Partagez|

Somewhere in the dark • Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Somewhere in the dark • Charlie Ven 3 Mai - 13:56



Ismaël&Charlie
« Home Sweet Home The . »


Une heure du matin. Lorsqu'Ismaël entra sa clé dans la serrure de son appartement, il était une heure du matin. Il était exténué. La soirée avait été comme toutes les soirées de concert qu'il faisait, le stress, encore et toujours, malgré le fait que cela devenait récurrent, le bruit, l'agitation qui lui plaisait tant. Il n'y avait pas beaucoup de mauvais côtés à être sur scène, à faire ce que l'on aime. La fatigue, l'envie de calme, de silence, tout ça venait ensuite, lorsque l'on disparaissait définitivement derrière la scène, et que les fans commençaient à partir de la salle, certains heureux, d'autres moins, d'avoir été si loin de la scène, d'autres encore se rappelant avec émoi le moment où le regard du Stonem avait croisé le leur. Puis les retombées de l'excitation de la scène lui étaient tombées dessus. La fatigue, la lassitude. La nécessité de prendre l'air, fantasme qu'il n'avait même pas pu assouvir, car il avait dû, comme presque à chaque fois, sortir, sourire, signer sur des photos de lui, faire bonne figure. Il n'aimait pas ça. Faire semblant d'être heureux sur des millions de photographies alors qu'il n'avait qu'une envie: rentrer chez lui pour dormir. Mais il le faisait. Voilà sans doute quelque chose que l'on ne devrait connaître que pour son mariage, les sourires forcés, les mots de convenance ... Ismaël voulait seulement dormir. Alors, au bout d'une heure, il était parti. Une heure, c'était suffisant pour montrer qu'il se souciait des fans. C'était même énorme, mais il était londonien, il paraissait qu'il avait le temps de rester. Il s'était douché directement au complexe, et il n'avait qu'une chose à faire maintenant: rentrer et dormir.

Poussant doucement la porte, il espéra ne réveiller personne. Il se demanda si Gwen avait fini par partir, ou si elle était encore là, comme ces clowns sortant des boîtes aussi rapides et surprenants que le diable en personne. Ce serait une mauvaise nouvelle, qu'elle soit ce genre de diable, pouvant débarquer à n'importe quel moment. Mais c'était le cas, sans doute, sûrement. S'avançant doucement dans la pièce non éclairée, Sammy posa sa guitare et son sac là où devait, approximativement, se trouver le canapé. Il se rata, et un vacarme qui sembla durer de longues minutes retentit. Et une guitare à terre. Une. Le jeune homme grimaça, puis décida d'allumer la lumière, renonçant à l'idée de se faire discret. De toute manière ce n'était pas quelque chose qu'il connaissait bien, la discrétion.

Ramassant ses affaires, il finit par s'affaler sur le canapé, quelques secondes. Quelques minutes. Puis il s'endormit directement là, sans prendre la peine de se diriger jusqu'à sa chambre, où se trouvait peut-être la blonde qu'il ne voulait pas vraiment voir ce soir. Il avait besoin d'une pause, et il était fatigué.

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Sam 4 Mai - 0:43



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.







Ce qui est bien avec le monde des rêves c’est qu’il vous appartient… Ou presque, disons que votre inconscient plutôt y régner en maitre et vous étiez un spectateur plus ou moins passif selon ce qu’il s’y passait. Aucune loi, aucune limite, à part celle de votre imagination, et surtout personne pour vous dire qu’il fallait agir ainsi, regarder dans cette direction ou faire cuire votre viande à telle température… Même dans ses rêves elle rêvait souvent de son lieu de stage ! Rien n’était aussi agréable que la féérie rêveuse lorsque vous dormiez… Et rien n’était pire de devoir en sortir… Certaines fois, votre esprit incorporé les sons qu’il entendait de l’extérieur à votre monde imaginaire pour éviter au dormeur de se réveiller et prolongé ainsi son repas, et certaine fois le bruit était trop soudain, trop sourd, pour qu’il puisse faire quelque chose et c’est à ce moment précis que vous vous réveillez. Charlie se redressa, cherchant à tâtons son téléphone, pensant que la raison de son réveil venait du fait qu’il était l’heure pour elle de se lever, elle ne voyait aucune autre explication ! Pourtant elle trouvait que son sommeil avait été loin d’être réparateur, comme si elle venait de s’endormir il y avait de cela quelques minutes, ni plus… Ni moins. Elle avait passé une magnifique soirée… Une magnifique soirée à rester à son bureau, des lunettes sur le nez à potasser ses cours de gestion en prévision d’un de ses examen. Elle avait rejoint son lit aux alentours de minuit trente, histoire d’avoir une bonne nuit de sommeil et d’attaquer une nouvelle journée de révision dans la joie et la bonne humeur…

Ou pas ! Elle avait l’impression de ne faire que ça et de ne plus avoir aucune vie en dehors de cours, de son stage… Enfin elle trouvait toujours un moment pour faire ce qu’elle savait faire de mieux… Président le fan club de Stonem, il n’y avait pas d’heure pour cela ! D’ailleurs elle avait dû faire l’un des plus grands sacrifices de sa vie en ne pouvant aller au concert qu’il donnait ce soir-là. Elle avait beau être une fan inconditionnelle… Son examen elle ne pourrait le passer à une date ultérieure et sa mère allait la massacrer… Littéralement si elle échouait en sortant l’excuse d’un concert. Les yeux à semi-ouvert, elle eut l’impression qu’il y avait un troupeau d’éléphant dans un magasin de porcelaine en train de jouer au football américain dans son salon. Se redressant en position assise elle attrapa enfin son téléphone regardant l’heure, poussant un soupir, se passant ses mains sur son visage. Avec de la chance c’était encore l’autre blondasse qui lui signalait son auguste présence, montrant l’étendue de son royaume comme un chien pisserait sur une bouche à incendie. Si elle la cherchait ce soir, ça n’allait certainement pas être le bon moment du tout ! Relevant ses cheveux dans une sorte de chignon approximative elle se leva, avançant dans sa chambre à l’aide de la lumière que projetait son téléphone. Ce qui ne l’empêcha pas toutefois de se cogner le pied dans le coin de son armoire. Lançant un regard de lassitude au meuble en bois, entre deux jurons, ça ne faisait rien que la troisième fois ce mois-ci.

Ouvrant la porte de sa chambre elle se fit agresser par la lumière émanant du salon. Elle resta un instant sur le pas de la porte de sa chambre observant d’un œil sa tenue, enfin son pyjama… Un large tee-shirt gris à la mode fame avec une énorme tête de Mickey Mouse dessus, et comme bas, une sorte de short de cyclisme… tant pis, elle n’allait faire qu’une brève apparition. « Désolée si j’interromps quelque chose, mais est-ce qu’il serait possible au moins ce soir… JUSTE pour ce soir que… » Elle s’arrêta d’elle-même remarquant qu’il n’y avait aucune réaction de la part de la chose informe sur le canapé. Intriguée elle s’avança et pu constater avec bonheur que de un il y avait Sammy, et surtout il n’y avait pas Gwen. Un sourire se dessina sur son visage sans qu’elle ne l’ait réellement voulu. Elle s’accroupit à côté, le secouant très légèrement. « Sam, Sam réveilles-toi… Tu ne vas tout de même pas dormir sur le canapé ! Allez, ta chambre n’est pas loin du tout je le jure ! »




@destiny & Matrona.



