Partagez|

- C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité




MessageSujet: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Sam 2 Mar - 16:30

Bonnie & Jo & Amaury♥️



Cette après-midi rentrait dans la boîte intitulée "Après-midi avec Jo". Elle allait rejoindre les nombreuses après-midi que contenait déjà cette boîte. Parce que Jo et moi, c'était pas du neuf. J'étais certain que même Benoît XVI était plus jeune que mon amitié avec Jo. Ça remonte à quand on était des petits enfants, tout jeunes, inoffensifs et sans défenses, et que nous étions voisins. Ah la la, c'était le bon temps. Quand on s'en foutait que l'eau chaude soit coupée, et qu'on disait "C'pas grave, on va aller à la piscine pour prendre notre douche !" Si seulement je pouvais rester un gamin... Je veux dire, un vrai gamin, pas seulement dans la tête. Parce que ça... Je le suis déjà.

Grâce à Jo, j'avais rencontré une fille extra qui était devenue mon amie en un quart de secondes, à peine. Bonnie était une actrice, assez talentueuse d'après ce que m'avait dit mon ancienne voisine, et carrément adorable. Et devinez quoi ? Tout comme moi et ma rousse préférée, c'est une grosse dingue de Harry Potter. Ce qui tombe super bien, parce que bon, je ne me contente pas d'être un dingue de cette sage merveilleuse. C'est bien pire que ça encore.

Comme j'adore déconner et qu'il m'arrivait assez souvent d'avoir des idées givrées, j'avais très gentiment demandé à mes deux amies de me rejoindre au lac du quartier pour l'après-midi. J'adorais les lac, même si j'ai été effrayé par l'eau pendant plus de la moitié de ma vie. Ça me faisait penser à la piscine qu'on avait dans le jardin, et à moi et ma soeur en train de faire les marioles dans l'eau... Nostalgie, quand tu nous tient. Qu'est-ce qu'elle me manquait.

J'arrivais donc au lac, avec une grosse boîte sous le bras. Je savais exactement la réaction que Bonnie et Jo aurait en me voyant ouvrir cette boîte. Mouhaha, ça allait être très drôle. Je marchais lentement, prenant le temps d'admirer un peu le cadre et de sentir l'odeur des pins. Tellement beau comme phrase. J'arrivai au bord du lac, et m'assit en tailleur. Y avait plus qu'à attendre. J'époussetai mon jean, retroussai les manches de mon pull à pois. Vivement qu'elles arrivent, que j'arrête de m'ennuyer !

Spoiler:
 


Dernière édition par Amaury G. Jenkins le Mer 20 Mar - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Mar 12 Mar - 12:51


there's got to be a break in the monotony


    Le bonheur. Tout n'était qu'une question de bonheur. C'est pour cela qu'il était le sujet favori de la moitié des chansons qui passaient, qu'il était utilisé dans des livres où l'on vous expliquez comment l'atteindre, qu'il était mis à toutes les sauces par des gens qui semblaient ignorer son sens... Le bonheur était surexploité, usé, à tel point qu'il perdait tout son sens. Mais on ne pouvait pas blâmer les gens qui le recherchaient désespérément. Car il suffisait de le connaître une fois pour vouloir y goûter encore et encore. Jo avait trouvé le sien, et l'avait perdu. Une histoire banale, en somme, celle de millions d'êtres humains. Cela ne voulait pas dire qu'elle arrivait pourtant à relativiser. Tous les matins lui semblaient gris. Elle n'avait plus l'envie de se lever, plus l'envie d'affronter la journée.

    Avec tout ce qu'il se passait en ce moment, Jo n'avait pas eu énormément de temps à consacrer à ses amis dernièrement. Elle avait passé le plus clair de son temps à étudier, aider Camille pour ses devoirs ou assister à des cours ennuyeux. Depuis peu, la rousse n'était plus vraiment souriante et était d'une humeur massacrante. Personne n'était capable de la supporter plus de deux heures, il fallait vraiment qu'elle prenne l'air sous peine d'être bonne à enfermer. Sa vie était un désastre des plus total depuis qu'elle avait appris pour son meilleur ami. Pourtant ce n'était pas le genre à pleurer et à se goinfrer devant une comédie romantique à cause d'un mec. Non vraiment, elle ne se reconnaissait plus ! Il semblait avoir élu domicile en son esprit constamment. Dorian lui appartenait. C'était SON meilleur ami. Le sien. Et pas le petit ami de madame je travaille dans un cirque. Alors plutôt que de rester enfermée dans son appartement à se morfondre, elle avait finalement décidé de sortir. Et voir Amaury. Son meilleur ami en quelque sorte. Celui qu'elle connaissait depuis l'enfance, ce garçon qui lui redonnait toujours le sourire, même quand il ne le faisait pas exprès.

    Alors, ressentant un besoin maladif de se changer les idées et de voir quelqu'un qui tenait à elle au moins autant qu'elle tenait à lui, elle n'y avait pas repensé à deux fois et avait décidé de rejoindre Amaury au lac. Régulièrement ils passaient leur après-midi ensemble à parler de tout et de rien. Parfois, ils pouvaient parler des heures durant de leur passion commune pour Harry Potter. A vrai dire, elle se souvenait encore du premier jour où elle l'avait remarqué dans le jardin voisin. Ce blondinet à l'air perdu, qui avait un accent drôlement bizarre et tendance à rester plutôt seul la plupart du temps. En y repensant, c'était fou de voir la rapidité avec laquelle ils s'étaient bien entendus. Une réelle amitié était née entre eux, et ce n'était pas près de se terminer. La jeune femme sorti alors de son appartement en courant, elle était en retard mais ce n'était pas vraiment dans ses habitudes. Bien au contraire, la jeune femme aimait les choses propres et rangées (ce qui n'était pas le cas avant que Camille soit là !), elle n'était jamais en retard et avait même tendance à être toujours un peu en avance mais pour une fois elle n'avait pas entendu son réveil épuisée par ses révisions de la vieille. Une fois dans l'ascenseur, elle enfila sa veste en attachant ses cheveux. Elle lâcha un soupir en réalisant qu'elle allait devoir courir sur la route pour arriver à l'heure au lac. Elle sorti de l'ascenseur en courant, et courut le plus vite possible jusqu'au lieu de rendez-vous qui se situait à plusieurs rues d'ici. Une fois devant l'entrée du lac, elle reprit son souffle réalisant au fil des respirations que le sport n'était pas du tout fait pour elle. Bien au contraire.
    Citation :
    To : Bonnie la souris
    On se rejoint au lac vers 15:00 belle blonde. Ne sois pas en retard. Amaury risque de criser sinon.

    - Salut beau blond. lança la rousse en ébouriffant les cheveux du jeune homme une fois qu'elle fut à sa hauteur. Le simple fait de le voir lui rendait le sourire ! Ah ce qu'il était bon de revoir sa petite tête. - Bonnie ne devrait pas tarder et ... La boite que tenait le blondinet attira le regard de Jo. Le connaissant, elle devait contenir un sacré truc et le large sourire du jeune homme ne faisait que confirmer cela. - Il y a quoi la-dedans ? Ouvre cette boîte veux-tu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 1485
arrivé(e) le : 25/02/2013
disponibilité pour rp : Close. (CLYDE, ALEC).
avatar : Jennifer Lawrence

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2129-bonnie-she-s-a-kil http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2132-bonnie-she-s-a-cereal-killer

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Mar 12 Mar - 17:31


That’s totally barbaric !



