Partagez|

Le conte de fée d'une princesse nommée Léa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar



soa
posts : 179
arrivé(e) le : 03/03/2013
disponibilité pour rp : 2/2 (Robin & Rachel)
avatar : Toni Garrn

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 10:08



Léa Jade Tomassian
« spirit of adventure for ever, featuring Toni Garrn »


welcome, dude !

Nom Tomassian - Prénom(s) : Léa Jade - Âge : 23 ans - Date et lieu de naissance : 31 Octobre 1989 à Lyon- Nationalité : Française - Situation sociale : papa et maman sont aisés et moi je vis encore aux crochés de ma famille - Sexualité : hétérosexuelle - Vie amoureuse : célibataire depuis peu - Emploi, études : je viens de terminer mon master en LEA et j'ai envoyé des candidatures dans des maisons d'édition


Pourquoi avez-vous décidé de venir à Yellowsky ? Après être revenue de six mois au Mexique et avoir terminé mon master de LEA, j'ai décidé d'effectuer quelques changements importants dans ma vie. J'ai quitté mon copain, ma ville natale et je me suis envolée pour Londres pour aller rejoindre mon frère Nicholas et son colocataire et meilleur ami Robin. J'ai quelques vu sur des maisons d'éditions pour devenir traductrice et j'attend des réponses, croisons les doigts !

Et votre particularité, c'est quoi ? Je pense que ce qui a plu à Madame, ce n'est pas tant mes bonnes notes depuis toujours, mon amour des études ou des langues ou ma passion pour les voyages, que ma naïveté. Je sais qu'en soit, être naïf n'est pas une qualité extraordinaire. On ne demande pas à devenir quelqu'un de naïf quand on est petit, ce serait complètement stupide. Cependant, je pense que c'est mon côté "petite princesse" perdu au milieu du monde réel qui lui a plu, l'a amusé. Comment vais-je pouvoir survivre maintenant que je suis obligée de me débrouiller par moi même ? Mon chevalier servant n'étant plus à mes côtés, je vais devoir affronter ce monde bien cruelle toute seule. Est-ce que mon côté petite princesse naïve va en prendre un coup ? Vais-je me brûler les ailes dès la première semaine ? Vais-je ouvrir les yeux et m'endurcir ? Ce qui est amusant à voir c'est que je fonce tête baissé et le coeur vaillant dans cette aventure. Je n'ai pas peur, pourquoi aurais-je peur de toute façon ? Rien ne peut m'arriver, car même dans les pires situations, le prince charmant finit toujours par arrivée, à l'instar de la cavalerie, pour me sauver sur son beau destrier blanc ... C'est beau de rêver, n'est-ce pas ? Surtout que si encore je n'étais pas très attirante, ma naïveté serait juste pitoyable et peu intéressante finalement, mais mon joli minois risque de m'apporter beaucoup d'ennuis, plus que je ne pourrais le croire ...