Dernière édition par Charlie H-A Gallagher le Mer 8 Mai - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Mar 7 Mai - 13:08



Ismaël&Charlie
« Home Sweet Home The . »


Le vide total. Un puits noir, aucune sensation, aucun sentiment, même pas celui d'être réellement endormi. Voilà comment se sentait Ismaël, quand une voix familière, mais pas réellement reconnaissable, vint chatouiller ses tympans. Il ne savait pas où il était, et aurait pu continuer dans cette lancée, repartir dans ce néant, sans pensées, sans but, sans fin, si seulement il ne s'était pas senti secoué, tiré de ce monde d'inconscience sans ménagement. Grognant contre la personne qui avait osé le tirer de là, il n'eut qu'une pensée possible. Gwen. C'était obligatoirement elle, elle avait dû l'attendre dans sa chambre, et l'avait entendu rentrer. Et bien évidemment, comme toujours, elle n'avait pas su rester à s place et avait décidé de venir lui "tenir compagnie". C'est donc en toute courtoisie, et avec le plus de retenue qu'il pouvait avoir de par son manque de sommeil et son besoin évident de se reposer qu'il repoussa la personne à ses côtés.

"Vire ! Laisse-moi dormir ..."

C'est seulement quand ce fut fait qu'il se rendit compte que la voix qui s'adressait à lui n'avait rien de comparable avec celle, grinçante de cynisme et de mauvaises intentions de sa petite amie. Aussi, il ouvrit les yeux, se relevant d'une traite, pour tomber face à Charlie. Comment lui expliquer maintenant que ce n'était pas à elle qu'il s'adressait lorsqu'il l'avait plus ou moins envoyée sur les roses? L'esprit encore embrumé, il s'assit plus convenablement sur le canapé, remarquant qu'il n'avait même pas pris le temps de se changer avant de finir étalé et inconscient dans la pièce à vivre.

"Désolé, je pensais que c'était ... Non laisse tomber."

Comment expliquer sans se trahir qu'on pensait virer sa petite amie, avec qui on était sensés filer le parfait amour? Il valait peut-être mieux qu'il se taise, pour ne pas empirer la situation. Observant l'accoutrement de la jeune femme, Ismaël finit par comprendre qu'elle ne devait pas rentrer de soirée, mais qu'il était peut-être - j'ai bien dit peut-être - responsable de sa présence dans la pièce toutes lumières allumées. Pris d'une certaine culpablité, il grimaça.

"Je t'ai réveillée?"

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Mer 8 Mai - 0:22



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.







Pourtant cela partait d’une bonne intention non ? Du moins selon son point de vue, elle n’avait rien fait qui méritait une telle réponse de la part du jeune homme, autant dans les mots que physiquement. Etant déjà quelque peu en équilibre, il lui en fallu de peu pour qu’elle se retrouve les fesses par terre et la table basse venant s’encastrer dans son dos ce qui lui arracha une grimace de douleur. « Vire ! Laisse-moi dormir ... » Ah bah après ça, c’est sûr qu’elle ne le referait certainement pas. Porutant elle ne pensait pas avoir été d’une quelconque agressivité, d’accord c’était toujours fortement désagréable de se faire tirer du monde des rêves, mais c’était encore pire de se réveiller le lendemain avec un mal de dos horrible parce que vous aviez dormi sur un canapé ! Elle en avait déjà fait l’expérience, révisant certains cours de cuisine et elle avait failli mettre le feu à l’appartement ce jour-là d’ailleurs. Elle avait fait un plat, l’avait mis à chauffer et c’était étendue sur le canapé histoire de se « reposer » et ça c’était fini en sieste improvisé réveillée par l’odeur de cramé qui s’échappait du four ! Alors elle avait dû récurer el four à fond, normal c’était de sa faute, mais en plus elle avait eu droit à des horribles courbatures ! « Okay… Pas besoin d’être si aggressif… » Charlie se massa le dos comme elle put et se promit que cela serait bien la dernière fois qu’elle essayerait de rendre service ! Elle adorait Ismaël, vraiment, mais là… Elle venait de se prendre la table basse quand même ! Ça lui apprendrait ! Son frère lui répétait toujours qu’elle était trop prévenante…

Bah elle devrait l’écouter plus souvent, ça lui éviterait de se faire jeter ainsi telle une malpropre ! «Désolé, je pensais que c'était ... » Le regard qu’elle eut à ce moment devait à peu près traduire le « bah tu voulais que ça soit qui ? » ! Cela n’allait certainement pas être l’homme invisible ou un des quatre télétubbies ! « Non laisse tomber. » Là c’était une bonne idée et vu comme elle s’était faite accueillir elle ne risquait pas de demander quelque chose « Je pense que je vais me passer aisément d’explication ! ». Bah quoi ? Elle avait été réveillée, elle venait de se faire mal, elle pouvait se permettre un peu de sarcasme non ? Et puis c’était si léger ! « Je t'ai réveillée? » Charlie se releva, continuant de grimacer, sentant une magnifique barre continuer de la lancer dans son dos. « Si peu… Tu as été d’une telle… Discrétion en rentrant… Mais oublie, après tout ce n’est pas comme si j’avais des examens, un besoin de sommeil… Non je pense que je vais m’excuser pour avoir une vie normale et avoir osé te réveiller en pensant une seule seconde que c’était… » Elle s’arrêta un instant se passant ses mains sur son visage, mais non elle n’était pas sous pression… Non du tout… Elle allait finir par imploser c’est tout, rien de bien dramatique… Et puis ce n’est pas comme si elle avait eu droit à la visite de son frère avec sa super nouvelle de paternité… Avec une fille qu’il connaissait à peine… Oui moins d’un an c’était à peine ! Oh il ne fallait pas oublier sn ex qu’elle avait recroisé…

Le seule qu’elle aurait voulu ne jamais revoir de sa vie… Et bien sûr tout ça dans la même semaine et ce soir… Obligé de tronquer un concert auquel elle aurait donné beaucoup pour y assister, contre des révisions… « Tu sais quoi oublie ! Surtout oublie ! » Charlie en colère c’était assez comique à voir et ça n’arrivait que rarement, juste dans des instants comme celui-là où il y avait un tout, mais elle était aussi crédible qu’à une élection de miss univers ! Et puis en soit Sammy n’y était pour rien, et c’était plus son égo qui parlait d’avoir été ainsi… Rejetée… Et elle avait mal, il ne fallait pas négliger le facteur douleur !




