Partagez|

Home sweet home ft. Dexter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité




MessageSujet: Home sweet home ft. Dexter Dim 16 Déc - 20:05

DEXTER feat IVY BLUE





    C'était une habitude, boire, faire la fête à outrance. Miss Campbell faisait tout dans l’excès, comme toujours. Elle avait trop bu, trop fumé. Sa bouche était pâteuse, les lumières dansaient devant ses yeux alors que la tête posée contre le mur, elle essayait de reprendre pied. Le rien, le vide. Voila ce que qu'elle était venu chercher une fois encore dans ce bar. Rien qu’un soir de plus, un espoir en moins.  Ouvrant finalement les yeux, elle fixait le verre à moitié plein qui lui faisait encore face, regardait impudiquement les gens autours d'elle s’offrir en spectacle sans pudeur, ni décence. Ce ballet amoureux, cette danse des couples la dégoutait et Ivy avait envie de rentrer chez elle, s'enfermer, disparaître sous sa couette, pour ne plus assister à cela. Sans savoir pourquoi, elle bu la fin de son verre (à croire que ça lui donnerait le courage de partir de cet endroit). Titubant à peine, malgré sa consommation d’alcool trop excessive, elle se leva et se diriga vers la sortie.

    La route défilait, longue et sans fin, monotone. Ivy avait les mains crispées sur son volant, ses jointures devenues blanches. Ses yeux fixaient loin devant, un silence de mort régnait dans la voiture : la radio n’était pas allumé et la blonde était aussi fermée qu’une huître. Après tout, elle aurait eu l’air idiote à parler à elle-même, n'est-ce pas ? À cette pensée, un faible sourire avait flotté un court instant sur ses lèvres, puis son visage redevint tout aussi froid que quelques secondes plus tôt. Après quelques minutes de conduite, elle avait garé la voiture le long de la route puis en sortit. La jeune femme se mit en marche vers l'appartement qu'elle partageait avec Dexter, le gravier crissant sous ses pieds. Elle avait les mains dans les poches et avançait avec froideur, elle avait passé une sale journée et la demoiselle avait vraiment besoin d’être seule, pour ne plus penser à rien. Souffrir en silence, comme dirait certains. Mais si Ivy était ici, à Yellowsky, c’était bien pour refaire sa vie. Repartir de zéro, laisser les vieux ennuis derrière elle. Elle n’avait plus besoin d’eux à présent. Elle avait poussé un soupir, ses yeux se posant sur la poignée.

    Elle ignorait si son colocataire était présent ou non. Peu importait, elle n'était pas d'humeur à lui parler aujourd'hui. Elle qui aimait le taquiner amicalement, préférait ce soir la compagnie du canapé. En passant devant le miroir dans l'entrée, elle avait aperçut ses yeux devenus rouges par la fatigue, ses pupilles étrangement dilatées, qui lui paraissent si familières. Elle avait haussé les épaules, prenant une cigarette presque humide de la poche de sa veste avant d'accrocher cette dernière. Comme à son habitude, elle du la tourner plusieurs fois sur elle-même afin de savoir à quel endroit, elle allait l’allumer. La blonde s’avança alors jusqu'à la fenêtre afin de contempler la ville dans l'obscurité. Ivy était sorti d’une soirée, il paraitrait qu’en allant là-bas, on oubliait les problèmes. Il était vrai qu’il suffisait de quelques verres, de ce fameux liquide, pour se sentir heureux. Seulement, le bonheur ne s’éternisait pas, les problèmes finissaient par se multiplier et par s’aggraver, par la suite. Accoudée à l'appui de fenêtre, la demoiselle pensait qu'elle était seule, ses pensées s'étaient dirigé vers cet avis jusqu’à ce qu’un bruit rompt le silence. Inspiration, expiration. Elle s'était enivrée de la fumée de cigarette, avait ignoré le bruit présent et pourtant, celui-ci ressemblait à des pas. Elle avait préféré ignorer la personne, sachant éperdument qu’il s’agissait de Dexter. Est-ce qu'elle avait tort, est-ce qu'elle avait raison ? Après tout, qui d'autre pourrait rentrer chez eux ? Telles étaient les questions dont elle s’efforçait de mettre de côté. Quoiqu’il en soit, la jeune femme elle avait besoin d’être seule, elle n’avait à rendre de compte à personne. « Va voir ailleurs si j'y suis Dex', veux-tu ? » De brefs mots comparés à des sifflements froids, déterminés.



Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Dim 30 Déc - 14:42


Il faisait nuit. Depuis combien de temps déjà ? Il avait perdu le fil du temps depuis qu'il s'était allongé sur son lit, après une bonne douche chaude. Son esprit hanté par des souvenirs qu'il aurait préféré enfouir au fond de lui. Ses derniers temps, il n'y arrivait plus. Au début, tout lui paraissait normal. Faire semblant, changer de personnalité et oublier qui il était réellement. Faire en sorte que les personnes le haïssent pour ce qu'il semblait être et non pas pour ce qu'il était vraiment au fond de lui. Car ceux qui connaissent le vrai Dexter, celui qui se cache derrière le sourire séducteur et les remarques froides, peuvent se compter sur les doigts de la main. Et encore. Son plafond lui rendait son regard et ce qui constituait réellement sa personnalité. Rien. Fronçant les sourcils, il se relève légèrement. Sa colocataire était déjà partie depuis un moment. Il ne va pas s'en plaindre. Il aimait leur petit jeu, certes. Mais parfois, c'était mieux de rester chacun de son côté pour remettre leurs idées en place.

Se levant de son lit, Dexter attrape une chemise dans son armoire et la dépose sur ses épaules sans la boutonner. Après tout, il était seul, personne n'allait se plaindre s'il se baladait torse à l'air. Il parcoure leur villa, tranquillement. Sans but réel, simplement pour marcher et ne plus avoir à ressasser les mêmes idées noires. Il avait envie de quelque chose. Quelque chose qu'il s'était juré de ne plus toucher après tout ce qu'il s'est passé. Serrant les poings et voyant les jointures de ses mains devenir de plus en plus blanche, Dexter se dirige vers la salle de bain assez rapidement. La porte fermée derrière lui, il se pose contre celle-ci, fermant les yeux et respirant assez fort. Son coeur avait légèrement changé de rythme. L'envie le prenait. Comme cela lui arrivait souvent. On arrête pas quelque chose comme ça aussi facilement. Un regard dans le miroir lui renvoie son visage blanc et ses pupilles assez dilatées. Un grognement sort de sa gorge et il donne un coup sur le mur. Pas assez pour faire de dégâts mais assez pour qu'une douleur lancinante reste dans son bras. Il s'est promis qu'il n'y toucherait plus jamais. Et il tiendra parole. Plus personne n'aura à payer pour lui. En sortant, il entend des bruits dans les pièces voisines. Ivy, sans aucun doute.

L'odeur d'une cigarette lui monte au nez. Dexter s'approche alors de l'endroit où se trouve la jeune fille, la repérant près d'une fenêtre, accoudée à celle-ci et la cigarette à la main. Il s'approche d'elle légèrement, ne tenant pas compte des paroles de la jeune femme. Il lui prend sa cigarette des mains et soupire face au soulagement que la fumée de cigarette provoque en lui, laissant sa dépendance et son manque s'évaporer petit à petit. Ayant fini sa petite affaire, il lui remet dans la main et, un petit sourire en coin, lui adresse enfin la parole. " Si je m'en allais, tu risquerais de rester accrocher à cette fenêtre, attraper froid et c'est moi qui devra te soigner. Et puis, tu manquerais un joli spectacle " Un petit clin d'oeil s'étant rajouté à sa phrase, il se pose dos contre la fenêtre et fixe sa colocataire. " La soirée était bonne à ce que je vois... Comme toujours ! Tu ne ramènes personne ce soir ? " Elle n'avait peut être pas envie de lui parler. Mais lui, il devait s'occuper l'esprit pour ne pas penser à son envie. Et quoi de mieux que d'embêter sa colocataire si séduisante ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Jeu 3 Jan - 1:01

DEXTER feat IVY BLUE





    Les jeux dangereux sont de loin les plus excitants mais aussi les plus mortels. Ce n'est pas amusant de jouer en trichant, on est alors sur de gagner.  Ce n'est pas amusant de jouer au Poker lorsqu'on ne peut pas s'empêcher de compter les cartes. Ce n'est pas amusant de jouer aux srabble lorsqu'on en connait pas bien les règles. Ce qui est amusant ce sont les jeux de hasard. Lancer les dés sans pouvoir en contrôler la trajectoire. Dexter était un spécimen tout à fait remarquable qui faisait beaucoup rire Ivy.  Ce que la blonde préférait chez son colocataire, outre son physiquement scandaleusement attirant, c'était son caractère.

    « Si je m'en allais, tu risquerais de rester accrocher à cette fenêtre, attraper froid et c'est moi qui devra te soigner. Et puis, tu manquerais un joli spectacle.» Elle ne dirait pas non pour se faire soigner par le brun. Dexter n'était que rarement aux petits soins pour sa colocatrice, voire jamais. Réciproquement Ivy ne l'était pas non plus. La blonde le rendait malade plus qu'autre chose. A force de jouer avec lui, le pauvre deviendrait dingue.  « Aurais-tu la prétention de croire que je veuille que tu sois aux petits soins pour moi ?» Dit-elle d'une voix séductrice, à la manière d'un chat tournant autour de sa souris. Elle qui n'était pas très enclin à la conversation quelques minutes auparavant avait rapidement changé d'avis. Il faut dire aussi que l'alcool lui tapait quelque peu sur le système et son colocataire était plutôt amusant avec cet air séducteur.  Elle continua de jouer, frôlant son corps, à travers l'espace réduit qu'il fit quasiment disparaitre en faisant un pas vers elle. Elle le laissa faire. Au jeu du chat et de la souris, elle était reine. Elle était connue pour être séduisante et séductrice. Le genre de femme a avoir des charmes et à savoir s'en servir.