Comment vous définiriez-vous ? J'avais encore gardé mon âme d'enfant quand mes parents se sont séparés et si vous voulez tout savoir je l'ai encore aujourd'hui. Je ne dis pas que je crois encore au Père Noël et que je crois aux contes de fée, mais j'ai envie de voir le meilleur dans ce monde plutôt que le plus triste. J'ai envie de croire que le bonheur existe et que le malheur n'est là que pour nous donner le vrai sens du mot bonheur parce que sans lui on ne serait pas qu'on a connu des moments heureux dans sa vie et qu'il y en aura encore pleins d'autres. Je sais qu'il existe des gens mauvais, qui font d'horribles choses, parfois c'est juste tromper sa copine ou coucher avec des filles sans chercher à savoir si elles peuvent avoir des sentiments pour eux, mais parfois c'est bien pire, meurtres, viols, kidnappings … J'ai vécu dans un monde féerique pendant longtemps, je l'ai quitté pour arriver dans le monde des adultes mais j'ai gardé avec moi mon âme d'enfant parce que je trouve que grâce à elle la vie est tellement plus colorée. J'aime faire la fête, chanter des chansons paillardes, rire, faire des conneries pour faire rire les autres. J'aime plaire et attirer les regards mais je reste aussi une jeune femme qui aime être protégée, câlinée et aimée. Je suis une grande gueule, je dis tout ce que je pense et je ne pense jamais aux conséquences ce qui me vaut parfois des ennuis. Je suis d'une nature rêveuse, trop selon les dires de ma famille et ça aussi ça me joue des tours, je suis d'une maladresse sans égale. J'aime voyager, découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes, j'ai une âme aventurière et rien ni personne ne pourra m'empêcher de partir au gré de mes envies. Je crois au grand amour, c'est certain, je pense qu'un jour, mon prince viendra, mais je n'ai pas envie de l'attendre bien sagement, au risque qu'il se perde en route ... Je veux vivre ma vie comme je l'entend, rester égale à moi même et si l'amour frappe à ma porte, je me ferais un plaisir de lui ouvrir, sinon au moins j'aurais vécu ma vie, sans avoir perdu de temps à attendre inutilement. Rêveuse, candide, à l'âme d'enfant, oui, mais je sais aussi être une femme fatale prête à tout pour obtenir ce que je convoite. Je suis prête à montrer les griffes pour protéger ma famille et j'ai beau croire que tous le monde est beau, je n'offre pas non plus ma confiance à tous le monde et quand on me trahit, je ne suis pas le genre de personne à revenir vers l'autre


tell me your story

Chapitre un : Il était une fois …

Il était une fois, dans un pays merveilleux, un roi et une reine aimaient de tous, qui attendaient un enfant pour la seconde fois. Leur premier enfant était un garçon, l'héritier du trône, le prince régnant Nicholas. Leur second enfant qui naquît sept en plus tard fut une petite fille qu'ils nommèrent Léa … Voilà comment je vis ma vie dans mon enfance, je m'en souviens exactement comme ça, j'étais la petite princesse, mon frère était un prince et mes parents des souverains. Nous vivions dans un monde féerique, remplie de fées, de princesses et de princes comme mon frère et moi, de trolls, de dragons, de démons que mon frère chassait tous les soirs de dessous mon lit pour que je puisse dormir en sécurité et tout un tas d'autres créatures magiques.J'étais chouchoutée de toute part et franchement j'adorais ça, je pensais que la vie c'était ça, être aimée et même presque vénérée par ses parents et par le reste du monde. Je ne me posais pas plus de questions, pour moi c'était normal, tout le monde m'aimait, que ce soit ma famille, proche ou éloignée, mes amis à la crèche puis à l'école, même ceux qui habitaient dans le quartier. N'importe où où j'allais tous le monde disait la même chose, enfin surtout les grandes personnes, « Oh qu'elle est belle, comment s'appelle-t-elle ? ... C'est un amour ... » Oui j'étais belle, j'étais une petite fille blonde, avec de grands yeux bleus, comme les princesses dans les dessins animés. Je pensais, naïvement je m'en rend bien compte aujourd'hui, que ce serait toujours comme ça, que je grandirais, que je deviendrais encore plus belle, comme les princesses, que mon frère succéderait à mon père et que moi je me marierais avec un beau prince, comme dans les contes de fée « Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants »... J'imaginais déjà ma vie dans un beau château, avec des serviteurs, des dames de la cours, des chevaux - j'adore les chevaux – des trompettes, des combats où personne ne meurt, de belles robes de princesses et tout ce qu'on peut trouver dans les contes de fée sauf que mon monde féerique s'écroula le jour où j'appris que le roi et la reine de ce pays merveilleux dans lequel je vivais aller divorcer. Les divorces il n'y en n'a pas dans les contes de fée, j'ai tenté de le leur dire mais comme toujours ils se sont contentés de me sourire en me disant que parfois dans le monde des grandes personnes, cela ne se passait pas toujours comme dans les contes de fée. Je me suis contentée de les regarder, chacun leur tour et je leur ai dis tout simplement « Alors je n'ai pas envie de grandir et d'être une grande personne » et je m'en suis allée dans ma chambre. Ce jour là j'ai arrêté de croire aux contes de fée, ce n'était que des mensonges et j'ai grandi ... même si je dois vous l'avouer … je suis quand même rester une princesse, au fond de mon cœur et aux yeux de ma famille !