@destiny & Matrona.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Jeu 9 Mai - 22:22



Ismaël&Charlie
« Home Sweet Home The . »


Ismaël regrettait rarement ses actes. En réalité, ça ne lui était arrivé que quelques fois. Il considérait que le regret était le premier pas d'une personne faible. Sa mère, bien qu'il l'aimât plus que n'importe quelle autre personne sur cette terre, avait une grande part de faiblesse. Et elle s'excusait constamment. Elle regrettait constamment. Lui ne voulait rien regretter, ne rien avoir à s'excuser. Mais cette nuit, alors qu'il prenait conscience de ce qu'il venait de faire, il le regretta instantanément.; S'il y avait bien quelqu'un qu'il n'aurait pas voulu blesser, il s'agissait bien de Charlie. Elle était sans doute la personne, avec Bonnie, la plus gentille qu'il n'avait jamais rencontré, et qui l'appréciait pour ce qu'il était, bien qu'elle avait certes commencé par l'aimer pour son succès, sans doute, étant la dirigeante de son fan club. Et la voir quelque peu vexée par ce qu'il venait de faire le mit mal à l'aise, bien plus que s'il avait été à sa place. Comment lui expliquer qu'il l'avait prise pour Gwendolyn?, Voilà l'image du couple parfait.; Il ne savait même pas si elle l'écouterait après son brusque mouvement. Aussi, il se contenta de grommeler de vagues excuses, qui lui demandèrent un effort considérable autant que ridicule.

"Excuse-moi, je ne voulais pas te faire mal."

La colère et l'irritation pointant dans la voix de Charlie le surprirent autant qu'ils lui donnèrent une certaine envie de rire, alors que ses mots auraient dû le toucher plutôt que de l'amuser. En réalité, ce qui le faisait rire était qu'il était souvent celui qui s'énervait, celui qui n'en pouvait plus et qui critiquait. Pas forcément elle, souvent Judy et ses propres chansons, qu'il trouvait parfois trop légères. Lorsqu'il écrivait, il pouvait être d'un caractère totalement immonde, même avec ses proches, et pouvait s'en prendre à tout objet ou personnes présents, mobiles ou pas. Une fois, il avait même insulté une lampe, parce qu'elle ne diffusait pas assez de lumière. Mais il se trouvait un peu perdu face aux réactions de la jeune fille. Elle semblait à deux doigts de la crise de nerfs.

"Je vois ... Comment se sont passé tes révisions?"

L'intérêt poli. Peut-être qu'il s'agissait là de son mécanisme de défense, mais dans ce cas ci, il ne savait tellement pas comment ne pas faire exploser la bombe que semblait être Charlie. Lui lançant un coussin, il se décida à être un peu plus gentil.

"Pour ton dos, ça ne peut que t'arranger !"

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Sam 11 Mai - 0:30



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.







« Excuse-moi, je ne voulais pas te faire mal » Elle ne put s’empêcher de penser à un magnifique « il ne manquerait plus que ça ! », en d’autres circonstances elle aurait salué l’effort fait pour s’excuser… En d’autres circonstances… Au moins elle eut la décence de ne rien ajouter autre, aucune remarque rien du tout… De toute façon la répartie et elle c’était un eu comme l’eau et l’huile… Impossibilité de se mélanger, elle était définitivement à classer dans la catégorie des « gentils »… Un peu trop par moment mais elle ne se referait pas. Bien sûr qu’elle le savait qu’elle n’était pas crédible dès le moment où elle haussait le ton, c’était comme voir un insecte se débattre dans un évier, il pouvait essayer de toutes ses forces ils finissaient toujours par se noyer… C’était une comparaison assez affreuse mais très explicite, elle se débattait mais était parfaitement ridicule et finissait toujours par abandonner le combat qu’elle savait perdu d’avance. Et puis c’était se laisser submerger par ses émotions choses qu’elle détestait par la quantité de débilité qu’elle pouvait sortir en laissant libre cours à son flot ininterrompu d’ineptie qu’elle finissait inéluctablement par regretter dans la seconde où celle-ci franchissaient la barrière de ses lèvres. Elle n’était pas de ses filles méchantes aimant infliger la peine et la douleur à autrui, elle n’était pas utopiste au point de dire « peace & love », mais elle partait du principe qu’il y avait assez de violence dans ce monde, assez de douleur, pas la peine d’en rajouter pour des petits conflits sans importance…

En y réfléchissant bien la situation ne méritait pas un tel esclandre, mais le fait de sentir ainsi repousser… Cela faisait mal… Très mal ! Elle savait qu’elle n’avait aucun espoir, mais il persistait une infime petite lueur qu’elle se créait elle-même mais si précieuse, et là c’est comme si un torrent venant de s’abattre dessus l’éteignant à jamais. « Je vois ... Comment se sont passé tes révisions? » Elle aurait tellement voulu lui sortir une réplique bien cinglante du genre « mais qu’est-ce que ça peut bien te foutre ? » ou encore « fait pas comme si ça t’intéresse ! »… Elle aurait tellement voulu ne pas trouver cette simple question si adorable… Un jour elle se ferait désintoxiquer elle se le promettait… Etait-ce possible déjà ? Excellente question ! « Comme n’importe quelle révision longue, ennuyeuse et avec l’impression que ce que tu apprends disparait au fur et à mesure… Surtout quand on manque de sommeil… » Oh il y avait pire comme remarque sarcastique, et c’était presque dit sur un ton humoristique. Elle attrapa le coussin que lui lança Sammy ne comprenant pas l’intérêt jusqu’au « Pour ton dos, ça ne peut que t'arranger ! » Elle arqua un sourcil se demandant si c’était une plaisanterie de mauvais goût où s’il croyait vraiment à ce qu’il racontait. « Non ! Un massage, ça, ça arrange une douleur au dos, mais qu’est-ce que tu veux que je fasse d’un coussin ? Il n’est même pas chauffant ! » Non elle ne demandait rien, c’était juste une réalité non ? Un coussin n’avait que peu d’utilité, à part celui de faire décoration, surtout ceux provenant du canapé !