    Avec une difficulté sans nom, les rayons de soleil qui transperçaient les volets de la chambre depuis un moment déjà eurent enfin pour effet de réveiller la belle blonde endormie. La jeune femme ouvrit les yeux, encore à moitié endormie et ne comprenant qu’à moitié ce qui se passait. Il était trop tôt, elle ne voulait pas se lever. Tous ses muscles lui criaient de rester allongée sous peine de ne pas supporter le poids de son corps.
    Encore cinq minutes, se dit-elle avant de se rendormir aussitôt.
    Si Bonnie avait autant de mal à se lever, c’était que la veille, la demoiselle avait veillé assez tard. Rien d’exceptionnel en soi mais pourtant suffisant pour la clouer au lit le lendemain. Travailler jusqu’à pas d’heure allait finir par la tuer, ce n’était pas humain de faire répéter des élèves – être sensibles et fragiles – jusqu’à deux heures du matin. Mais après tout, peut-être était-ce la clé de la réussite, et la jeune femme était prête à tout pour se faire reconnaitre pour ses talents d’actrice plutôt que par son nom. Elle prenait donc sur elle, et faisait absolument de son mieux pour ne pas s’écrouler sous la pression que lui infligeaient les cours. Après une vaine tentative pour se lever, la blonde se rallongea dans son lit en s’étirant de tout son long avant d’attraper son téléphone portable. 2 nouveaux messages.

    Citation :
    From : Amau le veau
    N’oublie pas le rendez-vous avec Jo ! Je vous prépare une petite surprise alors ne soit pas ENCORE en retard.

    Elle, en retard ? Jamais ! Elle avait juste un terrible problème avec son réveil c’est tout… C’était la première à être à l’heure pour les rendez-vous dans l’après-midi sinon… Enfin, en général.

    Citation :
    From : Vieille Rousse
    On se rejoint au lac vers 15:00 belle blonde. Ne sois pas en retard. Amaury risque de criser sinon.

    Oh, les deux s’y mettaient en plus ! Ils s’étaient vrai bien trouvés dis donc…Pour autant, les deux SMS eurent pour effet immédiat de faire sourire Bonnie pour la simple et bonne raison que passer un après-midi avec ses deux fans d’Harry Potter préférés était toujours quelque chose de magique. Nul besoin de vivre à Hogwarts ou à Hogsmeade pour comprendre que la magie était également présente autour d’eux. Furtivement, Bonnie jeta un coup d’œil aux messages une nouvelle fois et faillit lâcher son portable par terre lorsqu’elle se rendit compte de l’heure qu’il était. 14h49. Eh merde, elle allait encore être en retard ! Il fallait vraiment qu’elle remédie à ce problème un jour ! La belle se hâta donc pour se préparer avec une certaine panique. Chemise, jupe, basket, cravate Gryffondor, robe de sorcier, baguette magique et elle fut fin prête pour partir en direction du lac. 14h53, elle avait fait vite, elle était presque fière d’elle. Le lac n’était plus très loin, heureusement que Yellowsky n’était pas aussi grand que Chicago car dans le cas contraire elle se serait tirée en balle en pleine tête. 15h02. Une fois à hauteur du lac, la belle enfila la robe de sorcier qu’elle avait fourré dans son sac. Il était juste impossible de passer une journée spéciale Harry Potter si elle ne ressemblait pas à une parfaite élève de Gryffondor.

    - DESOLEE DU RETARD !, cria-t-elle lorsqu’elle vit une tête rousse au loin.

    Ce qui était bien avec Jo, c’est qu’on la repérait à des kilomètres avec une telle chevelure. Bonnie se rapprocha doucement des deux autres avant de s’asseoir à son tour.

    - Alors, que nous réserves-tu Amau le veau ?

    Connaissant son ami, il était vraiment capable de tout. Il avait déjà ramené un crapaud en criant ‘TREVOR !’ une fois donc elle avait de quoi s’inquiéter.

    - Oh, une boîte. C’est qu’on va bien s’amuser avec ça, dit-elle après avoir vu l’objet que tenait Amaury dans ses mains. Alohomora !,lança-t-elle en boitant sa fausse baguette magique sur la serrure de la boîte.

    Bien évidemment, il ne suffisait pas de pointer un bout de bois et de crier une formule magique pour que ça fonctionne, mais c’était juste histoire de se mettre dans l’ambiance.

    - Ah, échec cuisant. J’oubliais que c’est Hermione la spécialiste en sortilèges or je ne suis que le pauvre Harry dans l’histoire, lança-t-elle en feignant sa déception. Maintenant que tu as montré ta supériorité Hermaury, je te prie de bien vouloir ouvrir cette boîte.

_________________

.
Bonnie Helena Ophelia Kershaw-Carter > Looks like a girl, but she's a flame. So bright, she can burn your eyes, you better look the other way. You can try but you'll never forget her name, she's on top of the world, hottest of the hottest girls.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Mer 20 Mar - 21:21

Bonnie & Jo & Amaury♥



Je rajustai ma cravate rouge et or quand j'entendis une voix familière derrière mon dos. Beau blond ? Il me semblait que c'était la première fois que je l'entendais m'appeler ainsi. Je ne pus m'empêcher de pouffer avant de me retourner pour lui faire face. Je me levai dans un mouvement gracieux digne d'un flamant rose tout en tournant sur moi-même, et rajustai mes lunettes ronds sur mon nez. Ben ouais, j'avais fait des efforts. « Salut, la rousse. » Je replaçai mes soyeuses mèches blondes correctement, puisqu'elle avait tout fait foiré cette fripouille, et en profitai pour lui faire de même. VENGEANCE. Je lui souris, heureux de la voir et de voir qu'elle semblait heureuse elle aussi. Je me rendis compte que dix ans plus tôt, on devait sûrement en train de faire les cons dans nos jardins, les balais brosses de nos mères respectives entre nos jambes et nos bout de bois dans les mains. Qu'est-ce qu'on était cons. Jésus. Le pire, c'est que rien n'avait changé depuis. On était toujours aussi cons.

Alors qu'elle me prévenait que Bonnie, sa grande amie qui était devenue la mienne par la suite, n'allait pas tarder à arriver, elle s'auto-censura quand elle vit ma superbe boîte en bois. Curieuse comme elle était, elle s'empressa de me demander ce qu'il y avait dedans, me priant poliment et pas du tout naturellement de l'ouvrir. Un mini sourire sur les lèvres, que seule elle pouvait tenter de trouver car elle savait comment je réagissais à ses phrases chelous, je secouai mon index droit devant ses yeux et faisant ce petit bruit avec ma langue pour dire non, vous voyez de quoi je veux parler ? « Un peu de patience, petite demoiselle pressée. On va attendre l'autre folasse pour ouvrir la boîte. » Je ne pouvais m'empêcher d'étaler un sourire grand comme une banane sur mon visage boutonneux. Je savais très bien qu'elle bouillonnait, et qu'elle mourait d'envie de savoir ce que ma boîte contenait, et je prenais un malin plaisir à la faire patienter. Mouhaha. Je haussai les sourcils, certain que ça allait encore plus l'énerver. J'étais maléfiquement diabolique.

Un énorme "DÉSOLÉE DU RETARD" me força à se retourner, plus vite que je ne l'avais jamais fait. Elles pouvaient pas arriver du même côtés, ces chieuses ? A cause de cette blondasse qui s'approchait de nous, j'étais persuadé que je ne pourrais plus bouger la tête avant pas mal de temps. Tout comme Jo et moi, notre Bonnie préférée s'était vêtue de la plus parfaite manière qu'il soit pour un rendez-vous qu'il soit : chemise blanche, cardigan en cachemire gris, jupe plissée et cravate Gryffondor. Extra. Je sentis un sourire encore plus large que celui que j'arborais déjà s'étendre sur mes lèvres, ravi qu'elles aient joué le jeu toutes les deux. Qu'est-ce que les gens devaient nous prendre pour des tarés. Mais bon, si on devait s'arrêter à ce que les gens pensaient de nous, on était mal barrés. En tous cas, moi, je ne m'en occupait jamais. « Nan nan, on t'excuses pas, nan. » Je croisai les bras et fis la moue, faussement indigné. « Je vais vous transformer en montre, Miss Carter. Cela pourra peut-être vous aider à arriver à l'heure. » Je m'approchai d'elle lentement, la bouche en coup de poule et les yeux plissés, et lui ébouriffa les cheveux à elle aussi, histoire de faire bonne mesure. « Je rigoleuh ! »