Chapitre deux : Une nouvelle vie s'offre à moi …

Le divorce de mes parents fut prononcé assez rapidement, je crois qu'ils voulaient en finir tous les deux. Ma mère quitta Lyon pour emménager dans la Capitale et nous emmena avec elle, Nicholas et moi. Je n'avais pas très envie de quitter mon père, je n'étais pas franchement consciente du pourquoi de cette séparation et à chaque fois que j'ai posé la question on me disait simplement « C'est comme ça, c'est la vie ma chérie, parfois quand deux personnes s'aiment trop, elles usent tout leur amour trop vite et un beau jour il ne reste plus rien ... ». Je me rend bien compte aujourd'hui que ma mère ne savait pas trop quoi me dire et qu'elle pensait bien faire mais j'étais intimement persuadée que quand on aimait une personne il ne fallait pas trop l'aimait sinon on allait user trop vite son amour. J'ai réfléchie à tout cela pendant un long moment, cela m'inquiétais vraiment, je ne voulais pas que mes parents ou mon frère arrêtent de m'aimer un beau jour parce qu'ils m'ont trop aimer trop longtemps. Après un cauchemar je suis allée me glisser dans la chambre de Nicholas, qui m’accueillis comme toujours les bras ouverts, inquiet que je ne dorme pas et surtout inquiet de me voir si contrariée, si triste. Je lui racontais ce que m'avait dis notre mère quelques jours plus tôt et mes peurs et il me rassura. Il ne m'expliqua pas la vraie raison du divorce de nos parents mais il m'expliqua que ce n'était pas le même amour qui unissait papa et maman et eux et moi, que jamais leur amour ne pourrait se tarir tellement il était incommensurable. J'ai eu envie d'y croire alors je me suis accrochée à cette idée et d'une certaine façon, elle ne m'a jamais quitté. Je peux douter de tous et de tous le monde mais jamais je ne douterais de ma famille et de l'amour qu'ils peuvent avoir à mon égare, comme de l'amour que j'ai au leur.