Parfois elle se disait qu’ils ne venaient pas de la même planète ! Elle lui relança le coussin « Les conventions sociales ne sont définitivement pas ta cam, amis alors pas du tout ! » Ce n’était pas un reproche, juste une simple constatation ! Après tout chacun était comme il le souhaitait, et puis elle avait cette manie à analyser, beaucoup, beaucoup trop par moment ! Enfin avec ces bêtises, elle était presque totalement descendue en pression, comme si tout cela n’avait été qu’une crise vraiment furtive et passagère…




@destiny & Matrona.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Dim 12 Mai - 16:28



Ismaël&Charlie
« Home Sweet Home The . »


Ismaël ne savait pas vraiment s'il devait avoir peur de la réaction de Charlie, ou s'il devait en rire. Il ne l'avait jamais vue aussi au bord des nerfs. Elle semblait avoir envie de lui crier dessus, et en même temps ne disait rien, ce qui n'était pas normal venant de la brune. Charlie qui ne parlait pas, c'était aussi étonnant que Charlie qui ratait ses plats. Ou que Charlie qui s'énervait. Il savait qu'il n'était pas plus faciles à vivre. En réalité, il ne lui avait jamais demandé de l'accepter, mais elle le faisait quand même. Il savait que parfois, il pouvait être très désagréable, même si, bien souvent, cela surgissait étonnamment lors de ses entrevues avec Gwendolyn, lorsqu'ils étaient seul à seul. Malgré le fait qu'il adorait son métier, et que jamais il n'aurait pu s'en plaindre réellement, ce que lui imposait Judy était bien trop fort, bien trop lourd pour qu'il ne dise rien, pour qu'il garde son calme en toute occasion. Mais pouvait-il réellement se mettre en colère au dehors, devant tous ces témoins? Obligé de se contenir, il finissait par sortir les crocs dès que la blonde s'approchait de trop près dans un endroit ou à un moment où elle ne le devrait pas. Surtout après qu'elle lui ait vidé sa carte de crédit, profitant de la présence de paparazzi.

Mais Charlie n'avait rien fait, et il s'en était prise à elle. Même si son attitude le déconcertait - après tout, il avait fait bien pire par le passé que la pousser du canapé - il pouvait comprendre que se prendre ses réflexions dans la figure ne devait pas être agréable tous les jours. Voire jamais. Décidant d'ignorer le semblant de pique de la fin de sa phrase, le jeune homme surenchérit.

"C'était sur quoi déjà?"

Peut-être l'avait-elle dit, peut-être pas. Ismaël espérait que non, pour ne pas exciter encore plus l'envie de meurtre que la brune devait sans doute ressentir à son égard. Sa tentative de se faire pardonner échoua lamentablement. Okay, il avait une excuse, il venait de se réveiller, et les cris et la foule avaient sans doute amoindris ses capacités mentales. Si, c'était possible, et personne n'avait le droit de venir lui dire le contraire sous peine de se voir mort et pendu. A la déclaration de la jeune femme, il sourit, légèrement moqueur.

"Tu veux que je te fasse un massage?"

Une simple question, appelant un oui ou un non. Après tout, c'était un moyen comme un autre de se faire pardonner son pathétique effort pour aider son dos ... Qu'il avait lui même fait souffrir, de manière complètement involontaire, mais pas des moins violentes. Récupérant le coussin, le jeune homme grimaça.

"C'est pas vraiment nouveau ça, c'était marqué dans le contrat de colocation, en minuscules!"

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Mar 14 Mai - 0:14



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.







La pression redescendait, et plus elle trouvait son haussement de voix totalement inutile et ridicule. Encore heureux qu’elle ne s’était pas lancé dans un laïus comme elle aimait le faire parce que alors là ça aurait valu son pesant de cacahuète ! Cela n’avait pas le moindre sens c’était un enchevêtrement de pinceau qui finissait par la faire soupirer et se taire. C’était toujours le même rituel, elle se rendait compte que ce qu’elle disait n’avait aucun sens, et que par conséquent elle avait perdu toute crédibilité. Il ne lui restait plus qu’à s’asseoir et se lamenter sur le fait qu’elle ne pouvait même pas s’énerver sans susciter l’hilarité générale ! C’est d’ailleurs pour cela que le spires reproches qu’elle pouvait faire à quelqu’un elle le faisait toujours avec un calme olympien pesant chacun de ses mots et sans hausser d’un décibel sa voix… C’était peut-être encore pire que ce faire hurler dessus. « C'était sur quoi déjà? » « De la gestion hôtelière. » Sa réponse avait été presque automatique alors qu’elle aurait pu lui lancer un « qu’est-ce que ça peut te faire de toute façon », mais non, elle n’avait pas la fibre répartie ou méchanceté en elle. Oui parfois elle aurait aimé être comme toutes ces filles la gueule ouverte et dire ce qu’elle pensait, agir selon ses envies et ses désirs… Mais non ce n’était définitivement pas elle ! Comme boire jusqu’à ne plus tenir debout, coucher avec le premier mec passant dans la rue… Non elle avait trop de respect pour sa personne et n’adhérait pas à tout ce cirque de l’attention.

Enfin chacun voyait midi à sa porte ! « Tu veux que je te fasse un massage? » Charlie eut un long moment de silence et elle devait ressembler à un poison hors de l’eau ouvrant et refermant sa bouche. Disons qu’il y avait une lutte intérieure qui faisait rage… Toutes les molécules de son corps hurlaient un oui franc et massif et sa raison l’implorait de dire non… Mais après tout ça ne serait une sorte de réparation vu que c’était de sa faute… Cela serait impoli de refuser non ? Oui mais non il ne fallait pas… Peut-être mais elle en avait extrêmement envie aussi… Ce n’était pas tous les jours que Sammy Stonem vous proposez un massage et surtout à elle… Elle était à deux doigts de frôler la crise de fan hystérique ! Arborant un air parfaitement neutre et calme, elle croisa même les bras sur sa poitrine, pour faire semblant de réfléchir à cette proposition. « Pourquoi pas… Après tout c’est un peu de ta faute quand même ! » Bah quoi ? Elle n’allait pas lui dire qu’elle acceptait parce que elle savait que d’autres filles payeraient cher pour être à sa place et que se faire masser par lui c’était juste géniale ! « C'est pas vraiment nouveau ça, c'était marqué dans le contrat de colocation, en minuscules! » Elle esquissa un sourire prenant place à côté du jeune homme sur le canapé. « Mon frère m’avait prévenu de faire attention aux closes écrites en tout petit… Si j’avais su… Enfin je pense qu’il est trop tard pour revenir en arrière maintenant… » Oui c’était une évidence qu’elle échangerait sa place…

Même pas pour tout l’or du monde, c’était dire ! Bien sûr elle n’était pas partie le crier sur tous les toits que son colocataire n’était autre que Sammy Stonem, elle tenait bien trop à sa vie, dans tous les sens du terme ! Mais elle n’allait pas non plus flatter son ego qui n’avait nullement besoin d’elle pour cela, cela devenait presque un jeu avec elle-même d’éviter de faire des compliments toutes les deux phrases !





@destiny & Matrona.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Dim 2 Juin - 14:24



Ismaël&Charlie
« Home Sweet Home The . »


Ismaël ne savait jamais vraiment comment réagir face à Charlie. Avec Gwen, c'était plutôt simple: ils passaient leur temps soit à s'engueuler et s'insulter de tous les noms, soit à jouer au couple parfait que rien ne pourrait séparer, soit à coucher ensemble. Ils ne faisaient rien d'autre. Le jeune homme s'était donc particulièrement adapté aux crises de colères de sa "petite amie" et s'en amusait même. Mais avec Charlie, c'était différent, elle était par définition, presque toujours de bonne humeur, surtout avec lui. Et là, elle avait semblé plus en colère qu'autre chose, ce qui avait eu le don de le faire se questionner. Alors la seule idée qui lui était venue était de faire comme n'importe qui aurait fait: adoucir les choses. Seulement, la chose qui n'était pas prévisible et un peu stupide était qu'Ismaël et les relations humaines devaient se trouver à des frontières opposées l'une à l'autre. Il avait beaucoup de qualités, il n'y avait pas à dore, c'est pour ça qu'il était tant aimé partout où il mettait les pieds, mais savoir s'intéresser aux autres et réagir de manière à les calmer, et à arranger les situations, il ne savait pas faire. Pas du tout. Il n'était pas non plus totalement démuni, mais arrivait toujours à mettre les pieds dans le plat. Le Sheldon de la jeunesse du vingt et unième siècle sans doute. En un peu moins ... Sheldon.