    «  La soirée était bonne à ce que je vois... Comme toujours ! Tu ne ramènes personne ce soir ? » Le regard d'Ivy était sceptique, perplexe .. La soirée s'était plutôt bien déroulée si on mettait quelques détails de côté. Comme le moment où elle s'était écroulée à quelques centimètres du bar ou lorsqu'un vieux type l'avait un peu trop approché. Toujours est-il qu'effectivement elle rentrait seule ce soir. Mais depuis quelques jours elle ne voyait plus trop d’intérêt à ramener un homme différent chaque soir. Même si le type était différent, cela devenait lassant. La blonde avait besoin de partir, de voir du pays. Yellowsky commençait-il à la lasser ? Pourtant Madame faisait tout pour que les habitants ne s’ennuient pas, qu'ils ne manquent pas de distraction.
    Oui mais le problème était que miss Campbell vivait mal la séparation avec sa voiture. Les hôtels miteux lui manquait presque. Le luxe, très peu pour elle et Dexter n'était pas du genre à vouloir vivre dans un taudis. « Comme tu viens si bien de le constater, personne ne va me tenir compagnie cette nuit. Oh peut-être qu'un type est planqué dans mon coffre qui sait ! » Ça ne l'étonnerait même pas si elle retrouverait un homme dans le dit coffre le lendemain. La pauvre était tellement saoule qu'elle avait à peine conscience de ce qu'elle faisait. «  Oh mais j'ai mon colocataire. Tu vas pouvoir me tenir chaud Dex'. » Blague à part, jamais ô grand jamais Ivy dormirait en sa compagnie. Le jeu avait des limites. Ils aimaient juste se taquiner, rien de plus. Elle s'approcha un peu plus de son visage, frôla sa joue de ses lèvres, et vint chuchoter à son oreille. « J'espère que ta soirée était aussi bonne que la mienne. Et aussi que je ne t'ai pas trop manqué. » Chuchota-t-elle avant de le repousser d'un mouvement sec. « Je suis certaine que tu étais en train de te morfondre avant que je ne rentre.  Je t'ai manqué n'est-ce pas ? » Dit-elle avec une voix d'enfant, sautillant autour de lui avec toute la grâce qui pouvait la caractériser.



Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mer 9 Jan - 21:11


Il ne se rappelle plus de la raison pour laquelle Ivy et lui s'était mis en colocation ensemble. Normalement, ce genre de décisions ne se font pas à la va-vite et sur le moment. Pourtant, il semblait que les deux jeunes gens qu'ils sont ont choisis l'autre, tout simplement. C'était peut être parce qu'au fond, la jeune fille avait l'air aussi brisé que lui au fond d'elle et que Dexter ne souhaitait pas un colocataire qui respire la joie de vivre par chaque sourire et regard. Ils connaissent tout deux le jeu de la séduction et le maîtrise à la perfection. Et Dexter aime un challenge quand il en trouve un.

Tout en s'approchant d'elle, un sourire en coin et les yeux fixés aux siens, il reprend la parole. " Je ne crois pas. Je sais. Je sais que tu meures d'envie que je sois aux petits soins pour toi. " Il appuie ses paroles tout en lui relevant le menton légèrement avec un clin d’œil. Il adore ce petit jeu. Petit jeu qui lui a d'ailleurs permis d'oublier ce dont il avait terriblement envie il y a quelques instants. Il n'a besoin que d'une distraction, de quelque chose pour lui occuper l'esprit. Et sa colocataire est le compagnon parfait pour ce genre d'occupation. Non pas qu'il souhaitait l'avoir dans son lit. Aussi séduisante soit elle, leur relation n'irait pas plus loin. Et il sait qu'elle pense la même chose. Ce qui rend leur jeu encore plus intéressant. Ce qu'ils partagent, Dexter pourrait appeler ça une relation améliorée. Pas de sexe, certes mais tous les avantages y sont presque réunis. Qui aurait pu penser qu'un jour, cela lui conviendrait. Pas lui, c'est certain. Il la regarde s'approcher de lui et jouer la séductrice. Un rictus se pose sur ses lèvres et il s'éloigne d'elle le temps de se trouver lui aussi une cigarette qui trainait pas loin. Il n'a jamais fumé avant. Mais quoi de mieux pour se soigner d'une addiction de tomber dans une autre ? Il ne le fait pas en public, simplement dans cette grande maison où il est bien trop souvent seul, comparé à ses années en Australie où il réunissait tout ses amis et où il pouvait répéter autant qu'il pouvait. Son rictus s'accentue face à la remarque de la jeune femme. " J'ai comme l'impression qu'il pourrait y avoir une part de vérité derrière ses paroles très chère. J'espère pour cette personne que ce n'est pas la vérité pour autant. " Fixant son regard à celui de sa colocataire, il comprit qu'elle avait bu bien plus qu'une simple vodka tonic.

S'appuyant sur la fenêtre à nouveau, étant face à elle, il ne peut s'empêcher de la suivre dans son jeu. " Il n'y a pas 100 façons pour qu'on puisse se tenir chaud tu sais ? " Sur ses paroles, il hausse un sourcil et passe son regard sur tout le corps d'Ivy pour appuyer ses paroles. Tentant certes, mais c'est le fruit défendu. Surtout quand celle-ci vient le titiller si près de sa bouche. Sur ses belles paroles, il la dépasse tout en la frôlant légèrement. "Ma soirée a été... mouvementée je dirais. Mais rien qui ne puisse te concerner de près ou de loin. Il est possible qu'on doit réparer une de nos portes, celle de la salle de bain plus précisément. " Il n'avait pas vraiment regardé ce qu'il avait fait en partant de la salle de ban mais il se doute qu'une belle marque figure sur celle-ci et son poing le lance toujours autant. " Mais oui, tu m'as manqué. Il me manque toujours quelque chose quand ma blonde préférée est dehors à draguer un inconnu, sans moi à ses côtés ! " Grimaçant légèrement, il attrape un chiffon qu'il roule en boule, le mouille légèrement et l'attache autour de sa main. Ca fera toujours plus d'effet que s'il ne fait rien. Son regard se repose sur sa colocataire. " Alors Ivy... Comment veux-tu qu'on termine cette soirée ? Quelque chose de stimulant, d'amusant, d'excitant peut être ? Je serai toujours partant " Attendant la réponse de son ami, Dexter boutonne sa chemise lentement, celle qu'il n'avait guère pris le temps de mettre quelques minutes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Dim 20 Jan - 19:15

DEXTER feat IVY BLUE





    « J'ai comme l'impression qu'il pourrait y avoir une part de vérité derrière ses paroles très chère. J'espère pour cette personne que ce n'est pas la vérité pour autant. » Vraiment il y croyait ? Ivy était peut être saoule mais pas assez pour planquer un éventuel amant dans son coffre. Et puis techniquement c'était impossible de caser un homme là dedans. De plus, la blonde connaissait les bonnes manières, aussi saoule soit-elle. « Ne me dis pas que tu es jaloux ! Et réfléchis un instant. Suis-je le genre de fille à ramener quelqu'un tous les soirs ? » Sur ce point, la blonde avait fait pas mal d'efforts depuis qu'elle et Dexter partageaient le même appartement. A noter également que le retour d'Orion l'avait pas mal chamboulée et coucher avec n'importe qui ne prouverait pas au jeune homme qu'elle avait changé.

    « Il n'y a pas 100 façons pour qu'on puisse se tenir chaud tu sais ? » La proposition était plutôt tentante mais Ivy s'était promis de ne jamais franchir la limite avec Dexter. D'une part parce que c'était son colocataire et d'autre part parce le laisser mijoter était mille fois plus amusant que de lui céder. «Nt, nt, nt.» fit la demoiselle tout en agitant le majeur. «Il n'y a peut-être pas cent façons pour se tenir chaud mais une couverture en plus me conviendra parfaitement. »  Elle vacilla presque vers lui, lui offrant un sourire charmeur avant de se diriger vers l'entrée. Elle sentait déjà l’homme revenir dans son dos, la faisant plus ricaner qu’autre chose, tant et si bien qu’elle manqua de renverser le pot de fleurs sur la table de l’entrée, cherchant à tâtons l’interrupteur qui pourrait la sortir de cette torpeur. Elle le trouva, manquant de trébucher sur ses chaussures alors qu’elle les enlevait. Elle semblait totalement immature, à ricaner comme une adolescente sans peser les conséquences de ses actes, comme une gamine qui venait de rentrer d’une longue soirée après avoir dépassé le couvre-feu, ça avait comme le don de lui rappeler quelques souvenirs.

    « Ma soirée a été... mouvementée je dirais. Mais rien qui ne puisse te concerner de près ou de loin. Il est possible qu'on doit réparer une de nos portes, celle de la salle de bain plus précisément ». La blonde ne comprenait pas vraiment. Avait-il des problèmes mentaux pour détruire la porte de la salle de bain. « Tu causes des dégats, tu payes. Sérieusement tu pourrais te défouler autrement. » rétorqua la jolie blonde avant d'aperçevoir la main ensanglantée de son colocataire. Il n'y avait pas été de main morte, c'est le moins qu'on puisse dire.  « Je suis certaine que tu étais en train de te morfondre avant que je ne rentre. Je t'ai manqué n'est-ce pas ? » « Mais oui, tu m'as manqué. Il me manque toujours quelque chose quand ma blonde préférée est dehors à draguer un inconnu, sans moi à ses côtés ! » Trop mignon n'est-ce pas ? « C'est là que tu te trompes. Je ne drague pas. On me drague. »

    « Alors Ivy... Comment veux-tu qu'on termine cette soirée ? Quelque chose de stimulant, d'amusant, d'excitant peut être ? Je serai toujours partant. » Avec la dose d'alcool qu'elle avait incurgité, la blonde ne résisterait pas bien longtemps. Au diable Orion, il appartenait à son passé. « Une partie de scrabble ? ... Non j'ai une meilleure idée. » dit-elle avant d'entreprendre de déboutonner la chemise de son interlocuteur. « Tu verras, tu ne penseras même plus à ta main. » Arrivée devant le canapé, elle fit volte-face vers l’homme, venant lui arracher un baiser délicieux. Elle sentait déjà les mains de Dexter venir contre sa taille. Puis elle attrapa le brun par le col de sa chemise, pour tenter tant bien que mal de le mener jusqu’à sa chambre, sans tomber, l’espérait-elle en tout cas.
    C’était une folie incontrôlable qui glissait dans ses veines, exacerbée par l’alcool qu’elle avait ingurgité pendant toute la soirée. Elle n’avait rien maîtrisé des excès auxquels elle avait cédé, rien que pour échapper aux angoisses de ses pensées.



Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mar 29 Jan - 20:41


Ils font la paire ce soir là. Elle, ne tenant presque plus sur ses jambes, et lui, luttant pour ne pas se ruer dans la rue et chercher un dealeur. Si une personne arrivait et les voyait, il prendrait surement peur. Sur la phrase d'Ivy, Dexter acquiesce, un petit sourire en coin. Il est vrai qu'elle n'avait pas ramenée beaucoup d'hommes, surtout ces derniers temps. Ça ne l'aurait pas dérangé outre mesure, il ne s'était pas empêché de ramener quelques filles parfois. " Tu as raison. Tu n'es pas de ce genre là, tu es bien plus intéressante que ces filles là." Il ponctue sa phrase avec un petit clin d'oeil. Tout prétexte est bon pour flirter, lancer une petite phrase naïve... Avec elle, il peut tester certaines techniques de drague et si ça ne marche pas sur elle, ça marchera forcément pour toutes les autres. Certes, il ne peut s'empêcher d'être attiré par sa colocataire. Ce serait même complètement idiot de le renier. Mais sa réputation de gentlemen l'empêche de sauter sur la donzelle, comme son corps lui crie depuis un petit moment. Pour toute réponse à sa réponse, il soulève un sourcil suggestif et un sourire en coin l'accompagne tandis qu'il regarde la jeune femme aller chercher il ne sait quoi de sa démarche vacillante, qui le fait rire doucement. L'alcool peut vraiment avoir des effets terribles chez certains et comme il l'a vu dans les pupilles d'Ivy, celle-ci n'y est pas allé doucement. Après tout, chacun a sa façon de s'amuser, lui... Il préfère donner des coups dans les portes. Et finir avec une main ensanglantée. " Oh, je compte payer, je voulais juste te préciser que si tu veux prendre une douche, la serrure ne fonctionnera peut être plus... Quel dommage, hein ? " Ricanant, il sert doucement son poing autour du linge qui entoure sa main. Parfois, il a l'impression de réagir comme un pauvre idiot face à son manque. " Tu as peut être raison mais pour te draguer, il faut être un expert. Et même moi, je n'y arrive pas. Il doit bien y avoir des gens autour de toi dont tu ne peux t'empêcher de draguer non ? " Soupirant légèrement, il est légèrement pris au dépourvu par la réaction de sa colocataire.

Sentant les mains de la jeune femme défaire les boutons qu'il venait tout juste de fermer, il plonge son regard dans celui de sa colocataire. Et s'en pouvoir répondre ou émettre une quelconque suggestion, il sent des lèvres chaudes se coller aux siennes. Il ne perd pas une seconde pour répondre au baiser assez brutalement et ses mains se posèrent sur ses hanches. S'ils allaient plus loin, Dexter sentait qu'il ne pourrait pas se retenir. Mais il ne voulait pas profiter d'une femme sous l'emprise de l'alcool, quand bien même il meurt d'envie de laisser tomber ses préjugés. Une nuit pour oublier et pour s'oublier après tout, ça ne peut pas faire du mal. Mais son côté gentleman prend le dessus sur ses envies. Alors, tandis qu'elle l'entraîne vers sa chambre et bien qu'il se déteste pour faire ça, il la plaque contre le mur, collant son corps contre le sien malgré lui. " Tu es sur que tu veux continuer sur ce chemin ? Ça peut être très dangereux tu sais ? Et je ne suis pas sur de pouvoir me contenir longtemps. En d'autres termes, Tik tak Ivy. " Ses derniers mots ont été sussurés dans l'oreille d'Ivy et il mordille légèrement le lobe de son oreille, tout en descendant dans sa nuque, y laissant quelques petits baisers par ci par là. Elle va finir par le rendre fou à un moment donné. Et il se doute bien que c'était l'effet souhaité. Enfin, du moment qu'il arrive à la rendre fou lui aussi, il ne dirait jamais non. Oui, c'est certain. Ses pensées se bousculent dans sa tête et il pose sa main non blessé juste à côté de ses cheveux blonds, leur bouche à quelques centimètres l'une de l'autre, laissant toute alternative possible. Après tout, ce genre d'activités, ça pourrait carrément lui faire oublier ses autres envies.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mar 19 Fév - 18:33

DEXTER feat IVY BLUE





    « Oh, je compte payer, je voulais juste te préciser que si tu veux prendre une douche, la serrure ne fonctionnera peut être plus... Quel dommage, hein ?   » Dommage ? Absolument pas. La jeune femme n'était pas vraiment pudique et s'il le souhaitait, il pouvait même lui tenir compagnie dans la douche. « - Tellement dommage.  » Ironie, vous l'aurez compris. « Tu as peut être raison mais pour te draguer, il faut être un expert. Et même moi, je n'y arrive pas. Il doit bien y avoir des gens autour de toi dont tu ne peux t'empêcher de draguer non ? » Oh si seulement il savait ! La demoiselle s'était bien assagie avec les années. Certes elle aimait toujours autant séduire mais elle était bien moins aguicheuse qu'à l'époque de Vegas. Par ailleurs, ce côté aguicheur était la raison pour laquelle un certain Marsters l'avait repoussé.

    Elle jouait doucement avec une mèche de cheveux  avant d’approcher doucement de lui. Elle se planta face à lui, frôlant son corps d’un geste sensuel, en levant les yeux vers lui, elle n’avait aucune idée de ce qui faisait qu’elle était attiré par lui mais bon dieu ce qu’elle le désirait à cet instant précis. « Tu es sur que tu veux continuer sur ce chemin ? Ça peut être très dangereux tu sais ? Et je ne suis pas sur de pouvoir me contenir longtemps. En d'autres termes, Tik tak Ivy. » Un silence de quelques instants s’installa.  Dexter venait de semer le doute dans l'esprit de la jeune femme. En avait-elle vraiment envie ou était-ce du à l'alcool ? Était-ce du à Orion ? Peut-être même au deux. Depuis que le brun avait refait surface, Ivy était encore plus perdue qu'à l'habitude. Elle buvait plus que nécessaire pensant que ses soucis s'envoleraient rien qu'avec un verre de scotch. Malheureusement pour elle, le fait de boire ou non ne l'aidait pas à ne pas penser.

    Orion l'obsédait nuit et jour. Marla s'inquiétait même de la voir ainsi. Il n'y avait pourtant rien de bien inquiétant. Ivy était juste un peu différente, voilà tout. Il n'y avait rien de bon quand les fantômes du passé refaisaient surface. Une fois encore, la jolie blonde était rentrée ivre morte et une fois encore, son colocataire allait être son petit jouet. Oh ce n'était pas bien méchant, juste un jeu qui s'était installé entre eux. « Tu me ferais presque hésiter. Mais je ne demande pas la lune, juste de quoi l'oublier pendant une nuit. » répondit-elle tandis que les lèvres de Dexter parcouraient sa nuque.  «  Et je pense que tu es largement capable de me le sortir de la tête cher colocataire.  » Elle n'était pas douée pour grand-chose mais une chose était certaine, elle maitrisait à la perfection l'art de la séduction. La jeune Campbell se colla à lui un peu plus alors qu'elle ne cachait pas une seule seconde l'envie de le mettre le plus rapidement possible dans son lit. Le sourire sur le visage de la jeune femme en disait long sur ce qu’elle pensait à cet instant précis. Elle jouait de son charme le plus souvent possible, c’était sa façon d’avoir confiance en elle. Elle était sur d’une chose c’est qu’elle provoquait en lui une sorte de désir. Elle posa son visage près du sien, soufflant ses paroles d'une voix très douce . « En réalité je ne pense pas, j'en suis certaine. » elle souffla doucement en déposant un rapide baiser au coin de ses lèvres. Puis elle le poussa doucement et se dirigea vers le lit . Elle se retrouva assise sur le lit à attendre que quelque chose se passe. Un petit sourire s’afficha sur son visage alors que Dexter vint la rejoindre, puis elle s’approcha murmurant à son oreille « Je dois me changer les idées et toi aussi à première vue. » elle posa ses yeux dans les siens l’espace d’un instant avant de poser sa tête sur son épaule. L'effet de l'alcool commençait à se dissiper, la blonde n'allait pourtant pas s'arrêter là. Bien au contraire.
    .



Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Jeu 7 Mar - 18:48


Leur corps l'un contre l'autre, Dexter tente du mieux qu'il peut de se retenir. Ce n'est pas tout les jours qu'il a le droit de toucher une femme aussi belle qu'Ivy et il joue au gentlemen. Mais il sait qu'il doit le faire. Pas que pour elle, pour lui aussi. Il n'a pas envie de se retrouver le lendemain matin avec un regard froid et aucune paroles prononcées parce qu'il l'a fait et qu'il n'a pas tentée de l'arrêter. La voyant douter un instant, il en profite pour se reculer légèrement. Ce n'est pas une de ces nuits où il a l'esprit clair. Tout se mélange dans son esprit, principalement le retour de Shane dans sa vie et les conséquences que cela pourrait avoir. Sa tête tourne et il se passe une main sur le front. Quoi qu'il arrive, ils avaient passés une sorte de barrière que tout deux s'étaient imposées dès le début de leur colocation. Et malgré son self-control, il aurait du mal à refuser quoi que ce soit à Ivy, surtout en ce moment. Il sourit face aux paroles de la jeune femme. Tout comme lui, elle a besoin d'oublier quelqu'un. Quoi de mieux qu'une soirée pour tout oublier, faire comme si ceux qui les hantent n'étaient plus et se laisser aller sur le moment. Il se laisse finalement aller contre Ivy et soupire. " Je ne serais pas moi même si je ne t'avais pas demandée avant." Et pour bien rentrer dans son jeu, il se laisserait faire. Rien que cette nuit, il serait le jouet et non pas le manipulateur. Peut être parce qu'il a trouvée en elle une part de lui et qu'il sait qu'elle en a besoin, il est même possible que ce soit plus que lui.