La vie à Paris se déroula normalement, j'eus une nouvelle école où comme on pourrait s'y attendre je me suis fais rapidement des amis, je n'ai souffert d'aucun problème d'intégration. On allait à chaque vacances scolaires chez notre père et personnellement j'ai toujours été contente d'y aller, j'aime mon père, il était mon héros comme tous les pères sont les héros de leur fille je pense. J'étais sa princesse, sa petite fille et je ne me privais pas pour demander tout ce que je voulais, surtout tout ce que maman ne voulait pas m'offrir. Je n'étais pas pourrie gâtée mais franchement quel enfant ne profiterait pas de la situation ? J'ai déjà pas mon père à mes côtés quand je rentrais de l'école, il n'était pas là pour me border le soir, il ne me racontait pas d'histoire, il ne me soignait pas quand j'étais malade, il ne me consolait pas quand j'étais triste alors quand je l'avais pour moi j'en profitais un peu je l'avoue. Mais je vous rassure, je n'ai manqué de rien à Paris, ma mère et mon frère étaient là pour veiller sur moi et j'ai eu tous l'amour que je désirais.
Du côté de mon frère aussi tout se passa bien, il se fit rapidement à sa nouvelle vie Parisienne. Il grandit, tout comme moi, il commença à se maquiller, ne me demandez pas pourquoi, moi non plus je ne comprenais pas trop au début mais je trouvais ça très amusant et puis c'était mon frère il était beau avec n'importe quoi. Il commença à traîner avec un garçon et j'avais beau avoir sept ans de moi qu'eux, je le trouvais beau, non plus que beau, il ressemblait à un prince charmant ! Il était grand, il était brun, il avait un sourire à vous faire fondre, j'adorais l'entendre rire. Je ne sais pas si à cette époque on pouvait vraiment parler d'amour mais si on me l'accorde je dirais quand même que j'étais amoureuse de lui, comme une enfant peut l'être du moins. Les années passées et nous grandissions tous, Nicholas et Robin restaient inséparable et moi je restais inlassablement la petite sœur à leurs yeux alors que j'avais envie que Robin me voit autrement que comme une gamine. Ma mère a remarqué le « béguin » que j'avais pour Robin et elle me disait amusée que cela arrivait souvent, qu'elle aussi quand elle était plus jeune elle avait eu le béguin pour un des copains à son frère mais que ça me passerait avec le temps. J'en doutais pour ma part mais si elle le disait c'était qu'elle avait peut être raison non ? Fort heureusement pour moi, je ne voyais pas Robin souvent, il passait de temps en temps à la maison mais les deux comparses se voyaient souvent ailleurs, au lycée ou dehors, à faire les quatre cents coups, alors que moi je restais à la maison avec ma mère à faire des trucs de mon âge. Je finis par l'oublier et franchement ce ne fut pas plus mal, enfin je ne l'oubliais pas totalement, il existait toujours dans mon monde mais il était surtout devenu « le meilleur ami de mon frère » plus qu'une entité propre qu'y m'obsédait et je fus soulagée de voir que ma mère avait raison, les amours d'enfants ça arrive aussi vite que ça repart.