Se reconcentrant sur la conversation, il hocha la tête. Mine de rien, il admirait la jeune femme, ne serait-ce que pour les études qu'elle faisait. Lui n'avait jamais été fait pour ça : études, examens, révisions ... La seule chose pour laquelle il avait jamais été doué avait été la musique, si cela n'avait pas marché il ne savait pas ce qu'il aurait bien pu faire, bon à rien d'autre, du moins à sa connaissance. Alors qu'elle soit prête à réviser jusqu'à tard et à passer des nuits sans dormir juste pour réussir un examen le forçait à l'admiration.

" Et tu le sens comment ton examen?"

Mis à part le fait qu'elle manquerait cruellement de sommeil par la faute de son colocataire? Mais ce n'était pas si grave que ça n'est ce pas ? Il espérait que ça ne l'était pas, parce qu'il n'était pas de taille ce soir à essuyer des réflexions ... Réflexions qu'il savait toutefois Charlie absolument pas apte à lui donner. Au moins pour cela il serait tranquille !

Alors qu'il lui proposait un message, son visage changea d'expression, de telle sorte qu'on ne savait pas vraiment si elle allait accepter, ou pas, ce qui amusa beaucoup le Stonem. Son appartenance à son fan club n'était pas vraiment un secret, et il se doutait bien que n'importe laquelle de ses fans n'aurait pas droit à l'immense honneur - bien entendu - qu'il décidait de lui accorder, aussi, ça l'amusait beaucoup de la voir lutter, pour enfin accepter d'un air nonchalant.

"J'admets, je suis totalement fautif."

Secouant la tête d'un air faussement navré, il finit par rire de la réflexion de la jeune femme.

"Bah voyons, même si tu le voulais je te laisserais pas partir."

Ce qui était en partie vrai. Il s'était attaché à la jeune femme plus qu'il ne l'aurait cru capable, d'ailleurs.; Et elle n'était pas vraiment la colocataire la plus dérangeante au monde, il avait vraiment fait une affaire malgré son attitude quelque peu surexcitée parfois.
N'ajoutant rien, il commença à masser doucement le dos de son amie.

" Tu devrais écouter plus souvent ton frère, il a l'air d'être la voix de la sagesse."

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Ven 21 Juin - 15:42



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.








« Et tu le sens comment ton examen? » En toute bonne foi Charlie hocha les épaules, et rien qu’avec cette phrase, elle sentait d’un coup un léger pic d’angoisse, cela faisait les montagnes russes, elle se sentait à la fois prête et comme si elle avait oublié tout ce qu’elle avait appris et qu’elle allait se planter en bonne et due forme. Ceci étant dit elle n’était pas le genre à sortir d’un examen avec le fameux « je me suis totalement plantée » et s’en sortir avec plus les honneurs ! Non elle préférait de loin ne dire et… Prier pour que ça passe ! Certains, dont son frère, lui répétait qu’elle allait finir par se tuer au travail et qu’elle était bien trop exigeante avec elle-même… C’était peut-être et surement vrai, mais c’était toujours plus fort qu’elle, son côté perfectionniste sans le moindre doute. Charlie était une éternelle insatisfaite, elle pouvait avoir révisé plus que nécessaire, elle avait toujours l’impression que ce n’était pas assez, et qu’elle allait se planter en beauté. « Je… Euhm… Disons qu’on verra, je n’aime pas m’avancer, ce n’est pas que je suis superstitieuse mais je vais éviter de m’attirer le mauvais œil quand même » Elle se mettait bien assez la pression comme ça, pas la peine de rajouter du stress inutilement. « J'admets, je suis totalement fautif. » Elle afficha un sourire amusé, ce n’était qu’un aveu faux, mais elle allait le prenait quand même ! « Si j’étais toi… J’éviterais la carrière cinématographique ! » Bien que le fait de le voir sur grand écran ne la dérangerait pas le moins du monde, mais ça c’était une autre histoire…

Et elle lui flattait assez souvent son ego pour taire cette fin de phrase ! « Bah voyons, même si tu le voulais je te laisserais pas partir. » Elle rêvait c’était ça non ? Ou alors elle était dans une sorte de réalité parallèle, parce que ce qu’elle venait d’entendre ne pouvait être vrai… Non c’était du second degré cela ne pouvait être que ça… Ou alors… Elle n’était pas une colocataire aussi désastreuse que ce qu’elle pensait… Il fallait réellement qu’elle arrête de se poser des questions et de se prendre la tête pour sur des débilités pareilles ! Elle essayait… Mais c’était toujours plus fort qu’elle, comme le fait qu’elle s’enfonçait encore et toujours en ne cessant de parler. « Là c’est ton estomac qui parle j’en suis persuadée ! » Non ce n’était pas de la présomption, si elle savait bien une chose c’est qu’elle était douée en cuisine ! « C’est sûr que c’est pas ce que fait Gwen qui peut être qualifié de « mangeable » ! » Quoi ? Ce n’était qu’une remarque comme une autre ! Au moins une chose qui jouait en sa faveur, et ce qui influait sur le fait qu’il y avait toujours quelque chose à gringotter, les placards et le frigo plein à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Ça compensait son côté fan hystérique et maladroite ! Charlie releva ses cheveux bruns en un chignon, présentant son dos au jeune homme, sentant son cœur battre dans tous les sens à la limite de sortir hors de sa cage thoracique ! Elle allait faire un arrêt c’était une évidence, encore plus lorsqu’elle sentit les mains de Sammy se poser sur sa peau…

Elle allait faire une crise de panique c’était inévitable… Ou alors s’évanouir… « Tu devrais écouter plus souvent ton frère, il a l'air d'être la voix de la sagesse. » Charlie eut un léger rire secouant de droite à gauche la tête. « Si tu le connaissais, tu trouverais ça assez ironique d’user de ce qualificatif pour lui ! » Charlie adorait son frère, elle ferait n’importe quoi pour lui… Mais il était loin d’être un modèle de vertu ou un maitre zen ! « Entre les deux je suis la voix de la sagesse ! ».