Encore une fois, je secouai la tête et soupira. « Quel esprit fermé que tu as, jeune ignorante. Ce n'est pas une simple boîte. C'est bien plus que ça encore. » Je serais incapable de vous décrire la tête que je fis alors, mais je voulais qu'elle veuille dire "T'es intriguée, hein ?" Mais vite cet air disparu de mon visage, parce que Bonnie me fit mourir de rire en essayant vainement d'ouvrir la boîte avec un Alohomora raté. Je sentais qu'à la fin de la journée, j'allais finir avec un entorse des côtes tellement j'aurais ris. Mais ça servait à ça les amis. A se faire mal aux côtes. « Comme je vois que vous êtes aussi impatientes l'une que l'autre, je vais ouvrir ma boîte aux trésors. » Ca sonnait vraiment bizarre comme phrase. Hermaury entra en scène et dans un fort "ALOHOMORA !", j'ouvris le couvercle de ma boîte, révélant ainsi un jeu d'échec que mes deux camarades se devaient de connaître. « Alors ? Heureuse ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Dim 7 Avr - 9:37


there's got to be a break in the monotony


    Comme à son habitude, Bonnie allait être en retard. La blonde et la ponctualité n'était pas amies. Depuis qu'elle la connaissait, Jo ne l'avait jamais vu à l'heure. C'était tout de même un monde ! La rousse ne comprenait pas les gens en retard elle qui était réglée comme une horloge. Certes il fallait qu'elle se lève au moins trois heures avant un rendez-vous pour arriver à temps mais elle y parvenait toujours. Aujourd'hui, elle s'était levée aux aurores. D'une part parce qu'elle était bien trop excitée pour faire la grasse matinée et d'autre part parce qu'elle devait emmener Camille à l'école. Etre mère l'obligeait à bien des choses et celle-ci faisait partie de ses nombreuses obligations. Après avoir déposé son fils, elle était passé chercher sa cape de sorcier chez le teinturier. L'homme l'avait regardé étrangement ... Il avait sans doute pensé qu'il s'agissait d'un déguisement pour un enfant mais il réalisa bien vite qu'en réalité, cet accoutrement appartenait à la jolie rousse. Une fois la cape récupérée, elle se précipita de rentrer chez elle.
    Il lui restait tellement de choses à faire ! La première étant d'essayer de dompter sa chevelure flamboyante -ce qui n'était pas une mince affaire- Elle devait ensuite préparer ses cupcakes pour le moins originaux avec divers éléments d'Harry Potter dessus. Puis elle devait remettre la main sur sa fausse baguette magique et son écharpe aux couleurs de Gryffondor. Décidément, une après-midi prévue en compagnie de ses deux fans d'Harry Potter préférés nécessitait beaucoup d'organisation. Mais Jo étant la reine de l'organisation, elle était même parvenue à arriver quelques minutes avant l'heure prévue et avait rejoint Amaury.

    Ah Amaury ! Toujours égal à lui même. Tous les deux, ils n'avaient pas changé. Toujours aussi enfantins, toujours aussi cons. Parfois, Jo oubliait même qu'elle était mère. Revoir le blond la ramenait toujours une dizaine d'années en arrière, à l'époque où ils jouaient au quidditch, un balai à brosse entre les jambes. Cette époque était tellement lointaine ... Puis, quand l'heure des au revoir sonnait, la réalité lui revenait en pleine face. Tous ses problèmes d'adulte responsable, ses problèmes d'argent ... Dès le jour où elle avait obtenu la garde de Camille elle avait su que plus jamais elle ne pourrait comme une jeune femme de son âge.
    « Un peu de patience, petite demoiselle pressée. On va attendre l'autre folasse pour ouvrir la boîte. » avait dit Amaury, un large sourire dessiné sur les lèvres. Jo ignorait ce que cette boite pouvait bien contenir. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'elle ne contienne pas un immonde crapaud. Oh il en était capable ! Hermaury était capable de tout. « Mais Hermaury, on ne va pas l'attendre des heures ! » La rousse avait bon nombre de qualités mais la patience n'en faisait pas partie. Puis un "DÉSOLÉE DU RETARD" obligea Jo a tourner la tête. Bonnie était enfin arrivée, il était temps. La rousse commençait à s'impatienter.

    La blonde, discrète comme elle était, avait réussit à attirer l'attention d'une vieille dame. Jo la connaissait bien. Et pour cause, elle lui amenait chaque semaine divers gâteaux et un peu de compagnie en échange de quelques billets. Cette femme était une des plus riches du quartier, pourquoi Jo ne pourrait pas en profiter ? Enfin, ce n'était pas le sujet. Cette vieille femme les regarda un instant, arquant un sourcil en voyant ces accoutrements et une autre folasse pointant une fausse baguette en direction d'une boite tout en criant une formule magique. La pauvre dame, elle devait penser que le quartier était envahi de fous sortit de l'asile. « Oh, une boîte. C’est qu’on va bien s’amuser avec ça. Alohomora ! » Finalement, elle n'avait peut-être pas tort de penser cela.

    « Ah, échec cuisant. J’oubliais que c’est Hermione la spécialiste en sortilèges or je ne suis que le pauvre Harry dans l’histoire. » Si Bonnie se prennait pour Harry, ce n'était pas à cause de sa santé mentale douteuse mais bien parce qu'ils avaient chacun un surnom. Hermaury pour Amaury. Pourquoi Amaury était l'alter égo masculin de miss Granger ? Bonne question. C'était probablement le moins bête des trois. Ne restant plus que Ron dans le golden trio, les deux autres avaient décrété que Jo serait son alter égo féminin dans leur triste réalité dépourvue de magie. Ils n'avaient pas cherché bien loin ... Jo était aussi rousse qu'un Weasley pouvait l'être. « Ne te plains pas ! En première année, Ron n'était pas foutu de changer la couleur d'un rat. Je voulais être Malfoy moi et pas un Gryffondor à deux mornilles. » râla la rousse, les bras croisés sur la poitrine. « Maintenant que tu as montré ta supériorité Hermaury, je te prie de bien vouloir ouvrir cette boîte.» Excellente idée !

    « Quel esprit fermé que tu as, jeune ignorante. Ce n'est pas une simple boîte. C'est bien plus que ça encore.» Jo observa son amie du coin de l'oeil avant d'éclater de rire. Amaury était tellement dans son personnage que s'en était presque ridicule. Ridicule mais tellement amusant. « Comme je vois que vous êtes aussi impatientes l'une que l'autre, je vais ouvrir ma boîte aux trésors. » fit-il en soulevant le couvercle de la boite laissant apparaitre un jeu d'échecs. « Préparez-vous à souffrir. Ronanne -Contraction de Ronald et Joanne. Pas terrible, certes- va vous mettre la raclée de votre vie. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 1485
arrivé(e) le : 25/02/2013
disponibilité pour rp : Close. (CLYDE, ALEC).
avatar : Jennifer Lawrence

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2129-bonnie-she-s-a-kil http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2132-bonnie-she-s-a-cereal-killer

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Dim 5 Mai - 19:03


That’s totally barbaric !



    Harry Potter. Deux mots qui suffisaient à ranimer le côté enfantin de Bonnie. C’était simple, le plus célèbre des sorciers à lunettes avait été une véritable échappatoire à son quotidien catastrophique en tant qu’enfant de foyer. Lire l’avait aidé à grandir, à comprendre que dans la vie rien n’est jamais acquis d’avance et qu’il suffisait de croire un tant soit peu à quelque chose qui nous dépasse pour parfois réussir dans la vie. Ce n’était peut-être pas très compréhensible pour le commun des mortels, mais cette saga représentait presque tout pour mademoiselle Kershaw. C’était bête, voire très naïf à dire, mais sans Harry Potter elle ne serait sûrement pas la même aujourd’hui. C’était d’ailleurs sur des répliques de la saga qu’elle avait appris à jouer la comédie en parfaite autodidacte. Enfin bref, vous l’aurez compris, Bonnie était une grande fan d’Harry Potter et se considérait comme redevable envers JK Rowling pour l’avoir aidé à ce point à travers une telle histoire. En tant qu’enfant, ça l’avait aidé à grandir et à se protéger face à l’adversité, et en tant que jeune adulte ça lui avait permis de se faire des amis tout autant accros aux sorciers à lunettes qu’elle. Etrange mais pourtant vrai. Sans Harry Potter la blondinette ne serait sûrement jamais devenue amie avec Jo étant donné leur début d’altercation à la piscine municipale, d’ailleurs plutôt ridicule quand on y repensait deux minutes. Et sans Jo, Bonnie n’aurait pas connu Amaury. Tout ça pour dire que l’amour qu’elle portait à Harry Potter était grand, et qu’elle n’avait pas peur de le dévoiler au monde entier en se déguisant en élève de Gryffondor dans tout Yellowsky. En tant qu’actrice elle avait pris l’habitude de porter des déguisements beaucoup plus ridicules de toute manière donc elle n’était plus vraiment apeurée de passer pour une adolescente attardée incapable de passer à autre chose. Et puis, en compagnie de Jo et d’Hermaury, impossible de passer pour quelqu’un sain d’esprit de toute façon.