Il pose son regard sur le visage proche de la jeune femme et passe sa main sur son bras pour remonter jusqu'à sa nuque. "Sois certaine que tu auras l'esprit bien occupé. En tout cas, c'est ce qu'elles disent toutes quand j'en ai fini avec elles." Un sourire en coin aux lèvres, il accepte rapidement le baiser de la belle blonde et la regarde s'allonger sur le lit, un sourire aux lèvres. Un dernier doute reste dans son esprit. Balayée par le regard d'Ivy. Autant s'oublier complètement et arrêter de réfléchir. S'il devait se justifier pour toutes ses actions auprès de... Il fronce les sourcils. Pourquoi pense t'il à elle en ce moment pareil ? Il s'éclaircit la voix pour remettre de l'ordre dans ses pensées et il s'installe à côté d'elle. Les effluves de la jeune femme sont bien plus forts maintenant qu'ils sont assis et il en savoure le parfum. Car les femmes, qu'importe la situation, elles sentent toujours bon. La laissant poser sa tête contre la sienne quelques instants, il soupire légèrement, sa main se baladant sur l'épaule de la blonde. " Je sens qu'on a bien besoin tous les deux. Promets moi juste que ça ne va pas gacher notre petite affaire en tant que colocataires. T'es pas si chiante que ça finalement. ' Il tourne la tête pour lui faire un clin d'oeil et lui attrape les lèvres en même temps. Plus doucement, tout de même pour se retrouver au dessus d'elle. Il met fin au baiser et prend une mine interrogative. " Vu que tu as l'air si prompte à faire de moi ce que tu veux, je suggères que tu mènes la danse, non ? Ce sera une première mais je ne demande qu'à tenter " Sur ses paroles, il se relève et commence à enlever sa chemise, tout en embrassant chaque parcelle de peau qu'il peut trouver chez elle. Il est électrisé mais il n'a pas encore perdu son self-control. " Comme il est dit, on ne peut pas toujours avoir ce que l'on veut. Par contre, on peut avoir ce dont on a besoin quand on le veux. " Et sur ses paroles très philosophiques, il s'allonge à côté d'elle, les bras derrière la tête et un sourire au visage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mar 12 Mar - 17:32

DEXTER feat IVY BLUE





    Ivy n'était pas une personne à se laisser dicter sa conduite. Elle avait toujours eu ce trop plein d'indépendance, bouillonnant en elle, qui la poussait à n'en faire qu'à sa tête. Bien sûr, elle respectait ceux dont la science paraissait supérieure à la sienne, lorsque l'occasion s'y prêtait. Parce qu'il ne lui semblait pas tenable de ne pas dire que, à son bas niveau de mathématiques, deux et deux font quatre. Mais lui dire comment régler sa vie, ça, jamais. C'était en partie à cause de cela qu'elle se retrouvait dans une telle situation avec Dexter. Elle n'en faisait qu'à sa tête et avait franchit les limites qu'ils avaient fixé eux-même. La jeune femme savait que c'était un acte irréfléchi et que le lendemain, les choses seraient différentes entre son colocataire et elle. Malheureusement, cela n'était pas suffisant pour arrêter la blonde. La demoiselle avait besoin de se changer les idées et quoi de mieux qu'une soirée en compagnie de Dexter ? Tout, absolument tout chez ce type, inspirait l'élégance et l'excellence. Le moindre détail qu'il portait, du bouton de sa chemise au lacet de ses chaussures semblait avoir été confectionné pour lui et déposé par on ne savait quelles mains divines. C'en était presque effrayant parfois. Mais ce soir il était différent .. complétement déboussolé pour on ne sait quelle raison !

    Enfin soit, tout ce qui importait ce soir pour Ivy, c'était parvenir à ses fins avec lui dans l'optique de penser à autre chose. Elle n'était pas en couple, lui non plus. Ils étaient tous les deux adultes et consentants ... Il n'y avait donc aucuns soucis. « Être en couple», « petit copain », etc...c'étaient des termes que notre blonde n'aimait pas beaucoup. Pas parce que quelques heures de sociologie lui avait appris que « le couple » n'était fondé que sur les intérêts réciproques des deux personnes concernés...mais juste parce qu'elle était trop flemmarde, trop insouciante et peut être un peu trop naïve pour se demander à quel moment elle était assez proche de quelqu'un pour étiqueter une relation de telle ou telle dénomination. A partir du moment où elle aimait la compagnie de quelqu'un et que c'était réciproque, plus rien ne comptait. Si ça ne durait qu'une nuit, elle le disait. Si il semblait avoir « plus » que ça, elle disait qu'elle « voyait » quelqu'un ou qu'elle « le fréquentait ». Et si la terre s'embrasait maintenant, ses chances de survie étaient au final trop minimes pour qu'elle puisse un jour revenir sur l'épisode de sa vie qui était actuellement en train de se jouer, et l'analyser en toute objectivité. Pour le moment, elle avait surtout l'impression que tous ses neurones étaient en train de griller un par un.

    « Sois certaine que tu auras l'esprit bien occupé. En tout cas, c'est ce qu'elles disent toutes quand j'en ai fini avec elles. » Ouh le petit prétentieux ! Ivy ne croyait que ce qu'elle voyait de ses propres yeux alors ce que disait les autres filles, la demoiselle s'en fichait éperdument. Mais, pour ne pas froisser le jeune homme, elle se contenta de lui sourire tout comme il venait de faire. « Je sens qu'on a bien besoin tous les deux. Promets moi juste que ça ne va pas gâcher notre petite affaire en tant que colocataires. T'es pas si chiante que ça finalement. » Ce compliment (si on pouvait appeler ça un compliment) la fit sourire une nouvelle fois. C'était bien la première fois de toute sa minable petite existence que quelqu'un lui disait qu'elle n'était « pas si chiante que ça.  » Cela lui allait droit au cœur. Non, vraiment. « Oh ça me touche ! » plaisanta-t'-elle avant d'échapper un rire.  « Vu que tu as l'air si prompte à faire de moi ce que tu veux, je suggères que tu mènes la danse, non ? Ce sera une première mais je ne demande qu'à tenter.  » Que pouvait-elle répondre à ça ? Elle aurait donné n'importe quoi pour mettre pause, sortir son téléphone, et appeler quelqu'un, un joker, n'importe qui qui aurait pu lui donner une réponse cohérente, un cours sur les interactions humaine, voire une astuce pour qu'elle cesse de suite de se comporter comme une lycéenne de seize ans qui venait soudainement de s'asseoir près du plus beau mec du lycée. Ne trouvant rien à répondre de vraiment intelligent, elle se contenant d’acquiescer.  « Comme il est dit, on ne peut pas toujours avoir ce que l'on veut. Par contre, on peut avoir ce dont on a besoin quand on le veux. »

    Que de belles paroles ! Si il y avait bien une personne qui savait qu'on ne pouvait avoir toujours ce que l'on veut, c'était bien Ivy. Elle voulait son frère, elle ne l'avait pas. Elle voulait Orion, elle ne l'avait pas non plus. Elle voulait mettre son poing dans la figure de Pandora et ... non. Mauvaise idée. Orion n'apprécierait pas et Pandora ... Pandora lui mettrait certainement son poing dans la figure elle aussi et tout cela ne serait pas très joli à voir. Bref, Ivy n'avait rien de ce qu'elle souhaitait mais en revanche, elle avait besoin de Dexter. Et comme sa phrase philosophique venait de souligner, elle pouvait l'avoir.
    La blonde entreprit de retirer son haut puis d'embrasser le jeune homme. Pour une raison inconnue à la demoiselle, la température de la pièce avait considérablement augmenté. Mais ce n'était rien avant que Dexter reprenne le dessus et parsème son cou de baisers. « Orion. » souffla-t'-elle les yeux mi-clos. Attendez, Orion. Mauvaise personne ma grande. Ne prends pas tes désirs pour la réalité. Oui, ça c'était sa conscience. Comme quoi elle en avait une ! « Oui ... non. Tu n'as rien entendu. D'ailleurs je n'ai rien dis.  »


Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mer 1 Mai - 13:44


Comment en sont-ils arrivés là ? Redonner un peu de sens à la soirée qui se déroule serait un bon point. Malheureusement, ni elle ni lui n'ont la volonté nécessaire pour y arriver. Trop perdu dans ses sentiments de rage refoulés, il laisse son corps parler à sa place. Sans vraiment savoir où cela les mènera au bout. Des disputes et chacun pour soi ? Ou on oublie tout et on redevient comme chiens et chats ? Les relations humaines n'ont jamais été son for, du plus loin qu'il se souvienne. Normal que son frère et sa aient pris le dessus sur lui, petit idiot qu'il était à voir le bien en tout le monde. Il souhaite juste couper son esprit du reste : de l'Australie, de Shane et ses sentiments. Ses trucs qui l’embarrassent et dont il se débarrasserait bien. Ça ne sert à rien de tout façon, mieux vaut une bonne partie de jambes en l'air où seul l'adrénaline et l'envie sont les choses qu'il peut ressentir sans en souffrir. La jolie blonde tout proche de Dexter lui donne exactement ce qu'il souhaite. Alors le refuser serait comme dédaigner un bon repas après 2 semaines à manger de la soupe.

Il semblerait qu'il l'a rendu muette par ses phrases. Prodigieux, se dit-il tandis qu'il écarte une mèche blonde du visage d'Ivy. Elle qui n'arrête pas de parler, il a réussi à la laisser complètement incapable de prononcer un mot. Seul des rires et des acquiescements pour lui montrer que ses paroles ne passent pas dans l'oreille d'une sourde. Des mouvements souples pour se retrouver en face de lui et il la regarde enlever son tee-shirt, s'imprégnant mentalement de l'image qui s'offre à lui. Il ne niera pas avoir déjà voulu en finir une bonne fois pour toute avec elle, et encore moins face au spectacle qu'il apprécie à ce moment là. Tentatrice jusqu'au bout, il pourrait presque perdre pied avant que tout ne commence. Il s'empresse d'enlever sa chemise qui finit sur le sol et répond à son baiser ardemment. Son corps répond automatiquement à l'appel charnel et ses bras viennent se fermer autour de la taille d'Ivy, pressée contre lui. Et tandis qu'il parcourt son cou, complètement déconnecté de la réalité, un prénom sort de la bouche de son amante d'un soir.