@destiny & Matrona.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Dim 4 Aoû - 17:46



Ismaël&Charlie

« Home Sweet Home The . »


Ismaël acquiesça. Sans doute Charlie avait-elle raison. Lui n'en savait rien, il n'avait jamais été taillé pour les études, juste était-il apte à chanter, danser et jouer de la guitare. Mais tout cela était bien suffisant, il n'avait jamais connu le stress des examens, la peur de ne pas savoir quoi faire de son futur, ou justement de le savoir et de ne pas arriver à ses fins. Lui avait réussi là où beaucoup avaient échoué, et il en remerciait tous les jours il ne savait qui, de lui avoir donné la chance de faire ce qu'il aime sans vraiment devoir redoubler d'efforts. Non pas qu'il ne travaillait pas, mais travailler sans avoir eu besoin de faire les études adéquates, ou en faisait exactement ce qu'il aimait ... Ce n'était pas donné à tout le monde. Sammy avait été protégé de beaucoup d'inconvénients de la vie "ordinaire" et de cela, il en avait clairement conscience.
Lorsqu'il s'avoua fautif, bien que le pensant à moitié - on ne changeait pas un loup par un lion - Charlie répliqua instantanément, ce qui le fit beaucoup rire. Mais, joueur, il prit une mine clairement vexée.

" Je parie que je pourrais si je voulais."

Et voilà, il boudait comme un enfant de cinq ans. Mais sans doute de l'extérieur cela devait être attachant - lui y croyait tout du moins.

" De toute façon pour le cinéma j'ai déjà Bonnie, c'est suffisant. Pas tous dans le même business ! "

Là encore, son propre exemple n'était pas vraiment illustratif de ses propos puisque sa propre petite amie était également chanteuse et ancienne youtubeuse ( bien qu'elle fasse encore des vidéos de temps à autre, elle n'en postait plus autant qu'avant, lorsqu'il l'avait rencontrée ).

Ismaël félicita intérieurement la jeune femme d'avoir rebondi sur la phrase qu'il avait laissé échapper. Bien que ce soit pour rire, il n'aimait pas vraiment parler de ce qu'il ressentait, ni même le faire comprendre. Voilà maintenant des années qu'il avait laissé tomber la sincérité pour se concentrer sur une histoire inventée du début à la fin. Alors parler sentiments, c'était quelque chose qu'il ne connaissait pas, et experimentait assez mal. Il aurait pourtant aimé lui dire qu'elle n'était pas qu'une simple colocataire pour lui. Que si elle partait, tout s'effondrerait et qu'il n'aurait même plus la force de continuer cette histoire avec Gwen. Mais il ne dit rien, se contentant de sourire.

" En même temps, je crois qu'elle n'a jamais touché une casserole de sa vie ..."

Lui avait encore été élevée par une mère assez pauvre. Mais Gwen elle, avait toujours connu la richesse, elle ne connaissait rien d'autre, elle avait juste découvert la popularité,c'était tout. Malgré tout, il appréciait la blonde. Elle était sans doute celle grâce à qui ses chevilles ne gonflaient pas tout le temps ... Celle qui arrivait, par ses critiques, jamais vraiment constructives, à lui faire comprendre qu'il n'était pas le plus fort. Celle aussi qui lui donnait des envies de meurtre.

Laissant ses mains parcourir le dos de Charlie, sans qu'il y fasse réellement attention mais plus par habitude, il se dit que ce n'était pas ce genre de soirées qu'il passerait avec la blonde. Toujours à se chercher, à s'engueuler, et à se sauter dessus quand ils ne faisaient rien d'autre. Quel couple.

" Bah voyons, si c'est le cas, j'ai peur de voir le résultat !"

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Sam 10 Aoû - 19:31



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.








Vous savez cette sensation de ne pas être à votre place vous la voyez ? Ou disons celle vous faisant sentir que vous vous enfonciez lentement – mais surement – dans vos travers, enfin ses travers… Elle n’arrivait pas réellement à être elle-même dès l’instant où elle apercevait, entendait Sammy… C’était plus fort qu’elle… Et cela donnait lieu à plus de maladresse, des paroles assez étranges certaines fois, dans le sens où ce n’était pas d’une syntaxe compréhensible. Enfin il y avait un net changement comparé à la première semaine de la colocation, même elle se serait distribuée un sacré paquet de baffe ! Mais il fallait la comprendre, Sammy c’était… Sammy quoi ! Elle n’avait plus rien contrôlé de son corps ou de son esprit d’ailleurs. Et puis elle avait appris à le connaitre, du moins ce qu’il laissait filtrer comme information, autrement dit pas grand-chose, mais cela ne la dérangeait nullement elle avait pris l’habitude de parler pour deux… Ce qui expliquait la quantité astronomique de bêtise qu’elle sortait à la seconde… Surtout lorsqu’il la regardait avec ce léger air amusé… Il valait mieux qu’elle reste légèrement remontée, c’était beaucoup mieux… Le problème c’est que ce n’était nullement la jeune femme, cela ne faisait pas parti de son caractère ! Parfois elle se disait qu’elle aurait voulu être de ses filles indépendantes et sachant magistralement dissimuler leurs émotions derrière un sourire, un haussement d’épaule, Charlie c’était un véritable livre ouvert, tout se lisait sur son visage et à force elle n’essayait même pas de le réprimer, ce n’était que pire.

Au moins elle pouvait se vanter d’amuser la galerie… Parfois même trop, mais comme sa mère le lui avait répété si souvent, il valait mieux faire rire les gens que les faire pleurer… Certes cela sentait le discours d’une mère essayant d’aider sa fille, mais elle le prenait comme un compliment. " Je parie que je pourrais si je voulais. De toute façon pour le cinéma j'ai déjà Bonnie, c'est suffisant. Pas tous dans le même business ! " « Si j’étais toi je lui demanderais le numéro de son répétiteur et j’intègrerais une troupe de théâtre, sinon ça va être un massacre, un suicide médiatique je dirais même ! » Elle n’en faisait pas un peu trop là ? Légèrement, et puis ce n’est pas comme si elle le pensait, il s’agissait plus de taquinerie qu’autre chose… Enfin elle n’était pas objective non plus, après tout il pourrait bien se lancer dans le confection de bretelle qu’elle trouverait cela tout bonnement génial ! Comment ça elle avait un réel problème avec la petite amie de Sammy ? Comment ça, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure ? Non il n’en était rien, c’était sa meilleure amie… Ou pas… Ou pas du tout ! Mais elle s’en portait très bien… " En même temps, je crois qu'elle n'a jamais touché une casserole de sa vie ..." « Ses parents ont dû oublier de lui enseigner l’art de la cuisine tout comme les notions de respect d‘autrui, des leçons de savoir vivre en société et pour finir ce qu’est la décence ! De toute façon c’est bien trop compliqué pour son cerveau peroxydé ne serait-ce que de lire une recette ! ».