    Leur rendez-vous menstruel était vraiment un des meilleurs moments du mois : débattre pour savoir qui de Ron ou de Drago allait le mieux avec Hermione était beaucoup plus intéressant que les problèmes quotidiens de pauvres moldus à deux noises. Ce fut donc avec joie que miss Bonnie s’était précipitée vers le parc pour rejoindre ses deux amis sans pour autant arriver à l’heure. Aussi ravie qu’elle pouvait être, il fallait avouer qu’elle ne comprenait pas vraiment ce que la boîte d’Amaury pouvait contenir et en quoi ça serait intéressant pour trois jeunes sorciers échappés de Ste. Mangouste. Bien évidemment, Bonnie avait usé de son humour potteresque douteux – c’est-à-dire se prendre pour Harry – pour tenter d’ouvrir la boîte, ce à quoi Jo répondit simplement « Ne te plains pas ! En première année, Ron n'était pas foutu de changer la couleur d'un rat. Je voulais être Malfoy moi et pas un Gryffondor à deux mornilles. ». Pas faux, en première année Ron n’était pas le plus dégourdi des trois. « De quoi te plains-tu petite rouquine ! Ronald est largement mieux que ce crétin de Malfoy incapable de se rebeller contre ses parents ! Et puis il prend de plus en plus d’ampleur au fil des années, regarde c’est le meilleur joueur d’échec de Poudlard. Alors que Malfoy, LUI, n’est rien sans l’argent de ses parents. ». Premier débat de la journée même pas cinq minutes après l’arrivée de la jeune femme, ça promettait pour la suite. D’ailleurs les débats les plus inutiles opposaient toujours les deux demoiselles tandis qu’Amaury se contentait souvent de rester imperturbable. Preuve à l’appui, le jeune homme ne fit de remarque que sur la remarque de Bonnie sur la mystérieuse boîte. « Quel esprit fermé que tu as, jeune ignorante. Ce n'est pas une simple boîte. C'est bien plus que ça encore ». Une boîte bien plus qu’une boîte… Bonnie voulait bien faire des efforts mais on devait l’aider sur ce coup-là. Bonnie jeta un coup d’œil à Jo pour voir si elle avait compris plus de chose qu’elle mais elle fut rassurée en la voyant sur le point d’éclater de rire. C’était rassurant, elle n’était pas la seule à trouver que Hermaury en faisait un peu trop sur le moment. « Comme je vois que vous êtes aussi impatientes l'une que l'autre, je vais ouvrir ma boîte aux trésors. », finit-il par annoncer en révélant ainsi un jeu d’échecs. « C’est affreusement barbare ! », s’écria directement Bonnie avec la voix outrée d’Hermione. Il ne lui en fallait vraiment pas beaucoup pour commencer à laisser échapper toutes les répliques de la saga, Jo et Amaury le savait très bien. « Préparez-vous à souffrir. Ronanne va vous mettre la raclée de votre vie. », répondit Jo visiblement ravie. Bonnie grimaça. On ne pouvait pas vraiment dire que c’était une experte aux échecs mais soit, elle s’y ferait. « Il faut bien que tu sois bonne quelque part Ronanne ! Pour sa part Hannie doit aller s’occuper de Voldemort/Quirrell en récupérant la pierre philosophale dans sa poche grâce au miroir du risèd ! », annonça-t-elle d’un air assuré. En guise de réponse, ses amis lui lançèrent un regard presque outragé par rapport au fait qu’elle refusait une partie d’échec. « Bon, d’accord, je capitule. Je vais combattre vaillamment aux échecs avant de voir où en est mon ami Voldemort… Hermaury, je te défie ! »



_________________

.
Bonnie Helena Ophelia Kershaw-Carter > Looks like a girl, but she's a flame. So bright, she can burn your eyes, you better look the other way. You can try but you'll never forget her name, she's on top of the world, hottest of the hottest girls.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Sam 1 Juin - 15:57

Bonnie & Jo & Amaury♥



C'était la raison pour laquelle j'adorais Bonnie et Jo. Elles étaient une des seules sur cette foutue planète à pouvoir me me donner l'impression d'être avec Lisa. Ma Lisa qui, d'après les médecins, pouvaient encore dormir pendant des années et des années. Seule Jo connaissait ma grande soeur, et je me rappelais qu'elle avait fait partie de ceux qui avaient été là pour m'empêcher de me péter la gueule, de garder l'équilibre sur le fil de vie. Rares furent ceux qui acceptèrent de supporter ma mauvaise humeur et ma nervosité des mois qui suivirent l'accident.

Alors que mes deux amies sortaient des remarques plus débiles et géniales que les autres, je les contemplai toutes les deux, un sourire radieux sur les lèvres. Même si je ne connaissais la blonde que depuis peu de temps, elle s'était hissé au rang de "importante à mes yeux" à la vitesse de l'éclair, à la hauteur de Jo et ma soeur. C'était incroyable à quel point je tenais à elles, alors que nos rencontres se limitaient à des fous rires tout pourris et à des débats du style "Comment est-ce que Molly Weasley n'a pas eu envie de tuer ses Jumeaux. "

Lorsque que la blondasse assura qu'elle devait endosser le rôle de ce petit garçon aux cheveux noirs à l'origine de leur présence ici, Jo et moi la regardèrent longuement, essayant de la convaincre du regard qu'elle n'avait rien de mieux à faire que de se mesurer à nous aux échecs. Et elle céda. Mon sourire s'élargit quand elle pointa son doigt sur mois pour m'annoncer qu'elle me défiait. Je haussai les épaules, et m'assis devant le plateau. « Ok, mais Ronanne vient avec moi. Tu fais trop peur. »

J'adressai un sourire énorme à sa rousse d'amie, en ouvrant les yeux grands comme des soucoupes tel un psychopathe. J'avais l'habitude de la regarder comme ça, depuis que j'avais 13 ans peut-être. Je tapotai le sol pour lui intimer de venir s'asseoir. « Allez, petite bouffonne. Viens t'asseoir à côté de moi. » Je haussai les sourcils. Je devais avoir l'air plus inquiétant que jamais.