Normalement, il ne tient pas cas de ce genre d'histoires. Ça peut arriver et souvent, le prénom est remplacé par le sien très rapidement. Mais quand il s'agit du prénom d'un demi-frère encore inconnu et depuis peu contacté, ça change tout. Il se détache d'elle et la fixe. C'est donc pour ça qu'elle le connait. Intérieurement, il se sent étrangement bizarre. Peut être était-ce le fait d'avoir failli coucher avec elle en sachant désormais que son frère l'avait touché aussi. Il s'éclaircit la gorge et tente de prendre une voix neutre. " Orion... Comme mon frère ? Le même Orion duquel tu m'as donné l'adresse ? " Il se sent vexé, peut être même utilisé. Dans le fond, peut être était-elle venu vers lui pour chasser ses pulsions envers son frère. Mais il n'est pas lui. Il n'est rien que Dexter, le pauvre comédien qui doit encore revêtir son masque pour cacher qu'il est en parti déboussolé. Il se lève et rattrape la chemise qu'il avait si prestement enlevé avant. " On va en rester là je pense. Heureux d'avoir pu te servir de jouet, Ivy. Mais là, ça va trop loin, même pour quelqu'un comme moi. Je vais prendre l'air " Il attrape son paquet de cigarettes et se retrouve sur la terrasse à nouveau. Dexter n'est pas triste, ni déçu ou quoi que ce soit. Simplement, il est encore une fois comparé à son frère. Certes, ce n'est pas le même et Orion est définitivement meilleur que celui qu'il a laissé en Australie. Mais ça revient toujours au fait que Dexter n'a pas son identité propre et que la comparaison sera toujours là. Il ne lui en veut pas non plus à Ivy. Après tout, il n'a jamais encore rencontré Orion en vrai. Et si ça se trouve, il comprendra à ce moment là. Inhalant une bouffée de cigarette, il soupire et le vent frais lui change les idées. Dexter se passe une main dans les cheveux et regarde l'heure. 3h00 du matin et aucun signe de somnolence. En même temps, il n'était pas loin de finir sa soirée dans un lit et accompagné qui plus est. Il s'accoude contre le rebord et soupire, tandis que les bruits nocturnes reprennent leur place dans son esprit emmêlé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Ven 10 Mai - 13:27

DEXTER feat IVY BLUE






    Ivy était quelqu’un de désirable. Elle ne le clamait pas comme si cela coulait de source évidemment mais les autres ne mettaient jamais bien longtemps à lui faire comprendre. A l’époque du lycée, bien des garçons avaient cherché à obtenir les faveurs de la belle blonde. Ainsi, cette dernière eût le droit à bien des propositions. De la plus sérieuse à la plus désuète. Mais la blonde n’y prêtait aucune attention particulière. L’amour semblait être à ses yeux une chose trop énigmatique pour tenter de la contrôler. Préférant protéger son cœur, la demoiselle se contentait de refuser les invitations à sortir et de se confondre dans sa bulle éloignée du reste du monde. Une bulle où le calme et la douceur régnaient en maître. C’était simple et pourtant pas assez suffisant au final. En effet, la belle continuait de ressentir à chaque fois un manque. Celui de l’amour d’un père, l’amour d’une personne simplement. Lorsqu’ elle voyait des couples déambuler sous ses yeux, la blonde venait à les envier. Une dualité bien particulière qui assourdissait son esprit. Elle désirait quelque chose qui l’effrayait pourtant inexorablement. Alors la demoiselle attendait. Une attente qui avait fini par être une seconde peau, une seconde raison d’avancer. Et en une seconde, la donne changea. Un regard, un sourire gêné en coin, une piscine de Vegas. Le visage d'Orion devint un paysage presque bucolique pour la blonde. Le brun eût un effet aussi déroutant qu’appréciable. Ivy fut comme transcendée par sa rencontre avec ce  dernier. Le genre de moment qui faisait battre un cœur au point de donner une sensation d’euphorie. Lentement mais sûrement, il avait fini par se faufiler dans les veines de la demoiselle, comme un poison agréable, comme une drogue aussi douce qu’addictive. Si un antidote existait, la blonde n’en aurait pas voulu. Les sensations offertes par Orion réveillaient progressivement son cœur et son corps. C’était comme dans les films. La rencontre qui chamboule tout, qui change une personne au point de lui faire oublier le reste. Car oui, lorsqu'elle était en sa compagnie, le monde pouvait s’écrouler, qu'elle ne l’aurait pas remarqué. Trop accaparée par la force de ses sentiments, trop éprise de lui. Il devint rapidement primordial aux yeux de la blonde. Il représentait son issue de secours à une vie lourde de sens. Une vie qu'Ivy ne contrôlait plus vraiment. Cependant aujourd'hui, tout était bien différent et si un antidote existait véritablement, Ivy l'attendait. Et ce soir, l'antidote qui se présentait à elle était Dexter. Le hic était qu'il soit le demi-frère d'Orion. Mais sous les baisers brûlants et ses caresses sur sa peau porcelaine, Ivy n'arrivait même plus à penser.  Son cœur tambourinait presque comme une sorte d’alerte pour lui faire prendre conscience de la situation. Et malgré cela, elle ne pouvait aucunement se résoudre à se stopper ou à réfléchir plus de trois secondes. La demoiselle perdait le contrôle. Peut-être que les regrets viendraient la happer dès que les premiers rayons du soleil irradieront la pièce, peut-être pas. Ivy  n’en savait rien et c’était d’ailleurs le cadet de ses soucis à cette seconde précise. La chaleur montait de plus en plus. La chambre de la blonde devenait le témoin de cet échange inattendu. L’esprit de la blonde  fusionnait à mille à l’heure. Ses pensées s’enchainaient à une telle cadence, qu’elle en venait à totalement perdre le contrôle. Si face à quelqu’un d’autre, elle aurait cherché à prendre une décision sans conséquence, face à Dexter, la donne était totalement contradictoire. Elle n’était pas en mesure de réfléchir sainement face à lui.  Ses gestes d’abord hésitants prirent de plus en plus d’assurance au fil des secondes qui passaient. Elle n’était plus en mesure de dire quoique ce soit. Le seul mot qui réussit à filtrer hors de ses lèvres rosées fut le prénom d'Orion. Et Dexter ne tarda pas à tout stopper, le son de sa voix assimilé à ses paroles décrochèrent un long frisson le long de sa colonne vertébrale. « Orion... Comme mon frère ? Le même Orion duquel tu m'as donné l'adresse ? »  Ivy ne bougea pas, se contentant de l’observer. Un regard lourd de sens. Aucun son. Aucun geste. Un mutisme presque déroutant après les minutes qui précédaient. « On va en rester là je pense. Heureux d'avoir pu te servir de jouet, Ivy. Mais là, ça va trop loin, même pour quelqu'un comme moi. Je vais prendre l'air. »  Alors Ivy l'observa se lever et quitter la chambre. Voilà qu'il pensait qu'elle l'avait utilisé. Mais l'avait-elle fait ? Inconsciemment peut-être parce que, même si elle ne le montrait pas vraiment, elle tenait beaucoup à lui.  Et maintenant, elle réalisait que franchir la limite avec Dexter n'avait pas été une brillante idée. Il lui en voulait, quoi de plus normal. Elle venait de prononcer le nom de son demi-frère sous ses baisers. Plutôt vexant et assez déroutant. La blonde enfila alors son haut avant d'aller retrouver Dexter sur le balcon. Une fois à sa hauteur, elle posa une main sur son épaule. « Je suis désolée Dex'. Je ne voulais pas... Enfin je veux dire que... J’espérais ne plus penser à lui pendant qu'on... Tu sais. Et puis finalement je n'ai pas réussis. »


Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Lun 3 Juin - 14:01


Tout avait toujours semblé si simple pour Dexter. Un lit et une femme, chaque nuit une différente pour satisfaire le besoin de se sentir ne serait-ce qu'un peu aimé. L'amour qu'il ne connaît que de loin et dont il a vu et voit aujourd'hui ses amis profiter. Ce sentiment qui, d'après eux, te rend euphorique et heureux, envoyant dans tes veines les endorphines qui te laissent à la botte de l'être aimé. Il y en a toujours un qui aime le plus. Voila pourquoi Dexter n'essaye pas de tomber amoureux et de laisser la partie sentimentale de son cerveau éteinte, s’intéressant aux formes généreuses de ses femmes qui s'offraient à lui pour une nuit. Et depuis peu, elles se faisaient rare. Il n'a pourtant pas perdu son pouvoir de séduction ou ses envies. Il n'a simplement pas envie de voir une femme à côté de lui si elle n'est pas quelqu'un qu'il apprécie un minimum. Voir plus que ça. Ses sentiments ont fini par se mélanger à ses méthodes et aujourd'hui, face à Ivy, il s'est laissé guidé par son envie de l'avoir pour lui une nuit, vite réprouvée par le choc de ce prénom. Déjà surpassé par un frère qui a tout fait pour le mettre au plus bas, voila que l'autre s'y met aussi. Ne s'étant même jamais rencontré jusqu'à maintenant, les deux jeunes hommes partagent les mêmes gênes en parties et pour Dexter, cela signifiait, intérieurement, qu'il pourrait avoir une chance, ne serait-ce qu'infime d'avoir un frère qui l'apprécie. Et entre Pandora et Ivy, le brun se rend compte qu'il n'a pas si bien fait d'être aussi proches des deux femmes qui lui tournent autour. Orion n'y est pour rien et ça, il le sait. Pourtant, son estomac se tord encore à l'idée que celui-ci pourrait n'être qu'une sorte de copie de son frère resté dans leur pays natal.

