n'avait pas eu l'occasion de la rencontrer dans d'autres circonstances que professionnellement parlant, et lors de ses entrevus il ne faisait que lui dire ce qui n'allait pas dans son article, allant parfois jusqu'à la rappeler deux fois pour être sur qu'elle est bien comprit ce qu'il voulait dire ... Autant dire une folie qu'il ne connaissait pas, habitué à ne pas aimer cette proximité avec les gens, il avait passé la plupart de sa vie à ne pas ce préoccuper des autres en dehors de ses articles. Quand il rentrait chez lui, il ne pensais à rien d'autre qu'à sa lecture et l'art, parfois il lui arrivait de voir ses rares amis mais cela relevait de l'exception. Avec le temps il avait finit par lâcher du lest, et c'était fait des amis qu'il avait finit par apprécier mais aucune femme ne l'avait autant intrigué que celle qu'il allait bientôt croisé en face de lui. « Bonsoir Mademoiselle Mars » lança t-il sans vraiment savoir pourquoi. Elle releva son visage vers lui, apparemment aussi surprise que lui l'était de lui avoir adressé la parole en dehors des bureaux.
 
Revenir en haut Aller en bas
Ellie K. Mars-Winslaw



soa
posts : 2311
arrivé(e) le : 04/05/2013
disponibilité pour rp : 3/4 (Galahad & Dorian & Ruby) + Appel Galahad
avatar : Jenna-Louise Coleman

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2530-come-on-baby-light http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2537-what-you-say-will-be-forgotten-some-day-what-you-do-will-be-remembered-ellie

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

Who the hell are you ? ⊹ logand and elle Empty
MessageSujet: Re: Who the hell are you ? ⊹ logand and elle Who the hell are you ? ⊹ logand and elle EmptyDim 28 Juil - 10:06





Cause all i can think about is you





La chaleur se fait sentir dans chaque partie de la ville. Aucun endroit n'est assez protégée du soleil ou assez aéré pour ressentir un sentiment de fraîcheur. Et Ellie est littéralement en sueur. Cela fait quelques minutes qu'elle vagabonde dans la ville pour trouver un point d'ombre, comme une bête qui ne sait pas où aller ni comment se protéger de la chaleur. Dans les bureaux, la chaleur est si forte que la brune a trouvée une excuse pour pouvoir continuer son travail à l'extérieur. Une journée banale pour certains, pour elle, c'est bien différent. Voilà 6 ans qu'Isaac est tombé dans le coma, par sa faute. 6 années de faux semblants, de sourires froids et insensibles. Tant de temps passé loin de lui l'ont rendu amère et revêche. Si bien qu'Ellie n'aurait jamais cru pouvoir en arriver à ce stade aujourd'hui. Grace à son entourage. Principalement ses deux colocataires aussi fou l'un que l'autre. Mais aussi Eden, Jo et Ludivine. Des gens qui lui ont fait comprendre que s'ouvrir aux autres n'est pas forcément signe de malheur et de mort imminente. Des personnes qui ont creusées leurs places dans son coeur et qui y resteront surement longtemps. Ellie soupire et s'assoit sur le banc, ses pieds frôlant à peine le sol. Son père lui rigolerait au nez s'il savait les espoirs qu'elle porte en sa nouvelle vie, lui rappelant qu'un monstre ne peut pas connaitre une vie normale et le bonheur. Et pourtant. Fixant les bureaux qui lui font face, l'esprit d'Ellie se met à virevolter vers son patron. Étrange changement de pensée, se dit-elle. Mais pas si dérangeant. Bien plus âgé qu'elle, il a pourtant quelque chose dans le regard qui, par moment, lui rappelle l'ancienne Ellie, celle qui regardait les autres avec colère et peur, avec rejet et envie. Peut être était-ce pour ça qu'elle s'était mise à le regarder plus souvent et à le détailler ? En passant par ses cheveux toujours sophistiquement emmêles, ses yeux bleus glacial et son physique avantageux. Dans un sens, la brune voudrait s'arrêter là, oublier que son patron pourrait l'attirer. Ça n'a aucun sens et surtout, ça pourrait lui coûter son job. Mais d'un autre côté, il l'attire, c'est indéniable. Reposant sa tête contre le banc, la brune ferme les yeux quelques instants, profitant des embruns qui lui vienne de la Tamise derrière elle.

En rouvrant les yeux, le soleil s'est déjà couché. Paniquée, la jeune femme cherche son sac pour le retrouver bien collée contre elle. La chaleur l'a tellement fatiguée qu'Ellie ne sait pas rendu compte du temps qu'elle a dormi. Attrapant son portable, elle remarque deux appels manqués, les deux provenants de Galahad et trois messages, l'un de Ludivine et deux de son autre patron. Ellie soupire et se relève en s'étirant comme un chat qui vient de passer la journée à paresser, un sourire se traçant sur son visage. Une bonne journée comme celle-ci à ne rien faire, ça lui a manquée. Certes, la brune aurait du aller travailler mais son excuse a payé et personne ne l'a embêté. Lissant sa robe, Ellie se relève et fait quelques pas avant de fixer la Tamise en face d'elle. Calme et limpide. Un flot intarissable qui semblait ne jamais changer de rythme. La brune croise ses bras sur sa poitrine et respire un bon coup, chassant ainsi les derniers effluves de sommeil. Quand une voix familière résonne derrière elle, la faisant légèrement sursauter. Mr Gray. Derrière elle et le regard planté dans le sien. Quelques secondes passent tandis que la brune ne fait que le fixer et se rendant compte de la situation, elle rougit légèrement avant de se reprendre. Oh, Mr Gray, bonsoir ! Quel bon vent vous amène ici ce soir ? Ellie se gratte l'arrière de la tête, légèrement gênée et espérant que ses cheveux ne trahissent pas son sommeil passé. Vous étiez encore en train de travailler ? Je ne m'attendais pas à revoir quelqu'un du bureau à cet heure là ! La brune lui sourit et se tient droite face à lui, le regard planté dans ses orbes mystérieuses qui hantent depuis peu ses rêves.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Who the hell are you ? ⊹ logand and elle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» [Hell In a Cell] Victoire de CM Punk.
» Hell in a Cell 2012 !
» FICHE PUB PARTENAIRE: Heaven & Hell RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ ::  :: They used to be useful ~ :: Write me the past-