Après-midi géniale ? Ouais, carrément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Lun 17 Juin - 14:40




    Mis à part Bonnie et Amaury, personne ne comprenait réellement ce que représentait Harry Potter pour la jolie rousse. Cette saga faisait partie de son enfance, de son adolescence. Le premier tome fut le premier livre sans images qu'elle lu entièrement. Et la demoiselle tenait à ses livres comme à la prunelle de ses yeux. Enfant, elle s'était même jurée de faire aimer Harry Potter à ses enfants et si elle n'y parvenait pas, elle les enfermerait dans le placard sous l'escalier. Petite, elle pensait que Poudlard existait. Tout comme Pré-au-Lard, les vélanes, le choixpeau... Elle pensait également que sa lettre arriverait tôt ou tard, qu'elle irait à Serpentard et qu'elle deviendrait professeur de défense contre les forces du mal, qu'elle finirait sa vie avec Gilderoy Lockhart et qu'elle parlerait le Fourchelang couramment. Oui, Harry Potter était un échappatoire pour la fillette. Quand les hurlements de son père et de sa mère parvenaient à ses oreilles et que Sephora n'était pas là pour la consoler, elle faisait de ses draps une tente et elle y passait des heures en compagnie de ses trois héros préférés. Alors si la vieille dame qui l'observait dans le parc en ce moment même la prenait pour une folle, Jo s'en fichait. Elle qui habituellement faisait attention à ce que les gens disaient à son sujet, en compagnie de ses deux amis, cela l'importait peu. Dans sa robe de sorcier, elle se sentait mieux que dans n'importe quelle robe de grand couturier que Marla lui offrait. Aujourd'hui, Jo n'était pas cette adulte responsable. Elle n'était pas cette garce prête à tout pour se mettre son meilleur ami dans sa poche, elle n'était pas la mère de Camille. Non. Aujourd'hui elle était simplement Joanne, une gamine sans aucuns soucis se prenant pour Ronald Weasley.  Ron, l'enfant de la nombreuse fratrie Weasley. Le meilleur ami d'Harry et d'Hermione. Enfin meilleur ami d'Hermione... ça Jo n'y avait jamais vraiment cru. Alors que tout le monde pensait qu' Hermione passerait sa vie avec Harry, Jo savait pertinemment qu'elle la passerait avec Ron. Elle avait attendu des années avant d'avoir la confirmation et lors de la scène du baiser romione, la rousse avait même pleuré. Trop d'émotions pour elle.  Et au fond, elle souhaitait que son amitié avec Dorian se termine de la même manière que celle de miss Granger et monsieur Weasley. Enfin... il ne fallait pas trop rêver. Enola -alias Lavande Brown- avait mit le grappin dessus.

    « De quoi te plains-tu petite rouquine ! Ronald est largement mieux que ce crétin de Malfoy incapable de se rebeller contre ses parents ! Et puis il prend de plus en plus d’ampleur au fil des années, regarde c’est le meilleur joueur d’échec de Poudlard. Alors que Malfoy, LUI, n’est rien sans l’argent de ses parents. » avait répondu Bonnie. Jo la fusilla du regard. Comment osait-elle parler de son personnage préféré d'une telle manière ? Draco Malfoy était le plus complexe, le plus intéressant, le plus sexy des personnages de toute la saga. Snape n'était pas mal non plus mais ses cheveux faisaient toute la différence. Enfin... question chevelure soyeuse, les Malfoy surpassaient tout le monde. Bref, on pourrait parler de leurs cheveux durant des heures tant ils étaient parfaits et soyeux. « Tu penses que l'argent des ses parents l'a aidé contre Voldemort ? D'accord Ron est le meilleur joueur d'échec mais Malfoy c'est le plus sexy. Fin de la discussion espèce de cracmolle. » A peine Bonnie était-elle arrivée qu'elles débattaient déjà sur Malfoy et Ron. Les deux jeunes femmes étaient d'accord sur beaucoup de choses sauf sur deux points. Le premier: Jo pensait qu'elle nageait beaucoup mieux que Bonnie et la blonde pensait le contraire. Le second: l'une pensait que Malfoy était mieux que Ron, l'autre pensait l'inverse. Aumaury lui, n'avait aucun avis lorsqu'on le lui demandait. Et une fois encore, il ne prêta aucune attention au débat entre ses deux amies.  « Quel esprit fermé que tu as, jeune ignorante. Ce n'est pas une simple boîte. C'est bien plus que ça encore ».  Le regard de Jo passait d'Amaury à Bonnie, en s'arrêtant de temps en temps sur cette mystérieuse boite qui piquait sa curiosité à vif. « Comme je vois que vous êtes aussi impatientes l'une que l'autre, je vais ouvrir ma boîte aux trésors. » fit-il en ouvrant la boite.  « C’est affreusement barbare ! » s'écria Bonnie en apercevant le jeu d'échecs. « C'est la version sorcier. »  répondit Jo à la manière de Ron avant de déclarer:  « Préparez-vous à souffrir. Ronanne va vous mettre la raclée de votre vie. » La rousse connaissait tous les coups et le déplacement de chaque pion.  Le roi se déplaçait d'une seule case dans n'importe quelle direction,  le cavalier, sur une des cases les plus proches de celle sur laquelle il se trouvait, le pion allait droit devant lui... la rousse connaissait les règles sur le bout des doigts. « Il faut bien que tu sois bonne quelque part Ronanne ! Pour sa part Hannie doit aller s’occuper de Voldemort/Quirrell en récupérant la pierre philosophale dans sa poche grâce au miroir du risèd ! » La bonne excuse ! Voldemort et Quirell pouvaient bien attendre. Ils n'étaient plus à ça près. « Bon, d’accord, je capitule. Je vais combattre vaillamment aux échecs avant de voir où en est mon ami Voldemort… Hermaury, je te défie ! » Jo était impatiente de voir qui remporterait la partie. « Ok, mais Ronanne vient avec moi. Tu fais trop peur. » La rousse éclata de rire avant de venir s'installer près de son ami. Bonnie ne remporterait pas la partie facilement. « Échec et mat en trois coups Bonnie.  Les doigts dans le nez même. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 1485
arrivé(e) le : 25/02/2013
disponibilité pour rp : Close. (CLYDE, ALEC).
avatar : Jennifer Lawrence

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2129-bonnie-she-s-a-kil http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2132-bonnie-she-s-a-cereal-killer

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Ven 21 Juin - 22:20


That’s totally barbaric !