Un soupir et des sensations différentes. Gêne, choc et colère. Il est en colère contre Ivy, oui. Pas au point de l'envoyer bouler mais elle lui a prouvée, certes inconsciemment, que les gens profitent des autres et les manipulent comme bon leur semble, la blonde usant de son corps pour oublier les sentiments envers son demi-frère. Se passant une main sur le visage, le vent frais lui fait un bien fou, calmant peu à peu ses muscles tendus et ses poings serrés. Il a besoin d'être seul et de réfléchir. Ivy est surement l'une des seules femmes avec qui il s'entend bien et qu'il apprécie, même s'il ne lui a surement jamais dit à voix haute. La blonde n'est certainement pas entrée en contact avec lui pour avoir plus d'appuie avec Orion... n'est ce pas ? Les doutes l'assaillent et Dexter sait qu'il se trompe probablement. Mais on s'est trop souvent servi de lui pour qu'il réagisse comme un enfant en pleurs. Se pensant seul, il sursaute légèrement en sentant la main de la femme sur son épaule. Et dire que quelques minutes plus tôt, ils ont failli terminer dans le même lit. Il soupire et l'écoute débiter son discours, sans jamais tourner la tête vers son visage. Un rictus apparaît sur son visage. Une distraction donc. C'est fou mais ça me paraît aussi dérangeant que si tu t'étais servi de moi. Je connais l'histoire entre Orion, Pandora et toi. Je n'ai pris aucun parti, bien que je devrais probablement soutenir le choix de mon frère. J'aurai juste voulu que tu sois honnête avec moi. On se connaît depuis assez longtemps pour l'être, tu ne crois pas ? Le brun tourne enfin la tête vers la blonde un sourire contrit. Aimer. C'est si difficile et pourtant, tout le monde finit par tomber pour quelqu'un et faire ce qu'il faut pour être avec la personne qui fait battre notre cœur. Et même si jusqu'ici, il se disait insensible à l'amour, il doit avouer que depuis peu, tout se mélange pour lui. A cause d'une seule et unique personne. Dexter soupire et se passe une main dans les cheveux. Remarque, je suis peut être malhonnête moi aussi. De vouloir quelqu'un et de m'être pratiquement jeté sur toi. J'en sais fichtre rien mais j'avais besoin d'oublier aussi. Dans ses moments là, faut qu'on fasse gaffe à ne pas tomber l'un sur l'autre, ça te va ? Je pense que ça vaut mieux pour toi et moi qu'on reste amis sans plus. Il lui sourit et dans un élan de gentillesse, embrasse son front doucement. Orion, Pandora et Ivy. Trois personnes différentes, des histoires qui sont rentrés en collision. Et étrangement, il sent que la blonde souffre bien plus qu'elle ne veut le montrer. Mais si t'as besoin de parler, tu peux toujours venir me voir, je ne mords que si je suis excité. Un clin d'oeil et le brun met de côté sa rancune et sa colère. Parce que ça ne vaut pas l'amitié avec Ivy et surement pas ce que cela aurait engendré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mer 5 Juin - 20:26

DEXTER feat IVY BLUE




    Il était rare qu' Ivy se réveille dans son lit au petit matin. Cela n'arrivait que lorsque Marla lui faisait la leçon. Marla, sa meilleure amie, son exact opposé. Si Marla brillait par son intelligence, Ivy était loin d'avoir le même quotient intellectuel que la rousse. Marla était une jeune femme réfléchie, posée, qui ne sautait pas sur n'importe qui. Ce qui était tout le contraire d'Ivy. Les deux jeunes femmes étaient si différentes que leur amitié en surprenait plus d'un. Soit..
    Marla savait tout de la vie de son amie et si la demoiselle ne portait aucun jugement sur la blonde, les autres ne se privaient pas. Oui elle aimait passer du bon temps avec la gente masculine, oui on la voyait au bras d'un homme différent chaque samedi soir... mais cela faisait-il d'elle une garce, une fille de joie ? Absolument pas. Mais ici, Dexter était bien plus qu'un énième homme de passage dans son lit. Il était avant toute chose son ami et le fait de l'avoir "utilisé", et ce même involontairement, la rendait mal à l'aise. Pire encore, elle se détestait pour avoir fait une chose pareille. Il faut dire que Dexter était un homme charmant et particulièrement au goût d'Ivy. C'était presque inévitable qu'il se passe ce genre de choses entre eux d'autant plus que leur jeu préféré était celui de la séduction. Ses idées vagabondaient, se profilaient et emportaient la blonde. Son esprit s'évadait et son être s’abandonnait sous les caresses du brun. Ivy sentait ses doigts cavaler sur son dos, remonter le long de ses bras et terminer leur ascension sur son cou. Elle se sentait tellement bien dans ses bras que ça en devenait malsain. Dexter était censé être son ami, et pour l’heure c’était presque le rôle de son amant qu’il jouait. Pourtant pour rien au monde elle tirerait un trait sur cette proximité. Le temps passait, sa raison s’évanouissait. plus rien n’avait d’importance si ce n’est que son étreinte. Sa tête s’inclina en arrière et elle plongea son regard aqueux dans le sien. mais très vite elle le quitta pour s’intéresser de plus près à ses lèvres. Les images d'une certaine nuit à Vegas lui revenaient, ses mains sur le visage d'Orion, ses lèvres … c'était quoi ce bordel, Ivy se sentait toute chose, c'était bien la première fois qu'elle était  dans un tel état et ce rien quand regardant des lèvres.

    Moment aussi intense qu’éphémère. Un prénom et en une fraction de seconde, Dexter se retrouva sur le balcon.  « Une distraction donc. C'est fou mais ça me paraît aussi dérangeant que si tu t'étais servi de moi. Je connais l'histoire entre Orion, Pandora et toi. Je n'ai pris aucun parti, bien que je devrais probablement soutenir le choix de mon frère. J'aurai juste voulu que tu sois honnête avec moi. On se connaît depuis assez longtemps pour l'être, tu ne crois pas ? » Certainement... mais Ivy se voyait mal lui dire qu'elle voulait terminer dans le même lit que lui juste pour oublier une nuit Orion. Pas terrible. « Ce.. tu n'étais pas une distraction. » souffla-t'-elle. Bien qu'il le soit... en quelques sortes. « Tu ne connais certainement pas toute l'histoire. Mais toi qui connais si bien Pandora, corrige moi si je me trompe... elle se fiche éperdument de lui non ? » La jeune femme savait pertinemment qu'elle s'engageait sur un terrain glissant en posant une telle question à Dexter. S'il était si proche de Pandora qu'elle le croyait, il apprécierait moyennement ce qu'Ivy venait de demander. Trop tard, la question était posée. « Remarque, je suis peut être malhonnête moi aussi. De vouloir quelqu'un et de m'être pratiquement jeté sur toi. J'en sais fichtre rien mais j'avais besoin d'oublier aussi. Dans ses moments là, faut qu'on fasse gaffe à ne pas tomber l'un sur l'autre, ça te va ? Je pense que ça vaut mieux pour toi et moi qu'on reste amis sans plus. » Wait. Elle avait raté un chapitre... Dexter amoureux ? C'était la plaisanterie du siècle. « Tu peux développer ? Soit tu en as trop dit, soit pas assez. Tu connais ma vie en long, en large et en travers mais tu ne me dis pas grand chose sur toi Dexter. » Et même s'il ne voulait rien lui dire à propos de cette mystérieuse personne, Ivy était bien décidée à mener sa petite enquête. « Je pense que ça vaut mieux aussi. » conclut-elle. « Mais si t'as besoin de parler, tu peux toujours venir me voir, je ne mords que si je suis excité. » La jeune femme arqua un sourcil. Dexter savait déjà beaucoup de choses à son sujet... devait-elle lui en dire encore plus ? C'était bien la première fois qu'elle entretenait une relation amicale avec un homme, c'était une grande première pour elle. Alors oui, Dexter connaissait en partie sa vie, mais devait-il en savoir encore plus ? Bonne question. « Tu sais déjà tout sur moi. Si tu me parlais de toi ? Et tant que j'y pense, tu ne voudrais pas rencontrer Orion ? »




Dernière édition par Ivy B. Campbell le Sam 6 Juil - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Sam 6 Juil - 14:07


L'hypocrisie. L'art de paraître et de faire croire. Certains le considèrent comme un don, un véritable talent à développer. Dexter en a fait sa prison, sa cage en or qui le retient de redevenir le pauvre ère qu'il était : sensible, brisé et manipulé par tous. Un Dexter que personne ici n'a pu rencontrer jusqu'alors si l'on oublie les récentes retrouvailles qu'il a eu avec Robyn. Et ce n'est devant personne que le brun s'imagine craquer. Ses 26 ans depuis peu acquis, il ne sait plus sur quel pied danser, ni quel rôle pourrait remplir son esprit et celui des autres. Quel tour de magie peut il opérer en lui même pour se transformer en marionnette du public ? Aucun. Seul sa conscience vide et écartelée par son dégoût de lui même. C'est cela qui le pousse à séduire. Pour trouver une forme d'affection qui, jusque là, lui faisait défaut. Pour donner à une femme ce qu'il aurait voulu qu'on lui donne sans le demander. Sans se forcer. Sur le corps d'Ivy, Dexter fait résonner ses propres envies au gré de ses mains baladeuses, touchant délicatement les formes de la jeune femme qu'il veut depuis déjà un bon moment. Son souffle se fait plus court quand les actions des jeunes gens montent d'un cran. Ils auraient pu finir dans le même lit et ne plus en parler, changeant ainsi leur relation de fausse séduction qui, a bien des égards, montrait plus une amitié grandissante entre la blonde et lui. Dexter aurait pu continuer, oublier qu'il avait entendu ce prénom inconnu il y a peine un an et qui aujourd'hui prenait plus d'importance qu'il ne le pensait dans la vie des femmes qu'il apprécie. Orion. Un simple prénom qui aura montrer que la manipulation et le besoin d'Ivy de l'oublier était beaucoup plus efficace que sa propre technique.