Chapitre trois : Et on grandit bien malgré nous …

Comme on pouvait s'y attendre, Nicholas obtint son bac et s'envola pour la fac, me laissant maman et moi seule à la maison. Ce fut un des pires moments de ma vie, car même si je savais qu'au fond il n'était pas si loin et qu'il pouvait passer nous voir régulièrement, il ne vivait plus à la maison, quand je rentrerais le soir il ne serait plus là, il ne me protégerait plus des monstres. Alors bien entendu cela faisait un moment que je ne croyais plus qu'il y avait des monstres sous mon lit mais si ça pouvait le faire revenir alors j'étais prête à le faire croire. Pour palier à se manque je me concentra exclusivement à mes études, je rentrais en sixième, j'étais devenue une grande fille, j'allais au collège, c'était une fierté pour ma mère et moi. J'eus d'excellentes notes tout au long de mon collège, j'eus mon brevet bien avant de le passer. A côté je pratiquais la danse de façon régulière et j'allais de temps en temps prendre des cours d'équitation, essentiellement pour sortir de Paris, pour « prendre l'air » comme disait maman. J'en faisais aussi à Lyon mais de façon plus exceptionnel, on préférait aller à la piscine ou faire du vélo ensemble.
Après le collège vint le lycée, j'étais la meilleure de ma classe et je dois vous avouez que je prenais grand plaisir à étudier mais à la différence du collège, j'avais décidé de m'amuser aussi pour ne pas rater ma jeunesse. J'avais un groupe d'amis soudés, on faisait les quatre cents coups ensemble, on allait à des concerts, allait en boîte, on s'amusait de tout et de rien. Mon meilleur ami & moi étions très proches mais à cette époque je ne le voyais pas autrement que comme un ami. J'avais beau être devenu une très belle jeune fille, j'étais restée très sage côté garçons, j'aimais plaire mais je ne profitais pas de cet atout pour coucher à tout va, j'avais envie que ma première fois soit avec quelqu'un à qui je tenais vraiment et ce fut le cas, mais après le lycée. Je terminais le lycée sans l'avoir vu passer, j'obtins mon bac avec mention très bien et je voyais s'ouvrir devant moi un grand avenir, en tout cas c'était ce que j'espérais, mais encore incertain. Je décidais que j'allais retourner vivre à Lyon, mes amis ne comprirent pas trop pourquoi alors qu'il y avait les meilleures facs à Paris mais j'avais envie de me rapprocher de mon père, j'avais besoin de lui dans ma vie, j'avais besoin d'une image masculine que j'avais perdu quand mon frère parti de la maison et même si on se voyait régulièrement, ce n'était plus pareil. Mon meilleur ami décida de venir avec moi, il ne voulait pas me voir seule dans une grande ville et même s'il savait que j'y allais régulièrement et que je n'étais pas du genre à rester seule dans mon coin bien longtemps, il avait ce besoin de rester avec moi. Il partit en fac de Médecine et moi en fac de Langues, j'ai toujours été très curieuse par nature et j'avais envie de découvrir d'autres langues, d'autres pays, d'autres us et coutumes. Je pris Anglais première langue, Espagnol en seconde langue et Portugais en troisième. J'aurais pu faire Allemand, Chinois, Japonais ou je ne sais quoi encore, mais j'ai toujours été une grande fan de l'Amérique du Sud alors je me suis dis que l'Espagnol et le Portugais m'aiderais mieux quand j'irais que l'Allemand ou le Mandarin. Ma vie à Lyon fut pleines de rebondissement, mon amitié avec mon meilleur ami se transforma en amour, il m'avoua qu'il m'aimait depuis longtemps mais avait trop peur de gâcher notre amitié pour me le dire. Je me rendis compte que je tenais beaucoup à lui et que je l'aimais aussi. Nous nous mîmes ensemble et pendant toutes la durée de mes études nous formions un très beau couple. Je pensais que c'était l'homme de ma vie et le fait qu'il est été le seul ne me dérangeait nullement, dans les contes de fée les princesses aussi ne connaissent que leur prince charmant et cela ne leur pose aucun problème. Mes études se passèrent sans aucun problème, je passais mes 6 derniers mois de Master au Mexique pour terminer ma thèse et quand je revins pour la soutenir je me rendis compte que comme m'avais dis ma mère pour expliquer son divorce « C'est comme ça, c'est la vie ma chérie, parfois quand deux personnes s'aiment trop, elles usent tous leur amour trop vite et un beau jour il ne reste plus rien ... » et c'était ce qu'il s'était produit, j'avais aimé Alex, peut être un peu trop passionnément, allez savoir, et maintenant c'était fini. Notre séparation fut douloureuse, surtout pour lui mais c'était le mieux pour nous deux, on avait vécu 5 belles années ensemble, cela ne servait à rien de continuer si c'était pour les gâcher par des disputes, des tromperies et autres. Je quittais Lyon pour retourner à Paris, je me disais que ce serait plus facile pour Alex si j'étais loin de lui.

Chapitre quatre : Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants … ou pas !