    Une passion, ça nous habite, nous envoûte, nous rend presque totalement dépendant et surtout, elle ne s’explique pas vraiment. Bien évidemment, il est bien aisé de parler de choses qui nous tiennent à cœur pendant des heures et des heures, mais faire partager une totale passion à ses interlocuteurs sans passer pour un véritable incompris pouvait se révéler plus complexe que ça en avait l’air. Dans le cas de Bonnie, tout le monde lui connaissait deux passions : le cinéma et Harry Potter. La première avait toujours été sa vocation – elle en était persuadée depuis ses cinq ans – et la seconde était son seul échappatoire depuis la condamnation de ses parents. Si on lui accordait bien aisément son amour du cinéma – aucun doute que jouer la comédie était fait pour elle – Harry Potter était un sujet beaucoup plus sensible. C’était simple, lorsque la blonde révélait sa totale addiction au sorcier à lunettes, elle avait le droit à des réactions comme « Mais c’est pour les enfants ! », « tu n’es pas un peu grande pour ce genre de choses ? », « Harry Potthère ? ». Ça la mettait bien souvent hors d’elle, tous ces gens n’avaient visiblement rien compris à la saga. C’était beaucoup plus qu’une simple histoire, et c’était loin d’être réservé aux enfants qui généralement ne comprenaient rien aux subtilités de la prose de J.K. Rowling. Enfin soit, elle avait fini par rencontrer deux personnes qui la comprenait totalement sur le sujet et qui l’encourageait même à ressortir son côté fanatique et fantasque. Bien sûr, il y avait Sammy mais il n’y avait vraiment qu’avec Jo et Amaury qu’elle se sentait comprise entièrement sur le sujet. Elle ne les connaissait pas depuis très longtemps, mais leur complicité était tellement grande qu’elle avait l’impression de les connaitre depuis toujours. Il y avait d’abord eu Jo la rouquine aux allures de Weasley. C’était étrange de les voir meilleures amies sachant comment s’était déroulée leur première rencontre à la piscine municipale du quartier. Inutile de s’attarder sur le sujet : Bonnie avait été engagée comme maitre nageuse pour l’été, Jo avait décidé de donner des cours à Camille et un véritable débat pour savoir qui de la rousse ou de la blonde nageait le mieux avait éclaté. Tout aurait pu finir sur un véritable crêpage de chignon mais un simple « ne me cherche pas sale Weasley ou je te lance un Avada Kedavra » avait suffi pour faire basculer la situation. Quant à Amaury, elle ne devait sa rencontre qu’à Jo. Avec eux, Bonnie n’hésitait plus une seconde à se déguiser en élève de Gryffondor sans que ça puisse paraitre étrange, ce qui faisait vraiment un bien fou. « Tu penses que l'argent de ses parents l'a aidé contre Voldemort ? D'accord Ron est le meilleur joueur d'échec mais Malfoy c'est le plus sexy. Fin de la discussion espèce de cracmolle. » Les joies de se retrouver entre fan ? Il y avait toujours des débats palpitants. En l’occurrence, savoir qui de Ron ou de Drago était le meilleur était le sujet favori des deux demoiselles. « Que nenni, je regrette pauvre folle ! Il ne s’est jamais vraiment rebellé contre Voldy. Je te l’accorde, c’est le personnage le plus torturé de la saga et je l’adore, vraiment, mais Ron est tellement plus drôle ! Enfin, avec les jumeaux bien sûr. Et puis Weasley est notre roi, il élimine un Horcruxe en plus ! C’toi la cracmolle, on aura tout entendu ! », répondit-elle faussement outrée par « l’insulte » lancée par Jo. Il n’y avait pas à dire, cette conversation était réservée aux fans d’Harry Potter, impossible de comprendre « Voldy », « Horcruxe » ou « cracmolle » dans le cas contraire. La suite des événements ne vint pas arranger le tout. Amaury avait fini par sortir de son mutisme passager – Drago ou Ron, ce n’était visiblement pas ce qui le turlupinait le plus – pour sortir un échiquier avec les mêmes pièces que celles d’Harry Potter, ce à quoi Bonnie avait laissé échapper un « C’est affreusement barbare ! » sur le même ton que celui d’Hermione. « C'est la version sorcier », répondit Jo en haussant les épaules comme le faisait exactement Ron dans l’adaptation cinématographique  ». Bonnie sourit, c’était fou à quel point elle connaissait les répliques par cœur. Ce ne serait pas étonnant qu’elle les connaisse tous sur le bout des doigts, du premier film au dernier d’ailleurs… Après tout, elle s’était entrainée à jouer sur ces répliques alors bon, c’était bien incrusté dans sa mémoire. « Préparez-vous à souffrir. Ronanne va vous mettre la raclée de votre vie. ». Bonnie grimaça. Elle était vraiment nulle aux échecs, elle n’avait pas l’esprit suffisamment calculateur et rapide pour réussir ses coups contrairement à Jo et Amaury qui excellaient dans le domaine. Et comme toute personne qui se respecte, Bonnie était mauvaise joueuse et détestait perdre d’où cette tentative d’échapper au futur échec qui se dessinait devant elle. « Bon, d’accord, je capitule. Je vais combattre vaillamment aux échecs avant de voir où en est mon ami Voldemort… Hermaury, je te défie ! ». Elle était trop bonne avec eux, elle n’arrivait pas à leur résister. Ok, mais Ronanne vient avec moi. Tu fais trop peur. Elle, faire peur ? Un rire cristallin s’échappa de ses lèvres tant c’était ridicule. « Tu fais bien d’avoir peur Hermaury, si je perds je t’avadakedavrise ! ». Bouh, que de menaces ! « Échec et mat en trois coups Bonnie.  Les doigts dans le nez même. ». Ce n’était pas improbable effectivement. « C’est de la triche si tu l’aides, tu sais ? De toute façon, plus tôt je suis vaincue et plus tôt j’irai combattre Voldemort et Quirell ! Le devoir m’appelle vous savez, je suis trop bonne d’accepter ce défi alors que j’ai à faire ! ». La belle affaire, elle en serait presque convaincante ! "Je prends les pions blancs !". Quitte à perdre, au moins elle commencerait la partie.



_________________

.
Bonnie Helena Ophelia Kershaw-Carter > Looks like a girl, but she's a flame. So bright, she can burn your eyes, you better look the other way. You can try but you'll never forget her name, she's on top of the world, hottest of the hottest girls.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Lun 8 Juil - 19:50

Bonnie & Jo & Amaury♥



Je souris comme un gamin à qui on venait d'offrir un nouveau jouet quand Jo s'empressa de venir s'installer à côté de moi. Je frappai dans mes mains alors qu'elle me fit mourir de rire en assurant qu'on foutrai sa raclée à Bonnie. Reprenant mon sérieux, je lançai un regard de supérieur intellectuel à la blondasse en hochant la tête doucement, geste qu'elle comprendrait par "Eh ouais, on est des Dieux tu peux pas nous test." Je les adorais toutes les deux, non seulement parce qu'elles étaient adorables, mais aussi parce qu'on se comprenait mieux que personne au sujet de ce bonhomme au yeux verts et au cheveux noirs en bataille sans lequel on ne serait pas là en train de raconter des conneries.

Etant un Londonien lors de la sortie du premier Harry Potter, je suis l'un des milliers de figurants présents pour ce premier film. Je m'en rappellerais toute ma vie parce que j'avais voulu faire ça dès la seconde ou j'avais appris qu'il y aurait une adaptation. Malheureusement, j'étais tellement minuscule qu'on ne me voit pas à un seul moment. Mais j'en ai rien à foutre. J'ai été un élève de Poudlard pendant toute une semaine. Les gens ne se rendent pas compte de ce que Harry Potter peut représenter pour nous, Potterheads que nous sommes. C'est comme une religion. On pense Harry Potter. On parle Harry Potter. J'ai fait du latin à l'école pour pouvoir comprendre les formules magiques. Si c'est pas un truc de taré. Et puis, ça m'a permis de faire la connaissance de deux filles géniales, avec qui j'avais bien l'intention de passer plus d'après-midi comme celui-là.

Je ris quand Bonnie commença à se plaindre. Tricher, Jo et Amaury ? Noooon, jamais ! Ce n'était pas du tout notre genre. Je reniflais et rajustai mes lunettes sur mon nez, et alors que je me passai la main dans mes cheveux, je me rendis compte que Hermione n'avait pas de lunettes. Qu'est-ce que je foutais en Hermione, bordel ? Bref. Je les retirai de devant mes yeux et les plaçai du mieux que je pus devant ceux de Bonnie. Prends-ça, tu verras plus clair ! Qui sait, ptète que tu pourras gagner si tu as tes lunettes ! La bonne blague. Elle ne gagnerait pas. JAMAIS.


« Je prends les pions blancs ! » J'eus un petit rictus amusé. Vas-y, tu auras au moins le mérite d'avoir perdu en ayant commencé comme ça ! Je lui tirais la langue comme une gamin de cinq ans l'aurais fait - comme la plupart des trucs que je faisais, ndlr - et me rapprochai de Jo pour lui susurrer dans le creux de l'oreille Vas-y, fais genre on a un plan pour qu'elle fasse n'importe quoi et qu'elle perde encore plus vite. Je lui fis un petit clin d'oeil, et reportai mon attention sur la blondasse qui se tenait en face de nous, attendant qu'elle joue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Mar 9 Juil - 20:59