Un ricanement sort de ses lèvres face à la phase d'Ivy. Se voiler la face ne servait à rien. Tous les deux savent pertinemment que s'ils se sont tombés dans les bras ce soir là, l'un et l'autre, c'est à cause de leurs problèmes, de leurs foutus vies qui semblent les torturer un peu plus jour après jour. Serrant le poing, Dexter se passe son autre main sur le visage, la laissant reposer contre sa nuque quelques instant. Une main trop fraîche pour un corps trop brûlant. Des frissons le parcourent et il retire celle-ci. Sous les mots d'Ivy par rapport à Pandora, il se retourne vivement, croisant le regard de la blonde. Le brun ne peut pas accepter qu'elle parle de sa meilleure amie de cette façon. La blonde ne la connait pas comme il la connait. Mais en même temps, les zones d'ombres qui faisaient partie du passé de Pandora lui laisse un léger gout amer dans la gorge. Je ne connais pas les détails, c'est vrai. Et crois moi, je n'ai absolument pas envie d'en savoir plus. Dieu seul sait ce qui peut se tramer et je n'ai pas envie d'être mêlé à ça. Mais Pandora, malgré ce qu'elle a pu faire ou dire, est quelqu'un de bien. Et si Orion est avec elle, c'est qu'il l'a comprit. Je ne veux pas paraître moralisateur, loin de là. Mais je refuse que tu parles d'elle comme ça. Ils sont heureux ensemble et j'en suis heureux. Peut être devrais-tu l'accepter toi aussi. Dur, il l'est. Mais Ivy doit se faire une raison. Par moments, il y a des choses qu'on doit laisser filer. Une offre d'emploi ou un amour passé. Ca n'est jamais simple et Dexter se doute que la blonde n'acceptera sa réponse sans rechigner. Mais il est las de voir ses amies se déchirer et ne rien pouvoir faire pour cela. Pandore compte pour lui et Ivy aussi. La brune et la blonde sont ses amies. Certains doutent peut être de sa relation avec Ivy mais il le sait maintenant. Elle est probablement, après Marla et Pandora, l'une des seules avec qui il peut se sentir lui même autre part que sur scène.

Dexter hausse un sourcil pour observer Ivy. Il est vrai que la vie de la blonde, il la connait bien. Pour avoir été présent dans sa vie et pour l'avoir écouté, le jeune homme sait beaucoup de choses. Peut être trop pour une amitié banale qu'ils partageaient avant. Et le fait qu'il ne se soit jamais confiée à elle, comme la blonde vient de lui justifier, prouve bien qu'il lui serait bénéfique de lui en parler, ne serait-ce qu'un minimum. Dexter soupire. Il déteste son passé. Si le brun pouvait l'éradiquer, il le ferait sans hésiter. Quitte à perdre les quelques personnes qui ont comptés pour lui là bas. Le doute s'empare de lui et il s'appuie contre la balustrade, le regard perdu dans le paysage qui entoure leur villa. Villa achetée par ses soins à son arrivée mais qui, aujourd'hui, lui semble bien trop grande et coûteuse pour eux deux. Toutes les femmes ne me tombent pas dans les bras, tu t'en doutes bien. Et il y en a certaines qui m'intéressent bien plus que pour une partie de jambes en l'air. Derrière mes allures de Casanova, je suis un grand sensible. Et y'a des gens qui arrivent parfois à me faire perdre la tête. Un peu plus que la normale. Et que veux-tu savoir exactement ? Mon passé n'a rien de très attrayant et puis, c'est pas comme si j'avais envie de l'étaler. Mais je peux faire un effort pour toi. Dexter s'humidifie les lèvres, chassant ainsi le soupçon persistant des lèvres de sa colocataire sur les siennes. Préférant oublier ses envies passés, il se détourne de la blonde et amorce son retour dans la villa, se prévoyant un énorme cocktail pour effacer les souvenirs de cette soirée quand la jeune femme insiste à nouveau à vouloir l'entendre parler de lui. Dexter soupire à nouveau et s'appuie contre la porte fenêtre qui sépare le balcon de la cuisine. Australien, 26 ans depuis peu, comédien de grand talent, séducteur hors paire, famille composé de deux garçons que tout oppose. Ça te va comme résumé ? Quand à Orion, il faudrait qu'on se voit un jour où l'autre. Nos lettres remontent à si longtemps maintenant. S'il en a envie, je ne dis pas non. Il se détourne complètement et rentre dans la cuisine, attrape la bouteille qu'il cherche et la tend vers Ivy. Un dernier verre pour la route ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Dim 7 Juil - 13:59

DEXTER feat IVY BLUE



    Elle aimait garder le contrôle, affirmer sa position dominante tout en se laissant aller au plaisir avec cette satisfaction d'avoir pu mener la danse selon ses conditions. Cela ne semblait plaire au jeune homme allongé sous elle alors qu'elle continuait à rougir sa peau de ces baisers assassins, se rassasiant de cet épiderme dans la flagrance chatouillait ses narines avec délice. Elle était presque envoûtée, appelée par ce corps désiré, une sensation qui lui était habituelle, ponctuée par un sentiment plus incompréhensible qu'elle n'arrivait à définir dans son esprit éteint. Elle l'assimilait à ce désir qui lui faisait tourner la tête, tellement qu'elle n'arrivait à garder les idées claires. Elle sentit ses doigts danser sur sa nuque alors qu'il se mouvait sous l'assaut de ses baisers qui découvrait ce buste à la manière d'une gourmandise acidulée. Elle vit son regard descendre, contempler avant qu'elle ne sente son bras glisser dans son dos tandis qu'elle ne cessait de lui jeter des regards aguicheurs, déversant de ses prunelles cette lave brûlante qu'il lui faisait ressentir. Sa bouche fut prise d'assauts par ses prédateurs qui se délectaient du goût de ses lèvres, une langue qui se mêlait, repoussait, attrapait, délaissait. Ses paupières se fermèrent lentement, cils glissant sur ses joues, son souffle se fit plus irrégulier face à cette douce torture qu'il lui infligeait.  Son bras vint glisser autour de ses reins, la soulevant avant que le draps ne vint frôler son dos mis à nu.  Sa chevelure glissait sur les oreillers écarlates, ses yeux ne cessaient de fixer les siens, emplis de ce désir. Il se pencha, récupérant cette bouche qu'il avait délaissé bien trop longtemps à son goût. Elle l'écroua, enfonçant ses paumes dans son dos pour lui intimer de se coller plus à elle.

    Et puis plus rien, Orion avait reprit le dessus dans l'esprit de la blonde. Son prénom avait franchit les lèvres d'Ivy dans un murmure, résonnant presque comme prière. Et même si l'espace d'un instant, elle l'avait oublié sous les caresses de Dexter, Orion était revenu au triple galop, lui rappelant que jamais elle ne vivrait un instant de la sorte avec l'objet de ses désirs. Orion, Shane... Ivy se perdait. Elle voulait l'un, puis l'autre. Puis elle n'en voulait plus, passait une nuit torride avec la première fille venue et le lendemain, tout recommençait. Elle suivit Dexter jusqu'au balcon avant de se confondre en excuses. Elle ne savait ni où se mettre, ni si elle devait lui expliquer pourquoi le nom d'Orion lui avait échappé dans un tel moment. Les filles, elle se trompait souvent de prénom mais peu importe, c'était juste pour s'amuser, essayer quelque chose de nouveau. Elle ne les aimait pas comme elle pouvait aimer Orion. Non, elle se contentait d'une partie de jambes en l'air et le tour était joué. « Je ne connais pas les détails, c'est vrai. Et crois moi, je n'ai absolument pas envie d'en savoir plus. Dieu seul sait ce qui peut se tramer et je n'ai pas envie d'être mêlé à ça. Mais Pandora, malgré ce qu'elle a pu faire ou dire, est quelqu'un de bien. Et si Orion est avec elle, c'est qu'il l'a comprit. Je ne veux pas paraître moralisateur, loin de là. Mais je refuse que tu parles d'elle comme ça. Ils sont heureux ensemble et j'en suis heureux. Peut être devrais-tu l'accepter toi aussi. »  On ne pouvait être plus clair. En bref, il venait de lui dire que sa très chère meilleure amie était parfaitement bien avec son demi-frère et qu'Ivy n'avait pas intérêt à y mettre le nez. Dommage pour lui, elle comptait faire tout l'inverse. Parce que Pandora n'était pas pour Orion, il méritait mieux. Et pour qu'il le réalise, Ivy avait déjà sa petite idée. Pandora, plus lesbienne ? Il suffisait que la blonde claque des doigts pour qu'elle le redevienne. Un battement de cils, des mots bien trouvés et adieu la gente masculine Pandora chérie. « Tu te fiche de moi ? Pandora, quelqu'un de bien ? J'dois être dans un monde parallèle. Je n'ai rien dis mais si tu me pousses à bout, j'pourrais très bien l'insulter de catin. Elle se tapait des nanas et maintenant c'est Orion ! Si elle clamait haut et fort qu'elle n'aimait pas les mecs, pourquoi elle est avec lui ? Pourquoi ? Dis-moi un peu ! » Ivy croyait devenir dingue. Était-il aveugle lui aussi ? N'avait-il pas comprit que Pandora était une garce comme il y avait peu ? La blonde s'emportait rapidement, certes, mais il y avait de franchement de quoi. Pour peu, elle passerait pour la méchante et Pandora, pour la pauvre petite qui n'avait rien fait.