Arrivée à Paris, j'ai vécu quelques semaines chez ma mère, c'était sympa, cela faisait un moment que je n'étais pas restée aussi longtemps avec elle, mais je sentais que je n'étais plus à ma place ici. J'adore Paris, ce n'est certes pas ma ville de naissance, mais j'ai vraiment vécu de très beaux moments à Paris. J'ai rencontré Alex avec qui j'ai eu de très beaux souvenirs mais je crois qu'il est temps pour moi de tourner définitivement la page sur cette histoire et sur ma vie d'avant. Moi qui adore voyager, j'ai encore de nouveau la bougeotte, et après avoir passé 6 mois au Mexique, je me dis que ce serait bien d'aller voir du pays. Je pourrais retourner au Mexique, j'ai encore des amis là bas qui seraient ravie de me revoir mais bon frère me manque, j'ai envie de passer du temps avec lui. Et puis je dois avouer que Yellowsky m'intrigue beaucoup, il m'en a tellement parlé que j'ai envie de à mon tour d'y faire un tour, de voir de mes yeux ce que c'est alors j'ai envoyé ma candidature à Madame. C'est assez étrange de devoir se vanter dans une lettre à une personne que tu ne connais pas. Bon vous allez me dire c'est comme une lettre de motivation pour un job, sauf que là, on ne sait pas du tout qui est cette personne. Finalement j'ai été accepté et j'ai pu donc aller rejoindre Nicholas et son meilleur ami Robin. Pour le moment je vis chez eux, on verra après pour me trouver un petit appartement quand j'aurais un travail et que je connaîtrais un peu mieux le coin. Et puis vivre avec mon frère, ça va me rappeler notre enfance, ça va être trop cool. Le plus dur en fait dans l'histoire, ce n'est pas de se faire à la langue anglaise, je vous rappelle que j'ai fais des études de langue, je n'ai aucun problème avec ça, ce sera surtout de vivre en coloc' avec Robin. Vais-je encore avoir une certaine attirance pour lui ? Si j'avais su quand j'étais enfant qu'un jour je vivrais dans le même appart' que lui, je crois que je serais restée accrocher à mon rêve de finir ma vie avec lui. Enfin heureusement que j'ai tourné la page et que je suis passée à autre chose, sinon ça risquerait de compliquer un peu les choses. Comment la cohabitation va-t-elle se dérouler ? Vais-je ressentir de la jalousie face aux relations d'un soir de mon frère ? Et Nicholas, le jaloux invétéré, comment va-t-il gérer cette colocation ? Lui qui déteste qu'on touche à sa précieuse petite sœur, va-t-il être serein que je vive avec son meilleur ami et coureur de jupons comme lui ? Non, Nicholas m'a déjà bien mis en garde contre Robin Il l'adore mais il sait aussi qu'il est aussi volage que lui alors il est hors de question qu'il touche à sa petite sœur. Je vois que rien n'a changé avec mon frère, il me surprotège trop, comme si j'étais en sucre. C'était mignon quand j'étais gosse mais ça risque d'être pesant à la longue si je ne peux rien faire. Mais bon c'est mon frère, il restera lui même et au fond je n'ai pas envie que ça change, je suis une princesse à ses yeux et il veut que j'ai un prince, un homme qui me mérite et visiblement ce n'est pas le cas de ce cher Robin.
Arrivée à Paris, j'ai vécu quelques semaines chez ma mère, c'était sympa, cela faisait un moment que je n'étais pas restée aussi longtemps avec elle, mais je sentais que je n'étais plus à ma place ici. J'adore Paris, ce n'est certes pas ma ville de naissance, mais j'ai vraiment vécu de très beaux moments à Paris. J'ai rencontré Alex avec qui j'ai eu de très beaux souvenirs mais je crois qu'il est temps pour moi de tourner définitivement la page sur cette histoire et sur ma vie d'avant. Moi qui adore voyager, j'ai encore de nouveau la bougeotte, et après avoir passé 6 mois au Mexique, je me dis que ce serait bien d'aller voir du pays. Je pourrais retourner au Mexique, j'ai encore des amis là bas qui seraient ravie de me revoir mais bon frère me manque, j'ai envie de passer du temps avec lui. Et puis je dois avouer que Yellowsky m'intrigue beaucoup, il m'en a tellement parlé que j'ai envie de à mon tour d'y faire un tour, de voir de mes yeux ce que c'est alors j'ai envoyé ma candidature à Madame. C'est assez étrange de devoir se vanter dans une lettre à une personne que tu ne connais pas. Bon vous allez me dire c'est comme une lettre de motivation pour un job, sauf que là, on ne sait pas du tout qui est cette personne. Finalement j'ai été accepté et j'ai pu donc aller rejoindre Nicholas et son meilleur ami Robin. Pour le moment je vis chez eux, on verra après pour me trouver un petit appartement quand j'aurais un travail et que je connaîtrais un peu mieux le coin. Et puis vivre avec mon frère, ça va me rappeler notre enfance, ça va être trop cool. Le plus dur en fait dans l'histoire, ce n'est pas de se faire à la langue anglaise, je vous rappelle que j'ai fais des études de langue, je n'ai aucun problème avec ça, ce sera surtout de vivre en coloc' avec Robin. Vais-je encore avoir une certaine attirance pour lui ? Si j'avais su quand j'étais enfant qu'un jour je vivrais dans le même appart' que lui, je crois que je serais restée accrocher à mon rêve de finir ma vie avec lui. Enfin heureusement que j'ai tourné la page et que je suis passée à autre chose, sinon ça risquerait de compliquer un peu les choses. Comment la cohabitation va-t-elle se dérouler ? Vais-je ressentir de la jalousie face aux relations d'un soir de mon frère ? Et Nicholas, le jaloux invétéré, comment va-t-il gérer cette colocation ? Lui qui déteste qu'on touche à sa précieuse petite sœur, va-t-il être serein que je vive avec son meilleur ami et coureur de jupons comme lui ? Non, Nicholas m'a déjà bien mis en garde contre Robin Il l'adore mais il sait aussi qu'il est aussi volage que lui alors il est hors de question qu'il touche à sa petite sœur. Je vois que rien n'a changé avec mon frère, il me surprotège trop, comme si j'étais en sucre. C'était mignon quand j'étais gosse mais ça risque d'être pesant à la longue si je ne peux rien faire. Mais bon c'est mon frère, il restera lui même et au fond je n'ai pas envie que ça change, je suis une princesse à ses yeux et il veut que j'ai un prince, un homme qui me mérite et visiblement ce n'est pas le cas de ce cher Robin.
Actuellement j'attend quelques réponses, je croise les doigts, mais je le sens bien, j'ai un excellent niveau dans les langues, je suis persuadée que je pourrais aisément être une très bonne traductrice d'ouvrages en tout genre. Je ne m'attend pas à ce qu'on me confie les Best-Sellers de l'année dès mon premier mois, mais après avoir fait une dizaine de livres de cuisines ou de voyages, ils finiront bien par me donner ma chance ... non ?