    La jeune femme pouvait parler d'Harry Potter des heures durant sans même demander à son oratoire si cela les intéressaient. Jo se fichait bien de les agacer avec cette saga et chaque occasion était bonne pour caser une petite référence au sorcier à lunettes qui avait bercé son enfance et son adolescence. Lorsqu'elle était encore à l'école, elle n'hésitait pas à parler de JK Rowling et de ses romans dans ses devoirs. Et lorsqu'un de ses camarades osait lui demander qui était "ce" JK Rowling, généralement, Joanne l'insultait de cracmol ou encore de moldu. Evidemment, son camarade ne comprenait pas. Et même encore aujourd'hui, quand un moldu ignorant demandait de lui expliquer ce qu'était un horcruxe ou tout autre objet de la saga, la rouquine l'envoyait sur les roses tout en disant qu'il fallait être un ignorant pour ne pas savoir cela. Autre cas de figure: la demoiselle se perdait dans des explications, essayant de faire comprendre en quoi créer un horcruxe était important pour Lord Voldemort. Et quand elle en parlait, elle soulignait même que dans l'adaptation cinématographique de Harry Potter & the half-blood Prince, on pouvait remarquer que sur l'appui de fenêtre situé dans la chambre de Tom Jedusor, se trouvait sept petits cailloux. Bien évidemment, si on se contentait de le regarder une seule fois, on ne pouvait remarquer ce genre de détails. Bien souvent, elle disait ensuite que créer un horcruxe serait fort intéressant pour les personnes souffrant de maladies diverses et variées. Leur âme serait à l'abri dans un objet et seul leur enveloppe charnelle pouvait disparaître. Oh, quand Jo faisait part de cette théorie, on lui répondait généralement qu'elle était cinglée. Pire encore, qu'Harry Potter était destiné aux enfants et non pas aux adultes. Balivernes ! un enfant ne comprenait pas toute la subtilité qu'un tome renfermait et s'il ne comprenait pas une chose dans l'un des tomes, il serait complètement perdu à la fin. De plus, la plupart du temps, les enfants préféraient les films aux livres et ils se contentaient des adaptations. Nombreux sont ces enfants, aujourd'hui devenus adulte, qui se disent "fan" d'Harry Potter alors qu'ils n'ont jamais ouvert aucun des livres. D'autres même se disaient Potterheads et ceux-là, Jo avait clairement envie de les étriper. Tout comme elle avait envie d'étriper ceux qui disaient "Harry Pottèreuh", "Wesley" à la place de "Weasley" ou encore "Grangère". Elle ne supportait pas non plus ceux qui faisaient des erreurs dans les répliques ou les nanas qui citaient cinq mille fois par jour le grand Albus Dumbledore sur les réseaux sociaux. Comme par exemple: "But you know happiness can be found even in the darkest of times, when one only remembers to turn on the light "accompagné d'une photo d'elle et leur petit ami qui venait de les larguer. Est-ce que Jo citait Dumby dans le but de lancer des messages subliminaux à Dorian ? Non. Jamais. C'était une règle de base: on ne citait pas Harry Potter pour un type.

    Fort heureusement, Bonnie ne ferait jamais ça et c'était bien pour cette raison que Jo l'appréciait tant. La blonde n'était pas comme ces potiches. C'était une Potterhead, une vraie de vraie et rien que pour ça, la rousse l'aimait plus que n'importe qui. -après Camille et Jayleen, cela va de soit.- Elle aimait sa meilleure amie plus que Dorian, plus que la nourriture et plus que son lit. Pour vous dire ! Pourtant, quand la blonde s'entêtait à dire que Ron était mieux que son Drougounet chéri, Jo avait bien envie de l'avada kedavriser. « Que nenni, je regrette pauvre folle ! Il ne s’est jamais vraiment rebellé contre Voldy. Je te l’accorde, c’est le personnage le plus torturé de la saga et je l’adore, vraiment, mais Ron est tellement plus drôle ! Enfin, avec les jumeaux bien sûr. Et puis Weasley est notre roi, il élimine un Horcruxe en plus ! C’toi la cracmolle, on aura tout entendu ! » Jo lui adressa un regard qui se voulait méprisant avant de rétorquer: «J'aurais bien aimé te voir à sa place. He's just a boy ! Il n'allait pas se rebeller contre le plus grand mage noir de tous les temps. Et puis l'honneur de sa famille était en jeu ! Et Ron élimine un Horcruxe, d'accord, mais il était presque en train de pleurer quand il a vu Hermione-Voldemort et Harry-Voldemort s'embrasser. Et il a attendu trois ans avant de frapper le médaillon de l'épée, je salue son courage ! Un vrai Gryffondor, vraiment. » Pas que Jo n'aimait pas Ronald, c'était même le contraire. Disons qu'il y avait certains aspects de sa personnalité qui l'agaçait. « Et un doloris dans ta petite tête de blonde, tu vas voir si je suis une cracmolle. » Après ce débat fort intéressant, Amaury se décida enfin à ouvrir cette mystérieuse boite et Jo eut un large sourire en apercevant l’échiquier. Ce jeu était fait pour elle et son esprit calculateur. « Bon, d’accord, je capitule. Je vais combattre vaillamment aux échecs avant de voir où en est mon ami Voldemort… Hermaury, je te défie ! » - « Prends-ça, tu verras plus clair ! Qui sait, ptète que tu pourras gagner si tu as tes lunettes ! » La rousse éclata de rire en voyant Bonnie et la paire de lunettes rondes sur son nez. « Donne-moi ça Bonnie, ça te fais des yeux encore plus globuleux que ceux de Dobby » fit la rousse en mettant les lunettes sur son propre nez. « Je prends les pions blancs ! » s'exclama Bonnie en débutant la partie. « Vas-y, tu auras au moins le mérite d'avoir perdu en ayant commencé comme ça !» lui répondit Amaury avant de lui tirer la langue comme un enfant l'aurait fait. Puis il lui murmura à l'oreille: « Vas-y, fais genre on a un plan pour qu'elle fasse n'importe quoi et qu'elle perde encore plus vite.» Jo pouffa de rire. « Pas besoin de faire comme si on avait un plan, j'connais tout ses coups Hermaury.»

Revenir en haut Aller en bas
avatar



smn
posts : 1485
arrivé(e) le : 25/02/2013
disponibilité pour rp : Close. (CLYDE, ALEC).
avatar : Jennifer Lawrence

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2129-bonnie-she-s-a-kil http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t2132-bonnie-she-s-a-cereal-killer

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Mar 16 Juil - 14:44


That’s totally barbaric !