    Ivy s'adossa contre le balcon, dos à la ville tout en observant le jeune homme du coin de l'oeil. Elle lui avait simplement demandé de parler un peu plus de lui, d'être moins secret. Lui savait tout d'Ivy, pourtant le contraire était loin d'être vrai. « Toutes les femmes ne me tombent pas dans les bras, tu t'en doutes bien. Et il y en a certaines qui m'intéressent bien plus que pour une partie de jambes en l'air. Derrière mes allures de Casanova, je suis un grand sensible. Et y'a des gens qui arrivent parfois à me faire perdre la tête. Un peu plus que la normale. Et que veux-tu savoir exactement ? Mon passé n'a rien de très attrayant et puis, c'est pas comme si j'avais envie de l'étaler. Mais je peux faire un effort pour toi.   » Quelle était cette vile créature qui lui torturait à ce point l'esprit ? Oh bien sûr, Ivy se doutait bien qu'il y avait une ou deux filles qui sortait du lots. Elle le savait, elle vivait exactement la même chose que lui... à deux ou trois détails près. « Comment elle s'appelle ? » La question était venue tout naturellement. La jeune femme avait comprit ce que Dexter avait bien du mal à s'avouer. « Tu sais, si tu as besoin de conseils ou d'autre chose, je suis là pour t'aider. Parce que visiblement, Pandora est trop occupée pour remplir ses obligations d'amie. » Oh ça non, Ivy ne perdait pas une seule occasion de rabaisser la brune, de quelque façon que ce soit. « Australien, 26 ans depuis peu, comédien de grand talent, séducteur hors paire, famille composé de deux garçons que tout oppose. Ça te va comme résumé ? Quand à Orion, il faudrait qu'on se voit un jour où l'autre. Nos lettres remontent à si longtemps maintenant. S'il en a envie, je ne dis pas non.. » La blonde arqua un sourcil. Tout ça, elle le savait. Enfin, pas pour son frère. Avec un peu de chance, il était aussi canon que Dexter et Orion réunit. « Un dernier verre pour la route ?» Ivy lui prit la bouteille des mains avant de la lever. « A Pandora et Orion. Qu'ils vivent heureux pendant que je me taperais tous les types que je croiserais ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



cmt
posts : 4895
arrivé(e) le : 18/10/2012
disponibilité pour rp : 5/5 (Shane & Emmelyn &Pandora&William & Zelda)/CLOSED + Sms (Lullaby & Pandora & Emma-Rose) + Attente (Galahad & Sam)
avatar : Mad Hatter ou SebStan pour vous servir

Voir le profil de l'utilisateur http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1237-run-you-clever-boy http://nitwittedly-yours.forumactif.org/t1253-tout-nest-quapparence-non-dexter-m-soulman

Feuille de personnage
MY LITTLE FRIENDSHIP LIST :

MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter Mer 24 Juil - 17:51


Un sourire. Des paroles et des gestes avenants. Les regards gourmands et les envies inassouvies. Dexter connait tout ça par cœur. Serait-il le genre de séducteur à deux balles qu'il ne pourrait pas satisfaire toutes les femmes qu'il a pu conquérir. C'était intuitif la plupart du temps. Comme s'ils pouvaient voir ce qu'elle veulent vraiment quand elles le veulent. Pas un remake de ce film "Ce que veulent les femmes" mais bien mieux. Autant le dire, Dexter n'a jamais eu de mauvaises "pubs" sans vouloir se vanter. Se savoir séduisant et en jouer ne veut pas forcément dire qu'on est un connard sans cœur. Et souvent, il a l'impression que les gens oublient qu'il en possède un. Bien caché derrière ses sourires mais palpitant sous son torse, comme un fou la plupart du temps. Trop pressé de vivre ou trop lassé ? Un peu des deux surement. Ses amis oublient que Dexter n'est pas seulement le séducteur mais aussi celui qui peut aider et aimer. Face à Ivy, ses instincts les plus basiques ressortent. Même si celle-ci était une énigme jusque là, le brun sait exactement où poser ses mains pour qu'elle soit comblée. Et lui aussi par la même occasion. Leurs peaux se collent et se serrent, les lèvres se frottant et s'abimant, les langues qui se lient et jouent, les yeux se croisent et se lancent des défis. Quelque chose qu'il n'arrive pas à forcément comprendre nait pendant qu'il touche le corps de la blonde, corps longtemps désirée inconsciemment et qu'il n'aura plus l'occasion de toucher, tout finissant par s'achever par un simple mot. Trop exigeant ? Surement mais quand le sujet aborde la famille, Dexter devient plus dur. Car il ne sait plus vraiment ce qui est bon ou non dans une famille, spécialement dans le domaine relationnel de deux frères. Et même s'ils sont demi-frères, le brun ne prend pas la peine de faire la distinction. Une simple nuit à batifoler qui se transforme en une sorte de remise en question. Il déteste devoir parler de lui ou du reste. Mais sa colocataire n'est pas du genre à abandonner.

Un sujet tabou et à éviter à tout prix sort finalement. Pandora. Sa meilleure amie et la petite amie d'Orion. Une unique personne qui arrive à retourner des situations par un claquement de doigts. Il mentirait s'il disait qu'elle ne l'avait pas étonnée non plus. Certes, ils ne se connaissent pas depuis longtemps mais son changement de comportement en plus de sa grossesse l'ont marqué. Et Ivy qui semble prête à tout pour démonter Pandora face à lui. Dexter ne veut pas être en froid avec Ivy et malgré son amitié pour elle, le brun a dû y aller un peu fort. Même s'il pense vraiment ce qu'il y a dit. C'est en les voyant ensemble que Dexter pourra réellement savoir si ses deux là sont fait pour être ensemble. Le hic, c'est qu'il n'a encore jamais vu Orion. Et que le brun ne peut qu’émettre des suppositions, si bien que la blonde finit par reprendre l'avantage sur lui, le faisant reconsidérer rapidement ce que le jeune homme sait. Passer de lesbienne à bi, tout en laissant de côté toute un pan de sa vie. Dexter a été troublée par ce retournement de situation. Et en fixant Ivy, il forme ses phrases lentement dans sa tête. Parce qu'il n'est sur de rien mais qu'il n'a pas envie non plus qu'elle le lui fasse remarquer. Elle l'est. Du moins, elle l'est pour moi. Je me fiche bien de ce qu'elle a pu faire avant. Tout ce qui m'importe c'est ce qu'il y a maintenant. Et il y a certaines choses que je n'aurai pas pu dépasser sans elle. Voilà pourquoi je la défends. Maintenant, qu'elle soit encore lesbienne bien refoulée ou qu'elle soit redevenue bisexuelle ou quoi que ce soit d'autres, tout revient à eux. Je ne sais pas vraiment ce que tu cherches à savoir mais je ne pourrais pas te le dire. Avant de prononcer sa dernière phrase, le brun pèse le pour et le contre. Si elle le prend mal, il saura où se cacher en attendant qu'Ivy se calme. Et je suis désolé pour toi. Vraiment. Même si sa colocataire ne le croit pas ou qu'elle lui rit au nez, quel que soit sa réaction, Dexter le pense. Un amour à sens unique n'a jamais rien de bon. Surtout s'ils sont obligés de voir ceux qu'ils aiment se détacher d'eux pour finalement les oublier. Mourir à petit feu serait la bonne expression pour qualifier ce sentiment. Et le brun, bien que n'ayant pas vécu personnellement cette situation, compatit envers son amie.

Être sentimental, ça n'a jamais été son fort. Parler de ses sentiments ou des choses qu'il pourrait vouloir avec d'autres femmes, Dexter n'a pas vraiment l'habitude de s'étaler. Et tout en choisissant ses mots, le brun s'est pourtant ouvert à la blonde. Parlant librement de ce qu'il ressentait et ce qu'il voulait sans pouvoir l'atteindre. Un mélange de frustration et de colère qui mijote dans son estomac. Une sorte d'appréhension et d'excitation qu'il n'a jamais vraiment ressenti avant, à part pour Robyn peut être, il y a bien longtemps. Dexter sourit. Quitte à lui en parler, il vaut mieux qu'Ivy ne connaisse pas son prénom. Sait-on jamais. Oh, elle a un prénom pas très commun, assez original que j'aime beaucoup, bien que j'utilise plus souvent son nom de famille. Et je ne peux pas encore... Comme beaucoup me l'ont dit, je me mens à moi même et je vais surement continuer longtemps. C'est pourquoi il faudra que tu mène ton enquête si tu veux vraiment savoir qui elle est. Un clin d'oeil charmeur et Dexter se détache légèrement du mur pour s'installer plus confortablement, tout en la fixant, un sourire en coin. Merci pour ton offre, elle me sera surement bénéfique vu mon manque d'efficacité jusque là. A moins que je finisse par abandonner, ça serait un service que je lui rendrais même en la laissant tranquille. Quant à Pandora, elle a ses propres soucis et sa grossesse ne l'aide pas non plus. Sans quitter son sourire face à la pique de sa colocataire, Dexter s'est alors rendu dans la cuisine, prit d'une envie de boire. Une nouvelle addiction qui s'ajoute à celle qu'il n'arrive pas à arrêter. Tout en restant évasif, il se sert un verre et le porte directement à ses lèvres, satisfait du liquide qui empreint alors ses lèvres. Son passé est exactement comme le liquide qui glisse dans sa gorge. Vif et piquant, le genre de choses qu'on ne souhaite pas revoir nous hanter. Et quand on voit où ça la mené aujourd'hui avec le retour de Shane et ceux qui le vénèrent déjà dans le quartier à cause de ses faux sourires et de ses œuvres obsolètes, le brun n'a pas vraiment envie de le partager avec Ivy, surtout qu'il vient de déraper sur la révélation de son frère. Dexter secoue la tête et regarde la blonde se rapprocher à nouveau de lui, tenant la bouteille en l'air, soupirant face à son discours. Et si on trinquait plutôt pour autre chose ? Quelque chose qui vaut la peine de trinquer pour nous deux au moins ? Oh, à une amitié pas gâché par une partie de jambes en l'air qui promettait d'être féroce et torride ? Dexter lève son verre et fait tinter celui-ci contre la bouteille que tient toujours la blonde. Dexter avale à nouveau son verre, le terminant et lorgnant à nouveau sur la bouteille. Ou alors, on peut toujours trinquer à ce que tu veux, tant qu'on continue à boire pour s'endormir au milieu de la cuisine comme deux pauvres hères ? Et tout en souriant faussement, Dexter reprend la bouteille pour se servir à nouveau. Il soupire tout en la regardant. Une soirée gachée. Le brun voit l'occasion d'aller se retirer dans sa chambre comme une sorte de bénédiction. Il finit son verre d'une traite et passe devant Ivy. Vu l'heure qu'il est, il vat mieux que j'aille me coucher, mon taux de résistance au sommeil a atteint son quota ! Bonne nuit Ivy, fais de beaux rêves... Dernière pique lancée ironiquement, Dexter referme la porte de sa chambre derrière lui, enlevant lentement sa chemise et son jean pour finalement s'écrouler sur son lit. Un repos mérité ? Surement. Mais dans tous les cas, cette soirée a été bien plus intéressante qu'il ne pensait qu'elle le serait au début.

TOPIC CLOS.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Home sweet home ft. Dexter

Revenir en haut Aller en bas

Home sweet home ft. Dexter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NITWITTEDLY YOURS ❥ ::  :: They used to be useful ~ :: Write me the past-