beautiful g33k, we love you !

Pseudo : Naïa - Identité : une Dorade - Âge : 25 - Type de personnage : inventé - Comment avez-vous découvert le forum ? par Dem' il y a quelques temps déjà - Quelle sera votre fréquence de connexion ? Tous les jours - Comment définiriez-vous le forum, là, à chaud ? Mortellement ennuyant c'est pour ça que je fais un DC, je suis maso :/


Dernière édition par Léa J. Tomassian le Dim 3 Mar - 16:21, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 9350
arrivé(e) le : 24/04/2012
disponibilité pour rp : CHILD + CALVIN (+ KNOX + DEMY)
avatar : DOUTZEN KROES.

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t22-primrosae-si-tu-veux http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2908-primrosae-et-construire-un-empire-juste-pour-ton-sourire

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 10:14

(re)Bienvenue parmi nous Léa I love you
Bon courage pour ta fiche !

_________________


From underneath the trees, we watch the sky, confusing stars for satellites. I never dreamed that you'd be mine but here we are, we're here tonight. If they could love like you and me, imagine what the world could be.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



sp
posts : 8729
arrivé(e) le : 11/09/2012
disponibilité pour rp : Close. (ERWAN, DADDY, EULALIE).
avatar : Keira Knightley

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t914-lisbeth-you-can-t-c http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t919-it-s-only-after-we-ve-lost-everything-that-we-are-free-to-do-anything#21954

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 10:40

Welcome back .
Bon courage pour ta fiche jolie blonde .