    Tout était absolument parfait. Entourée de deux de ses amis les plus proches, Bonnie était aux anges. La jeune femme n’avait définitivement pas besoin de grand-chose pour être comblée – comme quoi elle était bien loin des clichés de l’actrice capricieuse – mais il fallait avouer que parler, vivre et respirer Harry Potter était le moyen idéal pour elle d’atteindre l’apothéose de la manière la plus saine et respectueuse qui soit. Tout compte fait, Bonnie était une fille qui se satisfaisait bien aisément des choses simples, les paillettes et compagnie l’intéressait guère, elle préférait largement un bon vieux bouquin à la dernière collection des plus grands créateurs de mode. Et puis c’était simple : tout comme à l’instar de millions d’autres fans du monde entier, Harry Potter était son passé, son présent, son futur. En dehors des fêlés du plus célèbre sorcier à lunettes, peu de gens comprenaient cette vive passion qu’elle portait au plus profond de son cœur. La blondinette était bien loin de se soucier de ce que pouvait penser les autres, ça ne l’empêchait nullement de relire sans cesse les sept différents tomes de la saga dès qu’elle trouvait un peu de temps pour lire. Dans le cas contraire, Bonnie trouvait tout de même le moyen de trouver une place dorée à son cher Harry dans sa petite vie. Exemple concret à la clé : l’après-midi qu’elle était en train de passer avec ses deux vieux fous préférés, à savoir Hermaury et Ronanne. Assise en tailleur à leur côté, Bonnie se délectait de chaque seconde passée en leur compagnie, même si l’heure était plus au débat et interprétations diverses du monde si merveilleux créé par cette chère J.K. Rowling. Bonnie adorait sa meilleure amie – chose normale me direz-vous – mais par moment elle avait bien envie de lui jeter un sort impardonnable à la figure pour lui faire partager son point de vue. Drago, Drago. Elle n’avait que ce nom-là à la bouche ! Le blondinet le plus célèbre de la saga avait beau être un des personnages préférés de Bonnie, elle commençait à en avoir marre que son amie ne jure que par lui. Et comble du comble, elle le préférait à Monsieur Ronald Billius Weasley ! Comment diable était-ce possible, Ron était absolument parfait ! D’ailleurs, sa philosophie de vie se résumait à une phrase : suivre les araignées était peut-être dangereux mais beaucoup plus avantageux que de suivre les papillons. Rien de plus simple, n’est-ce pas ? « J’aurais bien aimé te voir à sa place. He’s just a boy ! Il n’allait pas se rebeller contre le plus grand mage noir de tous les temps. Et puis l’honneur de sa famille était en jeu ! Et Ron élimine un Horcruxe, d’accord, mais il était presque en train de pleurer quand il a vu Hermione-Voldemort et Harry-Voldemort s’embrasser. Et il a attendu trois ans avant de frapper le médaillon de l’épée, je salue son courage ! Un vrai Gryffondor, vraiment. » Bonnie leva les yeux au ciel. Qu’on lui donne une baguette vite, un Avada Kedavra en direction de Jo la démangeait. Elle n’avait pas forcément tort dans ce qu’elle racontait, mais Bonnie en avait une toute autre analyse. « T’as bien une mentalité de Serpentard, toi. Regarde Sirius, il n’a pas hésité à se rebeller contre sa famille pour défendre ce qu’il croyait juste, lui. Ne va pas me dire que Drago ne pouvait rien faire, on a toujours le choix. Quant à Ron, j’aimerais bien t’y voir ! Il était en train de voir la seule fille qu’il n’ait jamais aimée en train d’embrasser son meilleur ami de toujours… Normal que ça fasse un choc ! Imagine un peu si tu me voyais embrasser Dorian… Tu réagirais comme lui ! Et puis pour l’horcruxe, il a peut-être mis un peu de temps, mais au moins il l’a fait. Et que faisait Drago pendant ce temps-là ? Ah oui, rien. » Bon d’accord, les mots étaient vraiment durs, surtout qu’elle adorait Drago et que ses mots outrepassaient légèrement sa pensée. Mais en même temps, Jo l’avait cherché, on ne touchait pas à Ron. Quant à la référence à Dorian, pas sûr que la rousse apprécie vraiment… « Et un doloris dans ta petite tête de blonde, tu vas voir si je suis une cracmolle. » Bonnie éclata d’un rire franc. Pauvre Jo, elle serait presque contrariée. « Il n’y a que la vérité qui blesse chère Ronanne. », lui répondit-elle toujours avec un large sourire. Après ce petit débat philosophique très enrichissant, Amaury rentra en jeu en dévoilant sa mystérieuse boîte qui n’était d’autre qu’un échiquier. Si les répliques d’Hermione – « c’est affreusement barbare ! » -  lui étaient directement venues à l’esprit, la blonde déchanta bien vite. Elle était nulle aux échecs, encore plus nulle qu’Hermione ou Harry, c’était bien sa veine. Elle avait bien essayé de se défiler en prétextant un appel au devoir mettant en cause Voldemort, Quirell, la pierre philosophale et compagnie, mais ça n’avait pas réellement fonctionné et la blonde s’était vue obligée de capituler. « Prends-ça, tu verras plus clair ! Qui sait, ptète que tu pourras gagner si tu as tes lunettes ! », lui balança Amaury en plaça des lunettes rondes sur sa figure. Aucun doute, avec sa robe de sorcier Gryffondor, sa fausse baguette magique et les lunettes rondes, elle était le sosie officiel d’Harry. Il ne manquait plus que la cicatrice en forme d’éclair et elle serait prête à le remplacer n’importe quand.  « C’est très généreux de ta part Hermaury, je n’y voyais vraiment rien sans mes lunettes. Tout s’éclaire maintenant, je suis fin prête à découvrir les joies de te vaincre aux échecs ! », balança-t-elle avec un air faussement sérieux, ce à quoi Jo mit fin directement. « Donne-moi ça Bonnie, ça te fait des yeux encore plus globuleux que ceux de Dobby ». En guise de réponse, Bonnie feignit de s’être reçu une flèche (ou un poignard, un couteau, tout ce que vous voulez) en plein cœur. Se faire comparer à Dobby n’était pas vraiment très flatteur. « Quelle injure que va-là ! Je te le ferai payer sale rousse. Et au passage, Ron n’a pas besoin de lunettes alors rends-moi ça sale troll », répondit-elle avant de reprendre les lunettes à son tour pour les placer sur le bout de son nez. Bien, maintenant que ce petit détail était réglé, elle était fin prête à se prendre une raclée monumentale. « Je prends les pions blancs ! », s’était-elle exclamée avant de se mettre dans une position plus confortable en se plaçant devant l’échiquier. « Vas-y, tu auras au moins le mérite d’avoir perdu en ayant commencé comme ça ! », lui lança Amaury avant de lui tirer admirablement la langue. Gnagnagna, il se croyait drôle en plus ce troll. Avant qu’elle n’ait pu répliquer, le jeune homme se pencha vers la rouquine pour lui chuchoter quelque chose que Bonnie ne put entendre. Quels bougres, en plus de ça ils complotaient derrière son dos. « Vous n’avez absolument aucun mérite de me battre à deux contre un, surtout avec un niveau comme le mien. », dit-elle avec une moue boudeuse digne d’un enfant de dix ans. « Dieu vous punira pour cet acte de traitrise. Enfin Dumbledore, c’est la même chose. », dit-elle sûre d’elle. Objectif ? Essayer de ne pas perdre au bout de deux coups. « Oh Godric, je te supplie de me venir en aide pour cette lourde tâche qui me revient. Aide-moi à vaincre l’ennemi avec bravoure et honneur. Amen. », conclut-elle en imitant un geste de prière. « Bien, je commence. ». Et sur ce, elle engagea la partie avec un premier pion qu’elle fit avancer de deux cases.


_________________

.
Bonnie Helena Ophelia Kershaw-Carter > Looks like a girl, but she's a flame. So bright, she can burn your eyes, you better look the other way. You can try but you'll never forget her name, she's on top of the world, hottest of the hottest girls.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM Dim 25 Aoû - 11:38

Bonnie & Jo & Amaury♥️



Rares étaient les gens qui comprenaient ce que Harry Potter, et j'étais bien content d'avoir passé la plus grande partie de mon enfance avec ma rousse préférée à se prendre pour le jeune sorcier. On avait beau avoir grandi, on n'avait pas pour autant arrêter de penser, de vivre, de respirer comme de vrais fans. On avait passé la période "JETONS NOUS DES SORTS AVEC DES CRAYONS DE COULEURS, YAAAAAY", et on était maintenant rendus à la phase "Soyons des Potterheads sérieux et jouons aux échecs." Ce qui, au final, était tout aussi excitant, et nous permettait toujours de nous taper des grosses barres.

Le débat qui affrontait Ron et Draco animait mes deux folles favorites avec acharnement. Elles étaient vraiment à fond dans leur truc, c'était limite si ça me foutait pas les boules. Et je ne pouvais pas en prendre part, parce que je les aimais autant l'un que l'autre. En vérité, je trouvait que tous les deux avait le mérite d'être mes deux personnages préférés... Après celui que je pensais être LE personnage de la saga.

« Les filles. Je crois que vous racontez des conneries. Le meilleur, c'est ni Malefoy, ni Ron. C'est Dobby, le meilleur. Tu peux pas test Dobby. »

Et voilà qu'elle recommençaient à se prendre le chignon pour une paire de lunettes qui, soit dit en passant, était la mienne, à la base. Mais bon, elles étaient comme ça. Même les lunettes les plus célèbres de l'histoire ne pouvaient pas les changer, qu'est-ce que vous voulez y faire ?

« Mais arrête ! Sinon elle va dire que c'est parce qu'elle avait pas de lunettes qu'elle a perdu ! »

Bonnie fini par les remettre sur son nez. Voilà, maintenant, les deux équipes étaient égales. Malgré le fait que la blondasse pensent le contraire.

Alors qu'elle protestait contre le fait que je complotait contre elle avec Jo, je ne put m'empêcher d'exploser de rire. Elle avait au moins le mérite de reconnaître qu'elle était une quiche aux échecs. On aurait cru que j'avais ma soeur en face de moi. Les larmes me vinrent, mais je les refoulais en souriant. Elles étaient aussi mauvaise joueuses l'une que l'autre, j'en étais certain. Ah, les femmes. Tellement toutes les mêmes. Elle avança à pion.

« Oh, je suis impressionné ! Tu fout vraiment les boules, avec ton pion là, qui s'avance dangereusement vers nous ! Jo ? Les femmes d'abord ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM

Revenir en haut Aller en bas

- C'est affreusement barbare ! - C'est la version sorcier ! ※ BO&JO&AM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ :: all you need is water-