Elle l’adorait ! Un véritable amour cette fille qui ne se prenait pas pour dieu le moins du monde, qui n’avait pas pour loisir fétiche d’emmerder Charlie et de foutre le bordel à l’appartement… Du tout… Charlie n’était pas le genre de fille méchante ou à dire du mal des autres, mais il était tard, elle n’avait pas son quota de sommeil ce qui rendait sa franchise vraiment tranchante. « Pardon, c’est ta copine, je n’ai pas à dire ce genre de chose, surtout que ses parents ne doivent y être pour rien… C’est de la méchanceté gratuite je n’aime pas ça… » Voilà qu’elle s’en voudrait presque… Oui, enfin de l’avoir dit à haute voix pas de le penser ! Finalement ce massage était une excellente idée, c’était même plus que plaisant, il fallait reconnaitre que la brunette n’était nullement habituée à ce genre d’attention à son égard. " Bah voyons, si c'est le cas, j'ai peur de voir le résultat !" Elle lui donna une légère frappe sur la jambe avant d’avoir un léger rire. « Mais je ne vous permets nullement Stonem d’émettre en serait-ce que le moindre petit jugement à l’adresse de ma famille parfaitement équilibrée et parfaite ! » Ou pas… Vraiment ou pas, mais c’était sa famille et elle ne l’échangerait pour rien au monde. « Je peux te poser une question ? » C’est à peine si elle lui laissa le temps de répondre, non en fait elle ne lui laissa pas l’occasion, elle laissa juste passer les quelques secondes réglementaires. « Qu’est-ce que tu lui trouves à Gwen exactement ? » Comme ça c’était dit, c’était posé…




@destiny & Matrona.

Revenir en haut Aller en bas
avatar



nouvel arrivant
posts : 274
arrivé(e) le : 22/11/2012
disponibilité pour rp : Une fois validé
avatar : Samuel Larsen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Ven 23 Aoû - 18:04



Ismaël&Charlie

« Home Sweet Home The . »


Ce qu'il y avait à comprendre avec Ismaël, c'était qu'il n'était pas le genre de personnes à avoir des proches. Des amis, il en avait des dizaines. Des gens à qui il tenait réellement? Une petite poignée, sans doute. Lorsqu'il avait emménagé avec Charlie, il avait pensé, au début, que jamais elle ne dépasserait, dans son esprit, la place de fan hystérique qui lui était normalement assignée. Elle était bruyante, étonnamment loquace, agaçante parfois, et le scrutait. Tout le temps. Comme si lui, en tant que star internationale, n'avait pas le droit d'essayer avoir une vie normale et se trouver dans un appartement somme toute assez banal. Pourtant, c'était cela qu'il recherchait. La banalité. On ne venait pas l'ennuyer, on ne savait pas où il habitait, et c'était bien mieux comme cela. C'est sans doute pour cette raison qu'il était resté, essayant de dépasser la première impression qu'il avait eu de la brune. Et en vérité, il avait eu bien raison, bien plus que jamais. Il appréciait réellement la jeune femme. Un peu folle, dans le bon sens du terme, excitée par tout, enfantine, parfois, elle était ce qu'il n'était pas, et cela faisait énormément de bien de la voir. De lui parler. Quand il la voyait,Sammy avait l'impression de prendre une pause. Dans sa vie, dans son rôle perpétuel. Rôle de petit ami idéal, de star un peu arrogante, l'homme qu'on rêve d'approcher mais dont personne ou presque ne peut serrer la main au risque de voir, deux minutes après, une vingtaine, voire plus, de fans se précipiter pour lui pour avoir droit au même bénéfice.

Alors il profitait de ces moments avec sa colocataire, car elle était la seule qui lui permettait réellement d'être lui même. Bonnie aussi, certes, Gwen également, mais dans le mauvais sens. Mais pour sa meilleure amie, ils jouaient tout de même un rôle, quand ils sortaient. Là, il ne s'agissait que de lui et de Charlie, personne d'autre. Et c'était libérateur. Sans doute un peu trop, peut-être qu'il ne devrait pas apprécier autant Charlie alors qu'il était sensé être dans une relation parfaite avec miss Blonde, et que la brune risquait un jour de se faire harceler parce que fatalement, elle était la colocataire de Sammy Stonem.
Mais Sammy faisait en sorte de ne plus y penser, du moins pour le moment, riant et tirant la langue de façon très réaliste au dos de Charlie - forcément . Le cinéma n'avait jamais été ce qu'il voulait faire de toute manière, il aimait la musique, faire passer ses émotions par ses chansons ... C'était cela qu'il appréciait dans son métier, bien plus que la célébrité qui lui était tombée dessus sans crier gare.  

La discussion dériva sur Gwen. La blonde, fausse petite amie d'Ismaël. En apparence, ils vivaient le parfait amour, avec un grand A, qui donnait des papillons dans l'estomac. Mais au lieu de papillons, de la violence. Il n'y avait eu entre eux que de la violence. Verbale pour commencer, sexuelle ensuite. Violence dans leur relation, ils ne vivaient que de cela, ils n'arrivaient à vivre que de ça. Mais au final, ils s'appréciaient. C'était sans doute le plus étrange dans leur relation: ils donneraient tout pour qu'elle finisse, mais sans l'autre, ils se sentaient seuls.
Ismaël sourit, quelque peu étonné de la tournure que prenait la conversation. Il savait très bien que Charlie ne portait pas Gwen dans son coeur, mais elle ne l'avait jamais connu si véhémente, ce qui avait de quoi l'étonner. Où se positionner face à ce discours alors que lui-même n'était pas loin de penser la même chose?
Mais c'est Charlie qui se chargea de régler la question en s'excusant platement. Mais il fallait bien qu'il dise quelque chose. Pour défendre la blonde .. Non?

" Au contraire, c'est à cause de ses parents qu'elle est comme ça. Elle n'est pas méchante, Gwen. Elle a juste toujours vécu dans le luxe, on lui a toujours tout donné... Sans l'habituer à donner en retour."

C'était la conclusion qu'il se faisait également. Quoique dans son genre, il n'était pas mieux, mais ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait avouer, même pas à lui-même.

Lorsqu'elle lui tapa la jambe, Sammy sourit.

" Je m'incline, toutes mes excuses, ta famille est parfaite j'en suis sûr !"  

Mieux que la sienne, sans doute, lui qui n'en avait plus ... Mais il s'était fait à cette idée, on aurait tort de croire qu'il en déprimait. Sa mère avait été tuée par "accident" ... C'était un fait. Longtemps il avait voulu retrouver le coupable mais au final, ça aurait avancé à quoi? De la prison? Génial, et la résurrection de sa mère ? Sûrement pas ...

La demande de Charlie le prit de court. Qu'est-ce qu'il trouvait à Gwen? Mis à part le fait qu'elle avait un talent fou pour lui mettre les nerfs tout en le rendant fou de désir? Non, rien ne lui venait ... Ces conneries d'âme soeur qu'il sortait dans toutes les interviews où ce genre de questions arrivaient, il en avait marre.

" Elle est douée. Elle partage la même passion que moi, alors ça rapproche. Elle cache beaucoup plus qu'elle ne montre d'elle ... Elle n'est pas ignoble avec tout le monde, loin de là, c'est une fille plutôt intelligente mais personne ne le voit à cause de son caractère. Et il y a des choses sur lesquelles on s'entend parfaitement, je n'ai pas besoin de plus. "

En réalité, si, il aurait besoin de plus. Une vraie relation. Mais c'était bien trop demandé à Judy.