_________________



    ⊹ Frozen as snow.
    You must be a sorcerous cause you just did the impossible, gained my trust. Don't play games, if you fuck me over, if I get burnt, I'll show ya what it's like to hurt cause I've been treated like dirt befo' ya. And love is "evol", spell it backwards, I'll show ya. Nobody knows me, I'm cold, walk down this road all alone. It's no one's fault but my own, it's the path I've chosen to go. I show no emotion what'so ever, so



Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 3642
arrivé(e) le : 25/09/2012
disponibilité pour rp : 4/4 (Lula/Galahad & Clyde & Daryl & Niklaus) + Sms Bonnie & Galahad
avatar : Billie - perfect - Piper

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1064-you-took-my-hand-y http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1648-lyra-i-will-keep-on-doing-mistakes-until-the-day-that-you-ll-love-me-v2

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 10:44

Re-bienvenue Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



soa
posts : 179
arrivé(e) le : 03/03/2013
disponibilité pour rp : 2/2 (Robin & Rachel)
avatar : Toni Garrn

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 10:46

Merci les filles I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 11:03

Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 5290
arrivé(e) le : 06/05/2012
disponibilité pour rp : FULL ( RACHEL + DADDY A. + LANA + ANA + PRIM) (à écrire: IVAN)
avatar : Luke Worrall

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t47-russian-roulette-sam http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t98-s-demyan-armyanski-les-deux-facettes-d-un-meme-reflet

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 12:46

Rebienvenue ma Naïade ♥.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



ffl
posts : 380
arrivé(e) le : 28/02/2013
disponibilité pour rp : ASK AND SEE (SAMMAËL+TRIO) NEXT (LULLABY)
avatar : Logan Lerman

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 13:43

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar



soa
posts : 179
arrivé(e) le : 03/03/2013
disponibilité pour rp : 2/2 (Robin & Rachel)
avatar : Toni Garrn

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 13:49

Merci les loulous
Revenir en haut Aller en bas
avatar



kftw
posts : 9811
arrivé(e) le : 13/09/2012
disponibilité pour rp : Full - Aaron & Marla ; Dimitri ; Dexter ; Henry
avatar : Scarlett Johansson

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t936-zelda-il-y-a-deux-s http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t956-zelda-the-world-will-end-in-5-minutes-please-log-out

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Dim 3 Mar - 23:25

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 5290
arrivé(e) le : 06/05/2012
disponibilité pour rp : FULL ( RACHEL + DADDY A. + LANA + ANA + PRIM) (à écrire: IVAN)
avatar : Luke Worrall

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t47-russian-roulette-sam http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t98-s-demyan-armyanski-les-deux-facettes-d-un-meme-reflet

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Lun 4 Mar - 17:20

Je n'avais pas vu que tu avais fini excuse moi ><.
Je trouve ta fiche parfaite *-* J'ai hâte de voir ce que ça va donner, Léa à Yellowsky :3
Donc je te valide avec plaisir, tu connais le chemin de réservation des avatars, des métiers, des liens etoussatoussa
Revenir en haut Aller en bas
avatar



soa
posts : 936
arrivé(e) le : 14/08/2012
disponibilité pour rp : OPEN BAR
avatar : Freida Pinto

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t761-k-s-enola-bronte-th http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t780-k-s-enola-bronte-is-it-safe

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Lun 4 Mar - 17:49

REBIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
avatar



soa
posts : 179
arrivé(e) le : 03/03/2013
disponibilité pour rp : 2/2 (Robin & Rachel)
avatar : Toni Garrn

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa Lun 4 Mar - 17:55

Haan merci ma Cy'

Merci belle Enola

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le conte de fée d'une princesse nommée Léa

Revenir en haut Aller en bas

Le conte de fée d'une princesse nommée Léa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Conte de Noel et autres nouvelles
» Un conte d'Arfhëll Lutin ou une farce !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: i call them friends-