_________________


Ismaël ♡


© Freedom.thief

Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 2681
arrivé(e) le : 15/04/2013
disponibilité pour rp : {2/3} - Maël ; Caleb ;
avatar : Emilia Clarke

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2415-charlie-i-ve-got-a http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2421-charlie-want-your-bad-romance

MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie Lun 26 Aoû - 1:09



Somewhere in the dark
Ismaël & Charlie.








La jeune femme se mordait légèrement la lèvre, ne comprenant pas pourquoi elle s’était permise autant de liberté… Charlie ou le don de sentir coupable pour un oui ou pour un non ! Aussi bien pour un chien qui venait de se faire renverser par une voiture que le réchauffement climatique ! Plus d’une fois on lui avait balancé à la figure qu’elle devrait réellement se faire suivre par un psy, et comme à son habitude Charlie avait demandé naturellement pourquoi ! Après tout elle n’en ressentait pas le besoin… Il est vrai que le fait d’avoir eu un père absent et un frère qui s’était barré à l’étranger pendant 5 ans, ça n’avait nullement aidé à sa confiance en elle, mais elle n’y pouvait rien si elle était gentille – trop sûrement – le genre vivant à bisounoursland, mais elle était très bien dans son monde, et au moins elle ne risquait pas de souffrir encore une fois… Il fallait reconnaitre que niveau chance, elle pouvait repasser aussi, elle avait toujours le don pour tomber sur les personnes les plus infectes de cette fichue planète et de ne rien voir… Absolument rien du tout, jusqu’au moment où elle se heurtait au mur de la réalité. Mais elle avait toujours su rebondir, trouvant du réconfort dans la cuisine, ou la musique. Principalement les morceaux de Sammy bien évidement ! Mais ce n’était pas le chemin il était célèbre donc j’aime sa musique, elle avait aimé sa musique bien avant qu’il ne soit aussi connu qu’à l’heure d’aujourd’hui. D’ailleurs elle éprouvait un plaisir égoïste à l’avoir pour colocataire.

D’un côté elle voudrait limite en faire une pancarte et l’avoir au tour du coup, mais de l’autre … Elle ne tenait pas tant que cela à mourir dans d’atroces souffrances ou être arrêtée tous les deux mètres pour qu’on lui pose des questions sur comment est Sammy au réveil, qu’est-ce qu’il prend au petit déjeuner ou autre. Et puis elle était une jeune femme si aimable et sociable qu’elle se laisserait embobiner par n’importe quel journaliste mal intentionné avec un savoir fait inné dans la façon de poser ses questions. Et au final ça finirait par lui retomber sur le coin du nez… Comme toujours ! Elle était trop expansive, trop bavarde… Comme là, elle prononçait un jugement qu’elle gardait pour elle et qui n’avait nullement sa place ici ! Après tout Gwen était la petite amie de Sammy, c’était mal venu ! « Au contraire, c'est à cause de ses parents qu'elle est comme ça. Elle n'est pas méchante, Gwen. Elle a juste toujours vécu dans le luxe, on lui a toujours tout donné... Sans l'habituer à donner en retour. » Ah bah au moins ça expliquait certaines choses, comme le fait qu’elle fasse comme chez elle… Enfin elle se disait ça d’un côté et de l’autre il venait de la faire s’enfoncer dans sa culpabilité un peu plus… Si cela continuait ainsi, elle allait lui préparer des cookies la prochaine fois qu’elle viendrait. Oui Charlie vivait dans son monde ! « J’ai manqué une occasion de me taire je crois ! » Elle avait dit cela sans le ton de reproche, juste une constatation, elle avait parlé trop vite et voilà ce qui en résultait.

C’était juste que Gwen avait le don pour la foutre en rogne, elle qui n’avait pas l’habitude de s’énerver ou d’exécrer quelqu’un ! Elle le cherchait aussi ! Le pire devait être lorsqu’elle Charlie devait supporter les ébats plus que bruyants de Sammy et Gwen. Ils étaient en couple quoi de plus normal ? Certes… Mais de là à hurler telle une truie qu’on égorge… Charlie finissait par attraper son ipod et partait faire un tour, qu’importe l’heure qu’il était. Et puis l’attitude qu’elle avait… Cela lui donnerait presque de l’urticaire, et pourtant elle s’en voulait d’avoir été aussi virulente, aussi mauvaise et ce gratuitement. Enfin le mieux était de ne plus y penser, après tout elle s’était excusée, et elle ne risquait nullement de le refaire ! « Je m'incline, toutes mes excuses, ta famille est parfaite j'en suis sûr ! » Charlie eut un léger rire « Vos excuses sont acceptés, mais que ceci ne se reproduise pas ! Le châtiment serait exemplaire ! » Oui elle était très crédible à dire ce genre de chose, il était évident qu’elle faisait extrêmement peur – ou pas –. « Elle est douée. Elle partage la même passion que moi, alors ça rapproche. Elle cache beaucoup plus qu'elle ne montre d'elle ... Elle n'est pas ignoble avec tout le monde, loin de là, c'est une fille plutôt intelligente mais personne ne le voit à cause de son caractère. Et il y a des choses sur lesquelles on s'entend parfaitement, je n'ai pas besoin de plus. » En fait, elle aussi elle se disait qu’elle aurait mieux fait de ne pas demander ! Non elle ne se faisait aucune illusion quant à son statut envers Sammy… Mais on ne savait jamais…

Mais alors après ça… Comment se prendre un coup en pleine tête et se faire taper dessus encore et encore… Le genre a touché le fond mais creuse encore ! Elle l’avait bien mérité ceci dit, elle aurait mieux fait de se taire ! « Vos formez le couple parfaitement assorti et complémentaire… C’est rare de nos jours… Mais je trouve que vous allez très bien ensemble ! » Bien sûr qu’elle le pensait, Charlie détestait mentir, elle préférait se taire plutôt que de dire n’importe quoi, et elle avait toujours trouvé qu’ils formaient un très beau couple… Cela avait le don de l’exaspérait d’ailleurs, autant qu’elle en était admirative… Et elle devrait arrêter d’admirer le sol de l’appartement, ça lui aurait évité d’apercevoir une chose avec 8 pattes velues se mouvant à son grès, et dont elle en avait la peur phobique. Elle poussa – bien malgré elle – un hurlement, et elle voulut dans un mouvement de panique se mettre debout sur le canapé, c’était sans compter sur le fait qu’elle était des plus douée, et elle réussit surtout à tomber littéralement sur Sammy, et elle tout ce qui sorti de sa bouche fut « Y’a une araignée une ENORME araignée ! ».




@destiny & Matrona.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Somewhere in the dark • Charlie

Revenir en haut Aller en bas

Somewhere in the dark • Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ ::  :: They used to be useful ~ :: Write me the past-